Mots clés : éclogite, terroir, grenat

Éclogites et vignobles : exemples de la Vallée d'Aoste (Italie) et du Pays Nantais

Pierre Thomas

Laboratoire de Géologie de Lyon / ENS Lyon

Olivier Dequincey

ENS Lyon / DGESCO

10/09/2018

Résumé

Terroir et éclogites plus ou moins déformées et rétromorphosées, avec (BT) ou sans (HT) grenat.


Figure 1. Grappe de raisin rouge (cépage Nebbiolo) posée sur un bloc d'éclogite, vignoble de Donnas, Vallée d'Aoste, Italie

Quatre phases minérales sont plus ou moins identifiables dans la roche : des grenats rouges presque de la taille des grains de raisin, du glaucophane formant un fond très sombre tirant vers le bleu-nuit, une phase verdâtre difficile à identifier, pouvant être de l'épidote et/ou de l'omphacite [solution solide de deux pyroxènes, diopside (CaMgSi2O6) et jadéite (NaAlSi206)], et une phase blanchâtre, sans doute du talc. Juste au-dessus de la brindille en bas à droite, on voit une couronne réactionnelle autour des grenats, prouvant que l'histoire métamorphique de la roche est complexe. La roche ne montre pas de schistosité/foliation marquée ce qui est assez fréquent dans les roches métamorphique à protolithe basique (les roches basiques sont beaucoup moins déformables que les roches acides ou pélitiques).

Localisation par kmz de Donnas.


Figure 2. Grappe de raisin rouge posée sur un bloc d'éclogite, vignoble de Donnas, Vallée d'Aoste, Italie

Localisation par kmz de Donnas.


Figure 3. Vigne et un bloc d'éclogite, vignoble de Donnas, Vallée d'Aoste, Italie

Localisation par kmz de Donnas.


Nous avons vu la semaine dernière les extraordinaires paysages entièrement modelés par l'Homme afin de faire pousser des vignes sur des coulées de basalte ou des couches de scories basaltiques vieilles de seulement quelques siècles (cf. Les vignobles de Lanzarote (Canaries) et de Pico (Açores) : deux exemples de vignes sur des volcans actifs ). La richesse du basalte en fer, calcium et magnésium donne à ces vins un gout, un arôme, une structure, une minéralité… bien différents de ses homologues poussant sur des terrains silicatés “classiques” comme des granites ou des micaschistes. Nous allons voir cette semaine des vignes poussant sur des métabasaltes, sur des éclogites plus précisément.

La Vallée d'Aoste ( Valle d'Aosta en italien, Val d'Outa en valdotain) est une région d'Italie située dans le Nord-Ouest du pays, entre le Mont Blanc et la plaine du Pô. Elle est très connue pour ses paysages montagneux (Grand Paradis, Cervin…), sa géologie (cf., par exemple, Les meules à grenats de Saint-Marcel (Val d'Aoste, Italie) : quand la géologie rencontre l'artisanat et l'histoire , ou Le scivolo delle donne (glissade des femmes ou toboggan des femmes), un bel exemple de poli pygien et de chronologie relative, géosite archéologique de Bard, Val d'Aoste, Italie , ou encore Filons d'andésite et les intrusions de diorite oligocènes (post-subduction) d'Italie du Nord, témoins magmatiques d'un détachement lithosphérique également à l'origine des andésites des Alpes françaises ) et ses vignobles. Il y a sept crus dans la DOC ( Denominazione di Origine Controllata = Appellation d'Origine Controlée) Vallée d'Aoste, dont l'appellation Donnas où ont été prises les photographies viticoles italiennes de cet article. Les vignes de la vallée d'Aoste sont très souvent cultivées en terrasse, ce qui forme de très beaux paysages. Les pieds de vigne sont taillés en treille élevée, dominant le sol d'1,5 à 2 m, treille soutenue soit par des poteaux de bois soit par des piliers de pierres. C'est sous (ou à coté) de ces treilles qu'on peut voir de très beaux blocs d'éclogites, dans lesquels s'insinuent les pieds de vigne.

Du Mont Blanc à la plaine du Pô, la vallée d'Aoste traverse successivement la bordure Est des massifs cristallins externes, la zone briançonnaise, la zone liguro-piémontaise avec ses schistes lustrés et ses ophiolites, et enfin la zone Sésia, la moins connue des zones alpines dans l'Éducation nationale, entre autres parce qu'elle n'affleure pas en France. Le vignoble de Donnas pousse entièrement dans cette zone Sésia, et majoritairement sur des éclogites.

La zone Sésia est constituée d'un socle poly-métamorphique, interprété comme la marge continentale amincie de l'Apulie (marge passive africaine) entrainée en subduction au Crétacé supérieur par la subduction de l'océan liguro-piedmontais sous l'Apulie. Avant cette subduction, cette marge était constituée d'un socle tardi-hercynien (granites, roches métamorphiques…) injecté de dykes et/ou de sills basiques (basalte, dolérite…) majoritairement triasiques. Ce volcanisme basique pré-alpin d'origine mal contrainte (il précède d'au moins 30 Ma l'ouverture de l'océan alpin) se retrouve aussi bien sur la marge africaine (apulienne), comme dans les Dolomites, que sur la marge européenne (zone dauphinoise, cf. La faille bordière d'un bloc basculé dans les Alpes : la faille du col d'Ornon, La Chalp, commune de Chantelouve (Isère) ). L'ensemble a été subducté et porté en faciès éclogite au Crétacé supérieur (80 Ma), puis est remonté avec un rétro-métamorphisme associé limité. Cette remontée était quasiment achevée dès l'Oligocène (cf. Filons d'andésite et les intrusions de diorite oligocènes (post-subduction) d'Italie du Nord, témoins magmatiques d'un détachement lithosphérique également à l'origine des andésites des Alpes françaises ). Les roches basiques incluses dans le socle continental sont devenues des éclogites (roche à “grenat + omphacite + glaucophane”). Ces éclogites contenant du glaucophane, ce sont des éclogites de basse température (partie gauche BT du champ du faciès éclogite dans un diagramme PT). De plus, ces éclogites sont des éclogites continentales, sans doute une autre raison pour laquelle la zone Sésia n'est que peu abordée par l'Éducation nationale, puisque la “doxa officielle” veut laisser croire que la subduction ne concerne que la lithosphère océanique.

Les éclogites de la zone Sésia sont sans doute (avec celles du Pays Nantais) les plus belles et les plus faciles à montrer à des élèves (Donnas n'est qu'à 100 km de Chamonix par le tunnel du Mont Blanc, soit la distance Grenoble – Briançon).

On sait que ce qui fait un grand vin (ce qu'on regroupe parfois sous le terme d'effet terroir), c'est l'association du cépage, des savoir-faire du viticulteur et du vigneron, de l'exposition, du micro-climat local, de la nature du sol et du sous-sol… Quelle est la part de l'éclogite dans ce qui fait la qualité et l'originalité du Donnas ?

Figure 4. Les différents crus de la DOC Vallée d'Aoste

L'abus de l'alcool est dangereux pour la santé, sachez consommer avec modération.


Figure 5. Vignoble en terrasse de Donnas (Vallée d'Aoste, Italie)


Figure 6. Vignoble en terrasse de Donnas (Vallée d'Aoste, Italie)



Figure 8. Grappe de raisin posée sur un bloc d'éclogite (on devine l'association grenat-glaucophane) très folié, Vallée d'Aoste, Italie

Cette photo montre que la faible déformation des éclogites sur les figures précédentes n'est pas une règle absolue.


Figure 9. Vigne et bloc d'éclogite (on devine l'association grenat-glaucophane) très folié, Vallée d'Aoste, Italie

Cette photo montre que la faible déformation des éclogites sur les figures précédentes n'est pas une règle absolue.


Entre les terrasses, on peut voir des secteurs avec des blocs trop volumineux pour permettre la culture de la vigne. Il y a également des pentes trop raides, ou mal exposées. Mais ces gros blocs et ces secteurs sans vigne peuvent permettre de faire de belles observations pétrologiques et tectoniques. Et les torrents dévalant des montagnes charrient des blocs d'éclogite, utilisés pour faire des murs, des rocailles, voire pour agrémenter “géologiquement” des jardins publics…

Figure 10. Gros bloc situé entre deux parcelles de vigne montrant comment un niveau basique (ancien dyke ou ancien sill de basalte intrusif dans des micaschistes hercyniens ?) peut être étiré, schistosé et boudiné par la tectonique, Vallée d'Aoste, Italie

La formation des boudins est expliquée par exemple dans Boudinage et déflection de schistosité dans des gypses (en particulier, la figure 4).

La couleur verte et bleu-noir des boudins suggère une association minéralogique glaucophane-épidote.


Figure 11. Zoom sur un gros bloc situé entre deux parcelles de vigne montrant comment un niveau basique peut être étiré, schistosé et boudiné par la tectonique, Vallée d'Aoste, Italie

La formation des boudins est expliquée par exemple dans Boudinage et déflection de schistosité dans des gypses (en particulier, la figure 4).

La couleur verte et bleu-noir des boudins suggère une association minéralogique glaucophane-épidote.


Figure 12. Détail d'un gros bloc situé entre deux parcelles de vigne montrant comment un niveau basique peut être étiré, schistosé et boudiné par la tectonique, Vallée d'Aoste, Italie

La formation des boudins est expliquée par exemple dans Boudinage et déflection de schistosité dans des gypses (en particulier, la figure 4).

La couleur verte et bleu-noir des boudins suggère une association minéralogique glaucophane-épidote.


Figure 13. Bloc d'éclogite montrant une schistosité/foliation très marquée, Vallée d'Aoste, Italie

On reconnait très bien quelques petits grenats rouges, du glaucophane et de l'omphacite d'un beau vert-jade, ainsi que des niveaux de quartz rougeâtre.


Figure 14. Zoom sur un bloc d'éclogite montrant une schistosité/foliation très marquée, Vallée d'Aoste, Italie

On reconnait très bien quelques petits grenats rouges, du glaucophane et de l'omphacite d'un beau vert-jade, ainsi que des niveaux de quartz rougeâtre.


Figure 15. Détail d'un bloc d'éclogite montrant une schistosité/foliation très marquée, Vallée d'Aoste, Italie

On reconnait très bien quelques petits grenats rouges, du glaucophane et de l'omphacite d'un beau vert-jade, ainsi que des niveaux de quartz rougeâtre.


Figure 16. Gros bloc d'éclogite particulièrement remarquable avec des grenats automorphes de belle taille dans un jardin public de Fontainemore, Vallée d'Aoste, Italie

Ce bloc contient des grenats, de l'omphacite, du glaucophane et une matrice blanchâtre, mélange probable de quartz et de talc. Ce jardin public expose une bonne dizaine de gros blocs résumant la variété géologique de la région. On aimerait que les autorités municipales de France soient autant sensibilisées à la géologie que leurs homologues italiennes.

Localisation par kmz de Fontainemore, à 9 km au NE de Donnas.


Figure 17. Zoom sur un gros bloc d'éclogite à grenats automorphes de belle taille dans un jardin public de Fontainemore, Vallée d'Aoste, Italie

Ce bloc contient des grenats, de l'omphacite, du glaucophane et une matrice blanchâtre, mélange probable de quartz et de talc. Ce jardin public expose une bonne dizaine de gros blocs résumant la variété géologique de la région. On aimerait que les autorités municipales de France soient autant sensibilisées à la géologie que leurs homologues italiennes.


Figure 18. Gros plan sur un grenat du bloc d'éclogite des figures précédentes, Fontainemore, Vallée d'Aoste, Italie

Ce grenat (ainsi que l'omphacite qui l'entoure) contient en inclusions des baguettes de glaucophane.


Figure 19. Extrait de la carte géologique de France au 1/1 000 000 montrant la position du vignoble de Donnas (étoile verte) et les principales zones alpines traversées par la vallée d'Aoste

Du NO au SE, on a les Massif Cristallins externes (MCE), la zone briançonnaise (ZB), la zone liguro-piémontaise (ZLP) et la zone Sésia (ZS).


On peut trouver en France des éclogites aussi belles que celles de la zone Sésia et, elles aussi, associées à un vignoble réputé : les éclogites hercyniennes de Loire Atlantique et de Vendée, sur lesquelles pousse les grands Muscadet. À Saint-Philbert-de-Bouaine en Vendée, une grande carrière exploite une « lentille d'amphibolite et d'éclogite emballée dans des gneiss ». Si on a l'autorisation d'entrer dans la carrière, on peut échantillonner et ramener autant d'échantillons (avec cassure fraiche) que l'on peut en porter. Mais ces éclogites ne sont pas associées à un vignoble et n'ont pas les mêmes qualités esthétiques que celles de la zone Sésia. Mais à 14 km de là, au Nord-Ouest, se trouve le célébrissime gisement de la Compointrie (commune de Saint Philbert-de-Grand-Lieu), avec les plus belles éclogites de France. Le problème, c'est qu'il n'y a aucun affleurement, et qu'il faut se contenter de ramasser, dans des champs et dans des vignes de Muscadet, des pierres volantes sans cassure fraiche. Certaines des éclogites qu'on peut ramasser dans les vignes et les champs ne sont absolument pas rétromorphosées. Elles sont alors principalement composées d'omphacite, de grenat (jusqu'à 55 % de pyrope) et de disthène. Ces éclogites ne contiennent pas de glaucophane. Ce sont des éclogites de haute température (partie droite HT du champ du faciès éclogite dans un diagramme PT). Dans les faciès légèrement rétromorphosés, les grenats sont entourés d'une auréole de kéliphyte (assemblage amphibole + plagioclase) et les disthènes partiellement remplacés par un assemblage rose (plagioclase + corindon et/ou andalousite et/ou margarite [mélange de micas roses] ?). Les faciès les plus rétromorphosés sont devenus des amphibolites.

Ces éclogites et les gneiss encaissants font partie du Groupe Leyptino-Amphibolite (GLA). Cet ensemble est constitué de roches magmatiques acides et basiques métamorphisées à haute pression. Ces roches magmatiques datent du Cambro-Ordovicien ; elles se seraient mises en place dans la marge passive séparant le bloc armoricain de l'océan hercynien (océan Galice-Massif Central) en train de s'ouvrir). Ces roches ont ensuite été prises dans la subduction puis la collision hercynienne au Dévonien et au Carbonifère inférieur, et les faciès basiques sont devenus des éclogites, partiellement rétromorphosées en amphibolites. On voit donc que l'histoire du GLA a un certain nombre de points communs avec celle de la zone Sésia.

Et comme les meilleurs vins de Donnas poussent sur des éclogites et autres roches basiques, “on” dit que les grands Muscadets poussent sur du gabbro (le gabbro du Pallet), des amphibolites ou des éclogites comme celles de la Compointrie.

Figure 20. Vigne de Muscadet (cépage melon de Bourgogne) implantée sur l'affleurement de la Compointrie (Loire Atlantique)

C'est en ramassant et en cassant des roches de ces vignes et des champs voisins qu'on peut avoir la chance de trouver de belles éclogites.

Localisation par kmz de La Compointrie.


Figure 21. Localisation de la Compointrie (étoile rouge) dans le vignoble du Muscadet, appellation « Muscadet Côtes de Grandlieu »

L'abus de l'alcool est dangereux pour la santé, sachez consommer avec modération.


Figure 22. Extrait de la carte géologique au 1/50 000 du secteur du lac de Grand-Lieu

Les affleurements de couleur vert foncé correspondent aux affleurements d'éclogites et d'amphibolites (éclogites rétromorphosées). L'affleurement de la Compointrie est indiqué par la punaise rouge.

Localisation par kmz de La Compointrie.


Figure 23. Localisation du gisement de la Compointrie (étoile verte) au Sud du Massif Armoricain, sur la carte géologique de France au 1/1 000 000

Cette étoile verte se trouve au sein d'une bande vert foncé orienté NO-SE ; un affleurement de GLA. Les petites étoiles noires au sein de cette bande indiquent des reliques éclogitiques.


La collection de l'ENS de Lyon a hérité des collections de l'ancienne ENS de Saint-Cloud, qui contenaient deux gros échantillons provenant de la Compointrie, échantillons coupés et polis d'une éclogite indemne de rétromorphose d'une part, et d'une autre déjà un peu rétromorphosée. J'y ai moi-même ramassé il y a une trentaine d'années un échantillon ayant subi une rétromorphose intermédiaire entre celles des deux échantillons disponibles à l'ENS de Lyon. Ces trois échantillons permettent d'avoir un bon aperçu de ces éclogites de la région nantaise.

Figure 24. Échantillon d'éclogite de La Compointrie (Loire Atlantique) quasiment indemne de rétromorphose

On distingue trois minéraux : de l'omphacite verte, du grenat rouge sombre et du disthène bleuté.


Figure 25. Échantillon d'éclogite de la Compointrie légèrement rétromorphosé

Les grenats sont entourés d'une auréole de kélyphite (mélange amphibole + plagio) et les disthènes ont disparu, remplacés par un mélange rose [plagioclase + corindon et/ou andalousite et/ou margarite (mélange de micas roses) ?]. Des photos en gros plan de cet échantillon peuvent être trouvés sur la lithothèque de l'ENS de Lyon.


Figure 26. Détail d'un échantillon d'éclogite de La Compointrie légèrement rétromorphosé

Les grenats sont entourés d'une auréole de kélyphite (mélange amphibole + plagio) et les disthènes ont disparu, remplacés par un mélange rose [plagioclase + corindon et/ou andalousite et/ou margarite (mélange de micas roses) ?]. Des photos en gros plan de cet échantillon peuvent être trouvés sur la lithothèque de l'ENS de Lyon.


Figure 27. Échantillon d'éclogite de La Compointrie très légèrement rétromorphosé

Les grenats sont entourés d'une auréole de kélyphite (mélange amphibole + plagio) et les disthènes n'ont pas complètement disparu. Certains sont indemnes de transformation, d'autres sont remplacés par un mélange rose [plagioclase + corindon et/ou andalousite et/ou margarite (mélange de micas roses) ?] et d'autres enfin sont partiellement transformés, avec un cœur relictuel encore bleu de disthène et une périphérie rose.


Figure 28. Détail d'un échantillon d'éclogite de La Compointrie très légèrement rétromorphosé

Les grenats sont entourés d'une auréole de kélyphite (mélange amphibole + plagio) et les disthènes n'ont pas complètement disparu. Certains sont indemnes de transformation, d'autres sont remplacés par un mélange rose [plagioclase + corindon et/ou andalousite et/ou margarite (mélange de micas roses) ?] et d'autres enfin sont partiellement transformés, avec un cœur relictuel encore bleu de disthène et une périphérie rose.


Figure 29. Localisation des affleurements d'éclogite de Donnas (punaise verte) et de La Compointrie (punaise jaune), affleurements d'éclogite sur lesquels poussent des vignobles

Localisation par kmz de Donnas (Vallée d'Aoste, Italie) et de La Compointrie (Loire-Atlantique).


Mots clés : éclogite, terroir, grenat