Planet-Terre change de visage

Nouveau design, nouvelles fonctionnalités

Planet-Terre présente aujourd'hui une nouvelle mise en page, plus aérée, plus illustrée, qui remplace celle mise en place en 2013, parfois jugée « vieillotte » ou « spartiate ». Ce changement n'est pas qu'une mise au gout du jour (qui sera dépassé dans quelques années), c'est surtout l'occasion d'une adaptation aux usages et de la mise en place de nouvelles fonctionnalités.

Déjà adapté au support de consultation (“écran”, tablette, smartphone), le développement de la consultation sur téléphone et la qualité croissante des écrans d'ordinateurs aidant, l'affichage méritait une amélioration de l'accessibilité sur supports de taille réduite et du confort sur supports “larges”. Si l'accessibilité était déjà bonne sur smartphone, le nouveau mode de lecture “zen” en mode “écran” permet un affichage confortable de la ressource consultée sur une plus grande largeur de l'écran.

Certaines fonctionnalités ont aussi été développées et cette nouvelle mouture du site est l'occasion de les proposer ou, pour certaines, de les mettre en avant.
Parmi les fonctionnalités mises en place progressivement citons le moteur de recherche et la carte interactive.
En ce qui concerne le moteur de recherche, le principe reste le même : on cherche des mots ou expressions (présents dans le titre, le résumé ou l'auteur), et/ou une thématique, et/ou un type de ressource, et/ou un type de contenu. La fonction “mot-clé” a été améliorée, les thématiques restent les mêmes, les types de ressources bien séparés et limités à 3 (article, conférence, image de la semaine) et le nombre de type de contenu limité. De plus, la liste des filtres utilisés apparait en haut des cadres de sélection et perment la désactivation des filtres un à un. L'affichage des résultats accompagnés d'images-vignettes est un élément aidant à retrouver une ressource. Ce mode illustré de recherche était alors réservé à la présentation des images de la semaine. Cette page particulière disparait, il suffit pour la remplacer, de sélectionner le type “image de la semaine” pour avoir aussitôt la liste anti-chronologique de toutes les images de la semaine. Le mode de présentation est légèrement différent de ce qu'il était dans l'ancienne page, mais on peut désormais avoir une présentation équivalente pour les articles ou les conférences.
Mise en place en juin 2019, la carte interactive propose la localisation sur fond d'image satellite, de carte géographique ou topographique, des ressources liées à un lieu ou un secteur géographique. Après un long travail de géolocalisation des ressources en remontant le temps, la totalité des ressources géolocalisables est désormais traitée. Les ressources sans lien géographique n'apparaissent pas, pas plus que celles citant un lieu sans s'y attarder, ni que celles citant un site remarquable au point que sa localisation mettrait en danger le gisement. De plus, quelques sites photographiés il y a longtemps n'existent plus… ou n'ont pu être localisés avec certitudes par l'auteur des clichés. Une ressource peut citer, illustrer plusieurs lieux. Chacun, si cela est pertinent, est pointé sur la carte mais la ressource proposée au clic est accompagnée de la vignette liée à la ressource… pas au point sélectionné sur la carte (d'où parfois des surprises lorsqu'on voit l'image… qui illustre un autre point évoqué dans la ressource). De même, lors de la consultation de la ressource, il est proposé, si elle est géolocalisée, de la situer sur la carte. En cas de localisations multiples, la carte s'ouvre centrée sur le premier point référencé, même si d'autres peuvent être présents hors de ce champ initial restreint.

De nouvelles fonctionnalités sont aussi proposées : exports “biblio” et “pdf”.
Suite à l'attribution d'un numéro ISSN à Planet-Terre en 2017, le besoin d'export aisé de citation bibliographique des ressources de Planet-Terre s'est fait ressentir. En s'inspirant des sites des revues et éditeurs scientifiques, et en analysant les différents formats et logiciels de bibliographie, trois formats de citation ont été retenus et sont proposés : format texte (permettant d'importer un texte simple à copier-coller et adapter à ses besoins), et formats BibTex et RIS (formats suffisants pour l'intégration dans une base de donnée bibliographique en ligne ou utilisant les principaux logiciels de bibliographie – Zotero, EndNote…).
Un export des ressources comme fichiers pdf a aussi été ajouté. Il reprend la présentation générale de la ressource, et les liens internes et externes y sont actifs. L'adresse de la ressource et une date sont inscrites en pied de page afin d'indiquer que le pdf correspond à la ressource visible en ligne à partir de cette date. En cas de correction (typographique, orthographique…) ou de complément (réécriture d'une explication, modification ou ajout d'un schéma…), un nouveau fichier pdf sera généré car contrairement aux revues “papier”, les ressources du site peuvent évoluer à la marge, et ses évolutions seront prises en compte dans le fichier d'export. Ces pdf sont pensés pour pour une lecture hors-ligne (sauf pour les vidéos et bandes sonores), voire pour une impression (pour avoir le “papier” sur le terrain), éventuellement pour une base bibliographique personnelle restreinte. En cas de chargement massif de pdf pour constituer des “bibliothèques” systématiques ouvertes à tous, cet usage détournant les lecteurs de la source originelle entrainerait le retrait de cette fonction répondant à des besoins ponctuels et personnels.

Pour ce qui est du visuel, notons une harmonisation de l'affichage “illustré” des actualités et des liens utiles, et de toutes les pages présentant des listes de ressources. Un autre changement important est l'affichage des ressources elles-mêmes, assez profondément remanié. Désormais, apparaissent d'abord titre, date de publication et auteur(s), les 3 informations clés pour citer une ressource. Cet affichage nouveau n'a nécessité aucune réécriture des ressources, seuls les deux fichiers permettant le passage de la ressource (xml DocBook) à son affichage (html, css) ont été revisités… ce qui était tout de même un travail de fond nécessitant patience et rigueur.

Au fil de la navigation, pourra apparaitre un nouveau message : “obsolète” (texte ou icône Ŧ). Ceci marque les ressources de Planet-Terre jugées “obsolétes” selon l'un des critères suivants : 1/ contenu scientifique daté, imparfait, dépassé, 2/ contenu repris et/ou mieux expliqué dans une ressource plus complète, 3/ ressource redondante : au moins une ressource plus récente en est une mise à jour.

On remarquera aussi une modification systématique de toutes les adresses des ressources (toutes en https://planet-terre.ens-lyon.fr/ressource/…), mais des redirections automatiques permettent aux “anciennes” adresses d'arriver à bon port.

* Que trouve-t-on en page d'accueil ?

 

L'en tête, repris pour toutes les pages présentent les logos de Planet-Terre (lien vers la page d'accueil) et des partenaires institutionnels (liens vers les sites de l'ENS de Lyon et vers la page “Disciplines et thématiques” d'éduscol) ainsi qu'une entrée pour rechercher des ressources par mot-clé et 5 onglets composants de menu (Services, Veille, Ressources, Moteur de recherche, Programmes).
Le corps de la page propose :
1/ Une ressource mise “à la une” (choix éditorial)
2/ La dernière image de la semaine
3/ La dernière ressource publiée, hors images de la semaine
4/ Les quatre ressources les plus récentes hormis les ressources 2/ et 3/ et l'accès à l'ensemble des ressources publiées
5/ Les dernières actualités et l'accès à toutes les actualités antérieures
6/ Une conférence (choix éditorial)
7/ Un dossier (choix éditorial)
8/ L'accès à la carte interactive
9/ Quelques liens vers une sélection de pages du site et vers la lithothèque de l'ENS de Lyon
Le pied de page, repris aussi pour toutes les pages, propose des liens vers une sélection de pages et fonctionnalités du site ainsi que vers Planet-Vie et la page SVT d'éduscol.


* Que trouve-t-on sur une page de ressource ?

 

1/ La ressource (à droite, ou en tête de page)
Dans la colonne de gauche ou à la suite de la ressource
2/ Accès à l'affichage “zen”
3/ les mots-clés utilisés pour décrire la ressource
4/ Le ou les dossiers contenant la ressource (si pertinent)
5/ Sélection de ressources “proches” par les mots-clés et les thématiques traitées
6/ Exports pdf et biblio
7/ Accès à la carte interactive centrée sur le premier point référencé (si pertinent)


Si les ressources sont inchangées et si leur indexation n'a été reprise qu'à la marge, cette nouvelle mouture du site Planet-Terre, en plus des développements de fonctionnalités et d'ergonomie / graphisme, a aussi et surtout été l'occasion d'un travail technique d'installation de serveur, de montées de version, de mises à jour, et d'implémentation de nouveaux produits. Ceci permet à Planet-Terre de rejoindre l'un des cercles “technologiques” de sites gérés par l'ENS de Lyon, sites dont Planet-Terre a bénéficié des développements antérieurs et qui, à leur tour, pourront bénéficier des développements et innovations mis en place pour Planet-Terre.
Ce travail touffu et de longue haleine a été mené par une équipe du service DUNES de l'ENS de Lyon avec la participation de Vutheany Loch, Guillaume Roussel, Philippe Daubias, Nicolas Carel, Yvonnick Fesselier, sous la direction de Catherine Simand. Que tous soient ici remerciés pour leur implication, leurs recherches, leur écoute, leurs échanges, leur adaptation à mes choix évolutifs, leurs propositions… et pour le résultat final.

O.D. – 06/04/2021