École de Terrain - Le volcanisme du Velay

Delphine Cuny

ENS-Lyon

Benoît Urgelli

ENS-Lyon / DGESCO

Benoît Urgelli

ENS Lyon / DGESCO

18/09/2001

Résumé

Excursion mettant en évidence les différents aspects du magmatisme du Velay.


Encadrement scientifique : Hervé Bertrand, Michel Cousin, Delphine Cuny, Cyril Langlois, Vincent Lignier et Pierre Thomas.




Arrêt 1 : Coulée d'Yssingeaux

Figure 4. Section de la coulée basaltique d'Yssingeaux


Figure 5. Niveau inférieur de la coulée

À la base, un niveau montrant des prismations régulières que l'on appelle généralement colonnades. Elles sont régulières et verticales. Les prismes s'orientent perpendiculairement aux isothermes, ce qui permet d'en déduire que la coulée s'est épanchée à l'horizontale.


Figure 6. Niveau supérieur de la coulée

Au-dessus, un niveau beaucoup plus développé et montrant une prismation plus anarchique, moins bien réglée, que l'on appelle classiquement l'entablement. Cet entablement reflète une structure thermique plus complexe lors de la mise en place de la coulée.


Cette section de coulée basaltique montre la superposition de deux niveaux prismés bien distincts.

Prismation dans une couléee basaltique.

Durée ~ 48s.

Arrêt 2 : Panorama depuis Saint Clément

Figure 7. Panorama depuis Saint Clément


Figure 8. Panorama depuis Saint Clément


Figure 9. Panorama depuis Saint Clément


Figure 10. Panorama depuis Saint Clément


Figure 11. Panorama depuis Saint Clément


Arrêt 3 : Affleurement Saint Clément, niveau scoriacé

Figure 12. Base de la coulée de Saint-Clément


Figure 13. Base de la coulée de Saint-Clément


Figure 14. Base de la coulée de Saint-Clément


Figure 15. Section de la coulée basaltique avec semelle scoriacée


Entre les deux coulées superposées, on observe un petit niveau qui fait quelques centimètres : il s'agit d'une roche fragmentée, mal consolidée et criblée de vacuoles (beaucoup plus que dans les coulées au dessus et au dessous). C'est ce qu'on appelle une scorie .

Si on continue à suivre la limite entre les deux coulées, on constate que le niveau de scories a tendance à s'épaissir et peut atteindre 80 centimètres d'épaisseur. En observant bien, on constate par endroits la présence de blocs de laves massifs, emballés dans la scorie. Puis, si on continue à suivre le niveau scoriacé, il s'amincit puis disparaît. On a alors la coulée massive en contact direct avec la coulée inférieure altérée. Plus loin sur la droite, le niveau scoriacé réapparaît et s'épaissit.

Ce niveau scoriacé est donc d'épaisseur inégale et il n'est pas toujours présent.

Scories entre coulées de lave.

Durée ~ 1min49s.

Arrêt 4 : Dôme phonolitique du Petit Gerbier

Nous nous trouvons au pied du suc du Gouleiou, également appelé le Petit Gerbier. C'est la réplique conforme du Gerbier de Jonc. Il s'agit d'un dôme de phonolite dont la forme est très caractéristique. Par sa morphologie actuelle, on arrive à reconstituer ce qu'a pu être l'édifice volcanique lors de sa mise en place.

Figure 16. Le Suc du Gouleiou ou Petit Gerbier


Figure 17. Le Suc du Gouleiou ou Petit Gerbier


La partie basale la plus externe est caractérisée par des flancs très redressés qui témoignent de la forte viscosité du magma. Ce magma a eu des difficultés à s'épancher et il a finalement obstrué le point de sortie magmatique. Cette partie externe, relativement bien préservée, montre une structure intéressante que l'on peut schématiser comme sur les images ci-dessous.

Figure 18. Structure externe du Petit Gerbier


Figure 19. Structure externe du Petit Gerbier


On observe une structure prismée dont les prismes sont, à la base, horizontaux. Lorsque l'on monte vers le sommet du dôme, ces prismes ont tendance à rayonner à partir du point d'émission. Cette disposition rayonnante des prismes traduit une disposition concentrique des isothermes qui épouse l'enveloppe générale du dôme.

Sur la surface extérieure de ce dôme apparaissent les sections des prismes qui forment un débit polygonal (schématisé ci-dessus) souligné par la présence de lichens sur cette surface extérieure. Cette surface a été en partie décapée par l'érosion mais ses bordures pentues reflètent la forte viscosité du magma d'origine.

Figure 20. Bordure du Petit Gerbier


Figure 21. Étude du Petit Gerbier


Figure 22. Étude du Petit Gerbier


Figure 23. Étude du Petit Gerbier


Le dôme phonolitique du Petit Gerbier.

Durée ~ 1min57s.

Arrêt 5 : Carrière de Molines (maar de Borée)

Figure 24. Carrière de Molines


Figure 25. Carrière de Molines


Figure 26. Carrière de Molines


Figure 27. Carrière de Molines


Figure 28. Carrière de Molines


Figure 29. Carrière de Molines


Figure 30. Carrière de Molines


Figure 31. Carrière de Molines


Figure 32. Maar de Borée


Figure 33. Maar de Borée


Figure 34. Maar de Borée


Figure 35. Maar de Borée


Figure 36. Maar de Borée


Arrêt 6 : Carrière d'Échamps

Figure 37. Carrière d'Échamps


Figure 38. Carrière d'Échamps


Figure 39. Carrière d'Échamps


Figure 40. Carrière d'Échamps


Arrêt 7 : Vallée de la Bourges (granite du Velay)

Figure 41. Vallée de la Bourges


Figure 42. Vallée de la Bourges


Figure 43. Vallée de la Bourges


Figure 44. Vallée de la Bourges


Figure 45. Vallée de la Bourges


Figure 46. Vallée de la Bourges


Figure 47. Vallée de la Bourges


Figure 48. Vallée de la Bourges


Figure 49. Vallée de la Bourges


Arrêt 8 : Les migmatites de Neyrac

Figure 50. Migmatites de Neyrac


Figure 51. Migmatites de Neyrac


Figure 52. Migmatites de Neyrac


Figure 53. Migmatites de Neyrac