Le contact Sud du granite de Ploumanac'h sur l'île Milliau, Trébeurden (Côtes d'Armor)

Pierre Thomas

Laboratoire de Sciences de la Terre / ENS de Lyon

Olivier Dequincey

ENS de Lyon / DGESCO

24/05/2010

Résumé

Contact basal d'un granite surmontant son encaissant.


Figure 1. Mur (contact basal) de l'intrusion du granite de Ploumanac'h, île Milliau, Trébeurden (Côtes d'Armor)

Mur (contact basal) de l'intrusion du granite de Ploumanac'h, île Milliau, Trébeurden (Côtes d'Armor)

Le marteau au milieu de la photo donne l'échelle. La partie inférieure est constituée des roches sédimentaires non datées (précambriennes ou paléozoïques) à stratification quasi verticale qui constituent l'encaissant. La partie supérieure correspond à la base de l'intrusion du granite de Ploumanac'h, intrusion complexe datée de 293 Ma (granite tardi ou post-orogénique hercynien). Le contact granite / encaissant est sub-horizontal.


Les trois semaines précédentes, les versants des Andes, escarpés et avec peu de couvert végétal, nous avaient permis d'embrasser d'un seul coup d'œil l'ensemble d'un (petit) pluton granitique et de voir également d'un seul regard les contacts supérieur et inférieur encaissant/granite/encaissant d'une autre intrusion (laccolite et enclaves). Je ne connais pas en France de site où cela soit possible. Mais les montagnes françaises, ainsi que les côtes permettent d'étudier localement de tels contacts, que ce soient des contacts latéraux, sommitaux ou basaux. Cette semaine nous vous montrons le contact de base entre un granite du Carbonifère supérieur (293 ± 15 Ma) et son encaissant non daté (protérozoïque ou paléozoïque) sédimentaire : le contact de base du granite de Ploumanac'h sur île Milliau, à Trébeurden (Côtes d'Armor). On y voit de façon spectaculaire que le granite surmonte son encaissant. Le granite, ou plutôt le complexe granitique de Ploumanac'h, est un ensemble de trois granites emboîtés, chacun de ces granites étant subdivisé en divers faciès. Dans un vade-mecum sur l'origine des granites, nous avons distingué 4 origines possibles des granites post-archéens (différenciation d'un magma basique, contamination d'un magma basique, fusion partielle de la croûte continentale et mélange de magmas). Ces quatre modes ont tous joué pour la genèse du complexe de Ploumanac'h. Ce granite de Ploumanac'h fera encore l'objet des 2 prochaines « images de la semaine », et a déjà fait l'objet de deux articles dans les années précédentes (filon de granite orbiculaire et feldspath à texture rapakivi).

Figure 2. Vue d'ensemble de l'affleurement où l'on voit le contact basal de l'intrusion granitique de Ploumanac'h, île Milliau, Trébeurden (Côtes d'Armor)

Vue d'ensemble de l'affleurement où l'on voit le contact basal de l'intrusion granitique de Ploumanac'h, île Milliau, Trébeurden (Côtes d'Armor)

Le haut de l'affleurement est constitué de granite, le bas de sédiments (protérozoïques ou paléozoïques) de l'encaissant traversés (à gauche) par un filon granitique. Le contact intrusion/encaissant est sub-horizontal. Au premier plan, quelques grosses boules de granite éboulées et laissées là par la mer.


Figure 3. Vue plus rapprochée de l'affleurement où l'on voit le contact basal de l'intrusion granitique de Ploumanac'h, île Milliau, Trébeurden (Côtes d'Armor)

Vue plus rapprochée de l'affleurement où l'on voit le contact basal de l'intrusion granitique de Ploumanac'h, île Milliau, Trébeurden (Côtes d'Armor)

Le haut de l'affleurement est constitué de granite, le bas de sédiments de l'encaissant montrant une très nette stratification verticale, et traversés (à gauche) par un filon granitique. Le contact intrusion/encaissant est sub-horizontal.


Figure 4. Vue très rapprochée du contact granite / encaissant, granite de Ploumanac'h, île Milliau, Trébeurden (Côtes d'Armor)

Vue très rapprochée du contact granite / encaissant, granite de Ploumanac'h, île Milliau, Trébeurden (Côtes d'Armor)

On voit très bien la stratification verticale de l'encaissant.


Figure 5. Vue rapprochée du contact granite / encaissant, granite de Ploumanac'h, île Milliau, Trébeurden (Côtes d'Armor)

Vue rapprochée du contact granite / encaissant, granite de Ploumanac'h, île Milliau, Trébeurden (Côtes d'Armor)

On voit très bien la stratification verticale de l'encaissant.


Figure 6. Gros plan du contact granite / encaissant, granite de Ploumanac'h, île Milliau, Trébeurden (Côtes d'Armor)

Gros plan du contact granite / encaissant, granite de Ploumanac'h, île Milliau, Trébeurden (Côtes d'Armor)

On voit très bien la stratification verticale de l'encaissant.


 

Figure 7. Coupe schématique du complexe granitique de Ploumanac'h

Coupe schématique du complexe granitique de Ploumanac'h

Cette coupe montre l'imbrication de 4 venues magmatiques. L'affleurement de l'île Milliau correspond au rectangle vert.

D'après Barrière, 1976, dans Société Géologique et Minéralogique de Bretagne, modifié


Figure 8. Localisation de l'île Milliau et du granite de Ploumanac'h en Bretagne

Localisation de l'île Milliau et du granite de Ploumanac'h en Bretagne

 

Figure 9. Localisation du complexe granitique de Ploumanac'h en Bretagne

Localisation du complexe granitique de Ploumanac'h en Bretagne

Figure 10. Carte géologique du complexe granitique de Ploumanac'h

Carte géologique du complexe granitique de Ploumanac'h

Le complexe granitique de Ploumanac'h est à cheval sur 2 cartes géologiques BRGM au 1/50 000 (Perros-Guirec au Nord et Lannion au Sud), la carte de Perros-Guirec au 1/50 000 n'est pas encore publiée. Pour avoir une idée globale de la géologie, il faut faire appel à la vieille carte BRGM au 1/80 000 de Lannion (1966), ou à des cartes plus récentes faites par Michel Barrière en 1977 et dont diverses versions sont mises en ligne sur le site de l'université. de Rennes ou de la SGMB.


Figure 11. Localisation de l'affleurement (à marée haute) sur l'île Milliau, Trébeurden (Côtes d'Armor)

Localisation de l'affleurement (à marée haute) sur l'île Milliau, Trébeurden (Côtes d'Armor)

L'affleurement des figures précédentes est localisé par une flèche rouge.


Figure 12. Extrait de la carte géologique BRGM de Lannion, île Milliau, Trébeurden (Côtes d'Armor)

Extrait de la carte géologique BRGM de Lannion, île Milliau, Trébeurden (Côtes d'Armor)

L'estran étudié est carté. L'affleurement des figures 1 à 6 est au Sud de l'île (flèche bleue), au contact entre le granite (en rose) et l'encaissant (en orange).


Figure 13. Image interprétée et carte géologique en vues obliques de l'île Milliau, prises en direction de l'Est

Image interprétée et carte géologique en vues obliques de l'île Milliau, prises en direction de l'Est

Le contact granite / encaissant (ligne pointillée rouge) est en général en haut de l'estran, et complètement recouvert de grosses boules granitiques, sauf au niveau de l'affleurement des figures 1 à 6 (flèche rouge) où il affleure de façon spectaculaire.


Figure 14. Allure « habituelle » du contact granite / encaissant sur l'île Milliau, en dehors des quelques dizaines de mètres où il est visible

Allure « habituelle » du contact granite / encaissant sur l'île Milliau, en dehors des quelques dizaines de mètres où il est visible

Le contact est masqué par un amoncellement de blocs granitiques de toutes tailles. On remarque à droite de la photo le granite en place, et à gauche l'encaissant sédimentaire dont on note la stratification verticale (photo prise en direction de l'Ouest).


Voir le bas d'un granite, qui repose sur un encaissant situé sous lui, semble exceptionnel à de très nombreuses personnes, pour qui les granites constituent plus ou moins le substratum et le « gros » de la croûte continentale. Nous avons vu les exemples des granites de Torres del Paine et de Ploumanac'h. Ce ne sont bien sûr pas les seuls. Et à l'occasion de randonnées en haute montagne (Himalaya, …) ou dans le désert, on peut, au hasard d'un trajet, voir un granite surmonter son encaissant. En témoigne cette photo prise il y a 25 ans quelque part dans le Sud algérien au cours d'un trajet en 4x4 en route vers les gravures rupestres du Tassili.

Figure 15. Contact inférieur entre un granite et son encaissant sédimentaire, quelque part dans le Sud algérien, pas trop loin du Tassili

Contact inférieur entre un granite et son encaissant sédimentaire, quelque part dans le Sud algérien, pas trop loin du Tassili

Le granite est reconnaissable à sa morphologie « en boules », il surmonte son encaissant sédimentaire reconnaissable à son débit stratifié.