Stalactites et stalagmites de basalte dans les tunnels de lave ( lava tubes )

Pierre Thomas

Laboratoire de Sciences de la Terre / ENS Lyon

Olivier Dequincey

ENS Lyon / DGESCO

02/06/2008

Résumé

Stalactites et stalagmites de lave.


Figure 1. Stalactites de basalte au plafond d'un tunnel de lave (lava tube), Gruta das Torres, île de Pico, Açores

Noter le plancher lisse de la galerie, de type pahoehoe.


Les plafonds des tunnels de lave sont très fréquemment « ornés » de stalactites de basalte. Ces stalactites ont assez généralement une taille décimétrique. Leur origine peut être double :

  • quand la lave commence à baisser dans le tunnel (voir fig. 4 "lucarnes et tunnels de lave"), le nouveau plafond qui vient d'être dégagé est encore un peu « pâteux » et « goutte » encore ;
  • il est possible, en particulier si le niveau de la lave remonte dans le tunnel, et si sa température augmente, que le plafond soit suffisamment réchauffé pour qu'il ramollisse et recommence à s'écouler.

Ces stalactites de basalte peuvent être noires (cas le plus fréquent) ou diversement colorées par des hydroxydes de fer.

Nous allons vous montrer cette semaine 10 photographies prises dans la Gruta das Torres, tunnel de lave que l'on peut parcourir sur plus d'1 km de long avec un guide, un casque et une frontale et qui, en 2007, n'était pas « abîmé » par des aménagements intempestifs (pas de sol bétonné, ni de rampe d'éclairage…), plus 2 autres photographies prises à Lanzarote (Canaries) dans des tunnels « sauvages ». On peut entrer dans ces tunnels au niveau de lucarnes.



Figure 4. Gros plan sur des stalactites de basalte au plafond d'un tunnel de lave,


Figure 5. Stalactites rouges de basalte au plafond d'un tunnel de lave, Gruta das Torres, île de Pico, Açores

La coloration rouge est due à des hydroxydes de fer.


Figure 6. Plan rapproché de stalactites rouges de basalte au plafond d'un tunnel de lave, Gruta das Torres, île de Pico, Açores

La coloration rouge est due à des hydroxydes de fer.


Figure 7. Gros plan sur des stalactites rouges de basalte au plafond d'un tunnel de lave, Gruta das Torres, île de Pico, Açores

La coloration rouge est due à des hydroxydes de fer.


Assez rarement, on peut voir une stalagmite de basalte, à l'aplomb d'une stalactite. Dans ce cas-là, au moins, la formation des stalactites et stalagmites ne suit pas immédiatement la baisse du niveau du basalte.


Figure 9. Stalactite de basalte, Gruta das Torres, île de Pico, Açores

Stalactite de la photo 8. Une dernière goutte de basalte a été figée au bout de la stalactite avant de tomber.


Figure 10. Stalagmite de basalte, Gruta das Torres, île de Pico, Açores

Stalagmite de la photo 8. On peut noter que cette stalagmite est constituée de l'accumulation de dizaines de gouttes de basalte, preuve que cette stalagmite s'est construite sur une certaine durée.


Personne n'a bien sûr pu « visiter » des tunnels de lave en ordre de marche. La seule solution pour voir ce qui s'y passe, ce sont les lucarnes (et éventuellement les points de sortie). Je n'ai jamais eu la chance de voir une lucarne active, et aucun de mes amis proches n'ont non plus eu cette chance. Il ne reste plus que le web pour voir des tunnels actifs avec stalactites. Voici à titre d'exemple ce qu'on peut y trouver.


Figure 14. Stalactites de basalte vus par une lucarne, Hawaii


Figure 15. Stalactites vus à travers une lucarne, Hawaii


Figure 16. Stalactites vus à travers une lucarne, Hawaii