Mots clés : clapas, pierrier, éboulis, basalte, prismation

Le clapas de Thubiès, improprement connu sous le nom de "coulée de lave de Roquelaure", Aveyron

Pierre Thomas

ENS Lyon - Laboratoire de Géologie de Lyon

Olivier Dequincey

ENS Lyon / DGESCO

10/09/2012

Résumé

Éboulis, pierrier, chaos rocheux issu du démantèlement d'une coulée basaltique prismée.


Figure 1. Vue générale du clapas de Thubiès, Aveyron

Vue générale du clapas de Thubiès, Aveyron

Photographie prise du bord de la D206, vers le Sud. D'après Google Earth , il y a 300 m linéaires entre le sommet de cet éboulis (altitude 627 m) et la route (altitude 545 m). Cet éboulis mesure 220 m dans sa plus grande largeur. Il se poursuit en bas de la route sur 180 m linéaires (pour 40 m de dénivelé).


Figure 2. Vue générale latérale du clapas de Thubiès, D206, Aveyron

Vue générale latérale du clapas de Thubiès, D206, Aveyron

Photographie prise du bord de la D206, vers l'Ouest. D'après Google Earth , il y a 300 m linéaires entre le sommet de cet éboulis (altitude 627 m) et la route (altitude 545 m). Cet éboulis mesure 220 m dans sa plus grande largeur. Il se poursuit en bas de la route sur 180 m linéaires (pour 40 m de dénivelé).


Figure 3. Vue générale vers l'aval du clapas de Thubiès, Aveyron

Vue générale vers l'aval du clapas de Thubiès, Aveyron

Photographie prise du bord de la D 206, vers le Nord. D'après Google Earth , il y a 300 m linéaires entre le sommet de cet éboulis (altitude 627 m) et la route (altitude 545 m). Cet éboulis mesure 220 m dans sa plus grande largeur. Il se poursuit en bas de la route sur 180 m linéaires (pour 40 m de dénivelé). Au fond, le village de Saint Côme d'Olt.


Figure 4. Vue générale latérale du clapas de Thubiès, Aveyron

Vue générale latérale du clapas de Thubiès, Aveyron

Photographie prise du bord de la D 206, vers l'Est. D'après Google Earth , il y a 300 m linéaires entre le sommet de cet éboulis (altitude 627 m) et la route (altitude 545 m). Cet éboulis mesure 220 m dans sa plus grande largeur. Il se poursuit en bas de la route sur 180 m linéaires (pour 40 m de dénivelé).


Figure 5. Détail des blocs du clapas de Thubiès

Détail des blocs du clapas de Thubiès

Les blocs montrent assez souvent la structure hexagonale ou pentagonale des prismes volcaniques, ici en basalte.


Sur la route de Lyon au Gers, entre Mende et Rodez, un panneau d'information touristique attire l'œil et indique la "coulée de lave de Roquelaure".


Quand on y parvient, le site est saisissant : un immense tablier de blocs, sans aucune végétation (si ce n'est quelques lichens), descend de la colline. Mais si les blocs sont bien en basalte, il ne s'agit en aucun cas d'une coulée de lave, mais bien d'un tablier d'éboulis que traverse la route départementale. Un examen rapide des blocs montre que ce sont des fragments de prismes (orgues) basaltiques. Un panneau explique la genèse de ce clapas (mot occitan signifiant "chaos rocheux"). Le plus simple est de le reproduire (en deux figures) plutôt que de le paraphraser, puis de montrer des extraits de la carte géologique BRGM (feuille d'Espalion au 1/50 000).

Figure 7. Le haut du panneau explicatif situé au niveau du petit parking du clapas de Thubiès, Aveyron

Le haut du panneau explicatif situé au niveau du petit parking du clapas de Thubiès, Aveyron

Figure 8. Le bas du panneau explicatif situé au niveau du petit parking du clapas de Thubiès, Aveyron

Le bas du panneau explicatif situé au niveau du petit parking du clapas de Thubiès, Aveyron

Figure 9. Extrait de la carte géologique d'Espalion au 1/50 000, montrant la situation du clapas de Thubiès (flèche rouge)

Extrait de la carte géologique d'Espalion au 1/50 000, montrant la situation du clapas de Thubiès (flèche rouge)

Au niveau du Puech de Rochelaure, de haut en bas, on trouve du basalte de 7 Ma (βC3), des calcaires et dolomies hettangiennes (Jurassique basal, l1-2 ) très fracturés et perméables, des argiles et grès imperméables du Trias/Lias basal t-l1 ), et enfin les pélites permiennes (r1b-2), imperméables, et connues localement sous le nom de "rougier". Les éboulis basaltiques sont légendés Ey. Attention, les calcaires Sinémurien-Carixien (Jurassique inférieur, l3-5 ) sont également figurés en bleu, comme les basaltes.


Figure 10. Carte géologique en relief montrant le cadre géologico-topographique du clapas de Thubiès

Carte géologique en relief montrant le cadre géologico-topographique du clapas de Thubiès

La flèche rouge localise le lieu de prise de vues du clapas de Thubiès.


Figure 11. Vue en relief montrant le cadre topographique du clapas de Thubiès

Vue en relief montrant le cadre topographique du clapas de Thubiès

La flèche rouge localise le lieu de prise de vues du clapas de Thubiès.


Figure 12. Vues latérale du clapas de Thubiès

Vues latérale du clapas de Thubiès

Figure 13. Autre vue latérale du clapas de Thubiès

Autre vue latérale du clapas de Thubiès


Figure 15. Vue Google earth du clapas de Thubiès et de la route qui le traverse

Vue Google earth du clapas de Thubiès et de la route qui le traverse

Figure 16. Vue Google Earth du clapas de Thubiès (à gauche) et d'un "petit frère" à droite

Vue Google Earth du clapas de Thubiès (à gauche) et d'un "petit frère" à droite

Ce deuxième clapas est quasiment invisible depuis la route, et, ignorant son existence, je ne suis pas allé le photographier. Dommage, car l'image Google Earth y révèle des ondulations qui ne sont pas sans rappeler des bourrelets de progression.


Figure 17. Extrait de carte IGN localisant le clapas de Thubiès (Aveyron)

Extrait de carte IGN localisant le clapas de Thubiès (Aveyron)

Figure 18. Extrait de carte IGN localisant le clapas de Thubiès (Aveyron)

Extrait de carte IGN localisant le clapas de Thubiès (Aveyron)

Mots clés : clapas, pierrier, éboulis, basalte, prismation