Image de la semaine | 01/12/2014

Zumaia (pays basque espagnol) : là où l'érosion marine joue avec les couches sub-verticales des flyschs yprésiens (Éocène inférieur)

01/12/2014

Pierre Thomas

Laboratoire de Géologie de Lyon / ENS Lyon

Olivier Dequincey

ENS Lyon / DGESCO

Résumé

Alternances gréso-marno-calcaires éocènes verticalisées montrant une érosion différentielle sur la plage de Zumaia (Espagne).



La côte basque, tant du côté français que du côté espagnol, montre de superbes affleurements de séries composées d'alternances gréso-marno-calcaires, globalement connus sous le nom de « flysch basque », bien que ces alternances ne soient pas toujours de nature turbiditique. Cette série est continue du Crétacé supérieur à l'Éocène inférieur. Elle est mondialement connue pour ses affleurement de la limite Crétacé / Tertiaire, notamment à Bidar en France et à Zumaia en Espagne (cf. La crise Crétacé-Paléogène et l'hypothèse météoritique, 34 ans après, Fig. 4 à 9). Elle est aussi connue pour ces deux « clous d'or », références stratigraphiques internationales des limites Sélandien/Danien et Yprésien/Sélandien localisés à Zumaia. Cette série est également connue pour ses plis, l'érosion marine sur des alternances de roches dures et tendres rendant ces plis particulièrement visibles, comme ceux très connus de Saint Jean-de-Luz au pays basque français. À Zumaia, la côte montre sur plus de 2 km une coupe entièrement contenue dans l'un des flancs d'un grand pli. Sur ces 2 km, le pendage des couches est à peu près monoclinal, avec un pendage allant de 70°N à 90°. L'érosion marine qui a agi sur ces alternances marno-calcaires donne des paysages aussi étranges que somptueux. Pour le plaisir des yeux, nous vous montrons 6 photographies prises en direction de la mer, et 9 prises en direction de la falaise.

La falaise de Zumaia et ses couches quasi verticales

Détail sur les couches quasi verticales sur l'estran de la plage de Zumaia

Figure 8. Détail sur les couches quasi verticales sur l'estran de la plage de Zumaia.

Détail du premier plan de l'image précédente.


Falaise de bord de plage à Zumaia, et couches quasi verticales

Détail sur les couches quasi verticales au pied d'une falaise bordant la plage de Zumaia

Détail sur les couches quasi verticales au pied d'une falaise bordant la plage de Zumaia



Détail d'une falaise de Zumaia et de ses couches quasi verticales

Figure 14. Détail d'une falaise de Zumaia et de ses couches quasi verticales.

Détail de la figure ci-dessus.


Détail d'une falaise de Zumaia et de ses couches quasi verticales

Figure 15. Détail d'une falaise de Zumaia et de ses couches quasi verticales.

Détail de la figure ci-dessus.


Vue aérienne verticale sur les affleurements de couches quasi verticales de Zumaia

Figure 16. Vue aérienne verticale sur les affleurements de couches quasi verticales de Zumaia.

Les photos 1 à 6 ont été prises à gauche de l'image, les photos 7 à 15 à droite.


Panneau explicatif sur la plage de Zumaia montrant une interprétation géologique de la falaise

Figure 17. Panneau explicatif sur la plage de Zumaia montrant une interprétation géologique de la falaise.

Cinq étages affleurent sur cette coupe, de l'Yprésien au Maastrichtien, coupe qui possède deux clous d'or, et la fameuse limite K/T. Toutes les photos qui précèdent, de l'estran comme de la falaise ont été prises au niveau de l'ovale rouge.


Localisation d'affleurements géologiques importants à Zumaia, pays basque espagnol

Figure 18. Localisation d'affleurements géologiques importants à Zumaia, pays basque espagnol.

(1) Punaise rouge : affleurement montrant les couches verticales de cet article ; (2) punaise jaune : affleurement permettant de voir les cycles de Milankovitch et de belles failles (Failles affectant une série marno-calcaire montrant des cycles astronomiques de type Milankovitch, Zumaia, Espagne ) ; (3) punaise verte : affleurement avec la limite KT (La crise Crétacé-Paléogène et l'hypothèse météoritique, 34 ans après, Fig. 4 à 9).

Trois bonnes raisons de passer par Zumaia et de s'y arrêter, bien que ce ne soit pas en France, mais vraiment pas loin de la frontière (40 km à vol d'oiseau).


Localisation de Zumaia, au pays basque espagnol