Les sciences de la Terre au lycée : Géochronique 12/2020

Un numéro spécial pour l'enseignement secondaire.

La revue Géochronique, trimestriel d'information “géologique” édité par la Société Géologique de France et le BRGM, propose pour finir l'année 2020 un hors série en partenariat avec l'APBG consacré aux sciences de la Terre au lycée (disponible aux formats papier et pdf) pour répondre à des besoins liés à l'entrée en application des nouveaux programmes de lycée pour le “nouveau” baccalauréat.

L'intérêt de ce numéro n'est pas d'apprendre des choses inédites mais de retrouver “concentré” en un même lieu un ensemble de rappels théoriques en géodynamique et processus d'altération, et de proposition d'excursions pour faire le tour des concepts nécessaires à l'enseignement des nouveaux programmes de sciences de la Terre au lycée. Peu de liens externes (mais des articles de synthèses basés sur une bibliograbhie certainement abondante dans laquelle il aurait été difficile de faire des choix, même si une bibliographie en ligne est tout de même proposée en ligne) mais des explications en liens avec les besoins des enseignants du secondaire et de nombreuses et riches illustrations… que l'on risque bien de retrouver dans de nombreuses salles de classe ! Il est à noter que les articles ne se veulent pas être des propositions de cours à faire en lycée mais sont bien des articles de synthèse pour la formation des enseignants : le niveau atteint dépasse la terminale et c'est bien normal ; la sortie au vallon du Fournel, par exemple, avec une classe de lycée pour ne faire que de la sédimentologie ne me parait pas à conseiller, mais, pour une formation d'enseignants ou avec des élèves très (très) motivés et en prenant le temps, c'est un site propice à la sédimentologie et à la tectonique comparant échelle locale et régionale (site visité surtout par des étudiants de licence ou master de sciences de la Terre).

Un numéro à avoir pour assurer les bases avant de compléter certains points, selon ses besoins ou ses envies, avec les ouvrages “classiques” ou avec des ouvrages plus spécialisés qui seront alors abordés plus sereinement.

 

O.D. – 15/03/2021