Effet de serre dû à une couverture nuageuse nocturne

Effet de serre dû à une couverture nuageuse nocturne

On se place en période nocturne pour s'affranchir des interactions nuages-rayonnement visible et mieux mettre en évidence l'effet de serre. Pour une étude plus complète des 2 phénomènes, reportez vous à la partie 4.

En cliquant sur le premier bouton, vous aurez le profil de la variation du bilan net d'énergie à la surface terrestre (variation du forçage radiatif à la surface de la Terre). Si la variation est positive, l'ajout du nuage fait gagner de l'énergie à la surface terrestre par rapport à une situation en ciel clair. La température de la surface augmentera.

En cliquant sur le deuxième bouton, vous visualisez les variations des profils d'échauffement (visible) et de refroidissement (infra-rouge) par rapport au graphe précédent induites par la présence d'un nuage.

Choisissez l'émissivité du nuage.
Choisissez l'altitude du nuage.
Cliquez sur le bouton pour calculer la variation du forçage radiatif en surface :

Cliquez sur le bouton pour visualiser l'échauffement visible et le refroidissement IR atmosphérique