L'évolution des êtres vivants : observations, explications...

Sélection d'articles de Planet-Terre traitant de l'Évolution et liens vers des ressources et dossiers extérieurs.

Vous trouverez ci-dessous les documents relatifs à ce dossier.

Australopithecus sediba, nouvel australopithèque d'Afrique du Sud

par Cyril Langlois, publié le 30/11/2011

article.png En avril 2010, Science publiait la description d'un nouvel homininé, daté de moins de 2 Ma et attribué à une nouvelle espèce d'australopithèque, Australopithecus sediba, "descendant probablement d'Au. africanus... [mais] partageant plus de caractères dérivés avec les premiers Homo qu'aucun autre australopithèque". Dix-sept mois plus tard, cinq articles sont venus compléter les premières conclusions : ils présentent le contexte géologique, une datation améliorée et l'analyse détaillée de fossiles.

La dérive génétique

par Sophie Garnier, publié le 16/05/2011

lienversunautresite.png article.png Le principe de dérive génétique et ses effets selon la taille de la population.

De Burgess à Franceville (Gabon) : les plus anciennes traces fossiles de pluricellulaires

par Cyril Langlois, publié le 15/09/2010

article.png Du Cambrien au Paléoprotérozoïque, à la recherche des plus vieux fossiles d'êtres pluricellulaires (Burgess, Chengjiang, Édiacara, Doushantuo, Stirling, Franceville).

Happy birthday, Charles Darwin

par Yves Coppens, publié le 02/10/2009

conference.png son.png L'évolution et le cas de l'Homme : de l'East Side Story à l'Omo Event / Homo Event.

L'Origine des Espèces : contexte et enjeux d'écriture

par Camille Debras, publié le 16/06/2009

lienversunautresite.png article.png Aux origines de L'Origine : découvrir le contexte et les enjeux d'écriture de L'Origine des Espèces de Darwin.

L'évolution est un phénomène lent

par Pierre Thomas, publié le 30/03/2009

imagedelasemaine.png Vitesse de l'évolution : pas toujours rapide...

Sélection naturelle, VIH, pinsons : ce que Darwin ne pouvait pas savoir

par Olivier Chassaing, Florent Campo-Paysaa, publié le 10/12/2008

article.png Le VIH (virus du SIDA) et les pinsons des Galapagos : exemples concrets de sélection naturelle.

La résistance au darwinisme : croyances et raisonnements

par Gérald Bronner, publié le 26/11/2008

conference.png type-video.png Résistances actives et passives au darwinisme.

Faire parler l'ADN des fossiles

par Ludovic Orlando, publié le 26/11/2008

article.png L'ADN des fossiles : des espoirs fous aux espoirs réels.

Les mécanismes de l'évolution

par Agnès Dettaï, Guillaume Lecointre, publié le 16/05/2008

lienversunautresite.png article.png L'évolution : définition, génétique, sélection.

Une idée reçue : L'évolution mène toujours au progrès

par Marc-André Selosse, Bernard Godelle, publié le 19/10/2007

article.png Moteur de l'évolution, la sélection naturelle entraîne la survie du plus apte. De là à penser qu'elle implique forcément un progrès, il y a un pas que beaucoup franchissent. À tort ! Car la sélection naturelle favorise parfois des caractères désavantageux. Il faut également mettre au panier une autre idée reçue, héritée de la vision aristotélicienne qui plaçait l'homme au sommet de l'échelle du vivant.

La structure de la théorie de l'évolution, de Stephen Jay Gould

par Cyril Langlois, publié le 03/10/2007

article.png Pourquoi le "grand-œuvre" de Stephen Jay Gould est un ouvrage indispensable à tout biologiste, paléontologue ou enseignant de l'évolution. Commentaire après lecture du monumental livre du paléontologue américain S. J. Gould. Présentation du contenu, mise en avant des points les plus importants pour les enseignants, les étudiants ou les chercheurs intéressés par l'état actuel de la théorie de l'évolution.

La classification du vivant, mode d'emploi

par Guillaume Lecointre, publié le 18/06/2007

lienversunautresite.png article.png Classer les êtres vivants : pourquoi, comment.

L'Évolution montrée par les fossiles

par Cyril Langlois, publié le 15/03/2007

article.png Explications et données pour réfuter l'affirmation selon laquelle « pas une seule des "formes transitoires" dont les évolutionnistes mettaient en avant qu'il devait en exister des millions n'a été trouvée ».

Petite Lucy : un coup de jeune chez les afarensis

par Françoise Ibarrondo, publié le 01/02/2007

lienversunautresite.png article.png Un enfant Australopithecus afarensis presque "complet".

Hominoïdes, Hominidés, Homininés et les autres

par Véronique Barriel, publié le 04/01/2007

lienversunautresite.png article.png La lignée humaine et les différents taxons imbriqués correspondants.

L'enfant australopithèque de Dikika

par Cyril Langlois, publié le 01/10/2006

article.png Un nouveau fossile d'Australopithèque, et le contexte géologique du site de sa découverte, viennent d'être décrits dans deux articles de la revue Nature du 21 septembre 2006. Ce fossile, daté de 3,31 à 3,35 Ma, ne représente pas une forme nouvelle, puisqu'il est attribué à une espèce déjà bien connue, Australopithecus afarensis (comme la fameuse Lucy), mais il constitue pourtant une découverte exceptionnelle, car il s'agit d'un spécimen juvénile exceptionnellement bien préservé. Il fournit de nombreux indices concernant la locomotion de cette espèce d'australopithèques et son développement ontogénétique. Par ailleurs, la région des Afars, d'où provient ce fossile, reste un lieu de fouille majeur concernant les Australopithèques, et a livré récemment les restes d'une autre espèce, Australopithecus anamensis, connue jusqu'alors au Kenya.

Le chromosome Y humain, portraits croisés

par Françoise Ibarrondo, Gilles Camus, publié le 19/09/2006

lienversunautresite.png article.png Histoire, structure, évolution du chromosome Y chez les Mammifères et chez l'Homme.

Les Poacées (Graminées), nourriture des dinosaures au Crétacé

par Cyril Langlois, publié le 29/11/2005

article.png La découverte en Inde, dans des coprolithes (fèces fossilisées) de Dinosaures, de plusieurs structures siliceuses caractéristiques de différents groupes de Poacées suggèrent (1) que ces plantes étaient déjà présentes et relativement diversifiées dès la fin du Crétacé (alors que les restes fossiles indubitables connus jusqu'alors ne remontaient qu'au Paléocène) et (2) que les Poacées constituaient déjà une part notable de l'alimentation de certains grands dinosaures herbivores.

Homo floresiensis : un homininé nain contemporain d'Homo sapiens

par Cyril Langlois, publié le 03/02/2005

article.png Découverte d'un nouveau représentant du rameau humain dans l'île de Florès (Indonésie).