Mots clés : calcaire à entroques, calcaire bioclastique, échinoderme, oursin, piquant d'oursin, radiole d'oursin, Cidaris, crinoïde, entroque

Calcaire bioclastique à échinodermes

Pierre Thomas

ENS Lyon - Laboratoire des Sciences de la Terre

Florence Kalfoun

ENS Lyon / DGESCO

13/03/2006

Résumé

Radioles d'oursins et entroques dans des calcaires bioclastiques.



La semaine dernière, nous vous avons présenté des plages dont la majorité des éléments constitutifs était constituée de fragments de piquants de Cidaris. De telles plages (ou hauts-fonds) ont bien sûr existé dans la nature ancienne.

En témoignent la photographie 1, gros plan sur un piquant de "pseudo-cidaris" fossile dans un calcaire jurassique terminal du Languedoc, et les photographies 2 et 3, provenant d'un échantillon du jurassique lorrain.

Figure 2. Vue de détail d'un calcaire bioclastique du jurassique lorrain

Vue de détail d'un calcaire bioclastique du jurassique lorrain

Figure 3. Vue d'ensemble d'un calcaire bioclastique du jurassique lorrain

Vue d'ensemble d'un calcaire bioclastique du jurassique lorrain

Les oursins ne sont pas les seuls échinodermes à pouvoir donner des calcaires bioclastiques. Les plus fréquents sont les calcaires à débris de crinoïdes, appelés encore "calcaires à entroques". En témoignent les photographies 4 et 5, avec respectivement des fragments de crinoïdes à section circulaire (figure 4, paléozoïque du Boulonnais, 62) et à section à symétrie pentaradiée (figure 5, jurassique de l'Ardèche, 07).

Vous trouverez davantage de détails sur les crinoïdes dans le site de Jean-Louis Étienne consacré à l'expédition Clipperton ou sur le site de David Jolly sur les fossiles albiens du Bassin Anglo-Parisien ou encore sur la figure 6 de crinoïdes vivantes.

Figure 6. Crinoïdes photographiées dans l'Océan Indien

Crinoïdes photographiées dans l'Océan Indien

Mots clés : calcaire à entroques, calcaire bioclastique, échinoderme, oursin, piquant d'oursin, radiole d'oursin, Cidaris, crinoïde, entroque