Le massif du Chenaillet est-il une ophiolite ordinaire ?

Stéphane Schwartz

Laboratoire de Dynamique de la Lithosphère, Université Lyon 1 et ENS-Lyon.

Benoît Urgelli

ENS Lyon / DGESCO

22/03/2001

Résumé

Les différents types de dorsales associés à différentes vitesses d'expansion océanique.


Table des matières

Question

«  Le nouveau programme de 1èreS demande d'aller sur le terrain en excursion. Vu les thèmes du programme, une excursion au Chenaillet semble une possibilité intéressante. Mais j'ai lu que le Chenaillet n'est peut-être pas une ophiolite ordinaire. Pouvez-vous éclairer ma lanterne ? »

Question posée par M. Jouvet le 14 décembre 2000, par courrier électronique.

Réponse

Résumé : Il s'agit de montrer la différence de production magmatique entre les dorsales lentes (type Chenaillet, ophiolite à lherzolite) et les dorsales rapides (type Oman, ophiolite à harzburgite). Vous trouverez dans l'article de Christian Nicollet et dans l'ouvrage Les Montagnes sous la mer , d'Adolphe Nicolas beaucoup d'informations claires sur ce thème. Concernant la préparation de l'excursion au Chenaillet, notez qu'il n'est pas conseillé de repérer des affleurements à Pâques dans les Hautes-Alpes, à cause de l'enneigement !

Le terme ophiolite désigne une association de roches magmatiques (gabbros et basaltes) et ultra-basiques (péridotites) plus ou moins serpentinisées, représentant une portion de la lithosphère océanique générée au cours de l'accrétion.

Cependant, on reconnaît à l'heure actuelle deux types majeurs de dorsales océanique : celles à expansion lente (type Atlantique) et celles à expansion rapide (type Pacifique). La répartition spatiale des différents types de roches est différente selon le type d'expansion océanique.

Dans le cas des ophiolites d'Oman , qui sont issues d'une dorsale rapide, type Pacifique, on reconnait la succession classique de pillow lava surmontant un important complexe filonien, puis des gabbros et enfin des péridotites à la base du système. Cette succession a servi de référence pour la définition des ophiolites à la conférence de Penrose dans les années 70.

Dans le cas des dorsales lentes , on ne trouve jamais cette succession. En effet, le complexe filonien est très réduit il correspond à quelques dykes éparses traversant des gabbros ou des pillow lava. De plus les gabbros sont le plus souvent sous la forme de poches pluri-décamétriques à l'intérieur de péridotite serpentinisée, qui affleurent directement sur le fond océanique.

Le Massif du Chenaillet (2600 m) représente ainsi une portion de lithosphère océanique à expansion lente, obductée précocément lors de la disparition par subduction de l'océan Piémontais, du Crétacé au Tertiaire.

L'étude de ce massif permet ainsi non seulement de présenter les différents types de roches de la lithosphère océanique, mais il permet également de comparer les deux types d'accrétion ( lente ou rapide) en comparant avec le modèle Penrose. L'équivalent actuel de dorsale lente est celui de la dorsale Nord Atlantique, connu par dragage, forage ou plongée en submersible.