Image de la semaine | 13/01/2003

Un gabbro déformé, ophiolite hercynienne de Chamrousse (38)

13/01/2003

Pierre Thomas

ENS Lyon - Laboratoire des Sciences de la Terre

Emmanuelle Cecchi

Benoît Urgelli

ENS Lyon / DGESCO

Résumé

Divers degrés de déformation dans un gabbro.


Un gabbro ophiolitique, Chamrousse (38)

Figure 1. Un gabbro ophiolitique, Chamrousse (38).

Différents niveaux de déformation sont visibles sur cet échantillon de gabbro ophiolitique. La déformation est de plus en plus marquée du haut vers le bas de l'échantillon sur l'image.


Les gabbros ophiolotiques de Chamrousse ont été déformés par de nombreuses failles ductiles (failles générées à haute température, en domaine métamorphique).

Le long de ces bandes étroites de déformation (les failles ductiles) , la déformation est très hétérogène : maximale en bas de l'échantillon (on a alors une mylonite de gabbro), intermédiaire au milieu (on a alors un métagabbro, que l'on pourrait appeler un gneiss de gabbro) et nulle en haut (on a un gabbro normal).

La largeur de ces bandes de déformation où l'on passe graduellement d'une roche non déformée à une roche très déformée est variable dans la nature : 10 centimètres pour cet échantillon, quelques millimètres parfois, 5 à 10 kilomètres le long de la zone broyée sud-armoricaine ...