Image de la semaine | 20/04/2009

Des fossiles d'oursins variés et une fossilisation très fine

27/04/2009

Pierre Thomas

Laboratoire de Sciences de la Terre / ENS Lyon

Olivier Dequincey

ENS Lyon / DGESCO

Résumé

Oursins fossilisés dans leurs moindres détails.



Après un « Cidaris s.l. » du Jurassique supérieur de Charente Maritime, nous allons vous montrer trois autres fossiles d'oursins, Archaeocidaris immanis - Serpianotiaris coevata - Acrosalenia bradfordtensis, montrant la variété de ce groupe au cours des temps géologiques, ainsi que la qualité de leur fossilisation.

Ces échantillons proviennent de la collection d'Eldonia. Nous n'avons pas d'image de leur gisement d'origine et nous ne pouvons pas reconstituer leur milieu de vie, contrairement à l'oursin (Cidaropis pulchella à radioles en massues) de la semaine dernière. Merci à François Escuillé de nous avoir permis de prendre ces photographies et de les publier.

Fossiles d'Archaeocidaris immanis, oursin du Carbonifère moyen

Figure 2. Fossiles d'Archaeocidaris immanis, oursin du Carbonifère moyen .

Le Pennsylvanian selon la subdivision nord-américaine correspond au Carbonifère moyen. Échantillon provenant de Lake Brownwood Spillway, Texas.


Dalle d'oursins fossiles, Lake Brownwood Spillway, Texas

Figure 3. Dalle d'oursins fossiles, Lake Brownwood Spillway, Texas.

Dalle sur laquelle ont été prises les vues 1 et 2. On y voit quatre fossiles d'Archaeocidaris immanis, oursin du Carbonifère moyen (Pennsylvanian selon les subdivisions nord-américaines).


Un Serpianotiaris coevata, oursin du Trias de la région de Göttingen (Allemagne)

Figure 4. Un Serpianotiaris coevata, oursin du Trias de la région de Göttingen (Allemagne).

On voit également quelques articles de crinoïdes.


Vue avec échelle d'un Serpianotiaris coevata, oursin du Trias de la région de Göttingen (Allemagne)