Cheveux de Pelé

Pierre Thomas

ENS Lyon - Laboratoire des Sciences de la Terre

Emmanuelle Cecchi

Florence Kalfoun

ENS Lyon / DGESCO

26/01/2004

Résumé

Laves fluides, larmes et cheveux de Pelé, vues macro- et micro-scopiques.


Figure 1. Cheveux de Pelé au microscope électronique à balayage (MEB)

Cheveux de Pelé au microscope électronique à balayage (MEB)

La photographie principale montre un cheveux de Pelé au Microscope Électronique à Balayage (MEB). Les deux autres photographies des figures 2 et 3 montrent une vue d'ensemble d'une " touffe" de cheveux de Pelé, et une vue de détail.

Les cheveux de Pelé sont des fils de lave très fins, de la véritable laine de roche naturelle. Il existe deux explications pour interpréter ces structures:

  1. La déesse Pelé avait une sœur ; et toutes deux avaient très mauvais caractère ; elles se disputaient souvent. A la suite d'une violente dispute, Pelé fut obligée du fuir. Elle se réfugia au sommet d'une montagne sur une île, et y alluma un grand feu. Mais sa sœur l'y retrouva, et Pelé fut obligée de fuir, et s'installa sur une autre île, où elle alluma aussi un grand feu. Sa sœur la retrouva encore, et Pelé dut fuir à nouveau, et s'installer sur une autre île, y alluma un grand feu … et ainsi de suite de très nombreuses fois. Enfin Pelé rusa. Elle s'installa sur une nouvelle île et y alluma deux feux, un tout en haut (le Mauna Loa) et un en contrebas (le Kilauea) où elle se cacha. Sa sœur, ne cherchant qu'en haut de la montagne ne la trouva pas, et Pelé s'installa définitivement dans le Kilauea. Mais elle a toujours très mauvais caractère, et quand elle se met en colère, elle sort ; et alors le vent entraîne une partie de sa chevelure et la répand sur toute l'île. On peut noter en passant que cette belle légende hawaïenne explique aussi l'alignement des volcans d'Hawaï, et la "migration des âges" le long de l'archipel.
  2. Plus prosaïquement, les cheveux de Pelé sont dus à l'interaction entre le vent et des jaillissements de lave extrêmement fluide, comme on en trouve à Hawaï, à la Réunion, à l'Erta Ale en Éthiopie… Lors des jaillissements de cette lave hyper-fluide, les gouttelettes de lave sont étirées par le mouvement de projection, filées, et figent dans l'air sous forme de très fins filaments, que le vent peut disperser à des kilomètres à la ronde. Souvent, on retrouve à l'une des extrémités du cheveux un reste de la goutte de lave initiale, petite sphère qui se prolonge par le cheveu sensu stricto. Le diamètre des gouttes d'où partent les filaments peut être centimétriques (et ces gouttes sont appelées "larmes de Pelée", voir http://volcanoes.usgs.gov/Products/Pglossary/PeleTears.html ), millimétriques comme sur les deux photographies d'ensemble, voire même inférieurs au micron comme sur l'image MEB.

De telles éruptions produisant des cheveux de Pelé sont redoutées par les éleveurs réunionnais, car le vent peut les transporter assez loin, sur des pâturages. Et le bétail, en broutant, avale aussi ces cheveux de Pelé, occasionnant irritations, ulcérations voire perforations stomacales et intestinales

Figure 2. Vue d'ensemble d'une "touffe" de cheveux de Pelé

Vue d'ensemble d'une "touffe" de cheveux de Pelé

Figure 3. Vue de détail de cheveux de Pelé

Vue de détail de cheveux de Pelé

Des liens utiles: