Météorites et composition chimique de la Terre

Scénario d'accrétion de la Terre expliquant les différences entre compositions chimiques de la Terre et des chondrites

Les chondrites à enstatite (météorites primitives, c'est-à-dire non différenciées) sont considérées comme représentative du matériel primordial ayant formé la Terre par accrétion. Cependant, quelques différences existent entre la chimie de ces météorites et la chimie globale de la Terre, telle qu'elle a pu être reconstituée. Entre autres, la Terre est légèrement appauvrie en silicium et enrcihie en magnésium par rapport aux chondrites en question.

Des chercheurs du Laboratoire Magmas et Volcans (Clermont-Ferrand) proposent aujourd'hui un scénario permettant d'expliquer la chimie actuelle de la Terre à partir de la chimie originelle des chondrites à enstatite. Résumé dans ses grandes lignes, ce scénario rappelle que l'accrétion s'est déroulée sur une période assez longue pour que la différenciation terrestre débute afin la fin des impacts météoritiques majeurs. En plus d'un noyau central, un océan magmatique silicaté se forme et, en surface, formation d'une croûte primitive issue de la cristallisation de la surface "océanique" et/ou de remontée de produits différneciés. Les impacts successifs auraient non seulement apporté de la matière supplémentaire mais aussi "érodé" la Terre en pulvérisant et éjectant des portions de croûte superficielle qui, d'après les expériences menées sur des matériaux similaires à des chondrites à enstatite, est enrichie en silicium et appauvrie en magnésium par rapport au matériel originel. Cet "export" de matériel enrichi en silicium et appauvri en magnésium par rapport aux chondrites à enstatite expliquerait donc l'observation actuelle d'une Terre "résiduelle" appauvrie en silicium et enrichie en magnésium par rapport à ces mêmes météoritiques primitives.

La communication des chercheurs du LMV : Asmaa Boujibar, Denis Andrault, Nathalie Bolfan-Casanova, Mohamed Ali Bouhifd, Julien Monteux, 23 septembre 2015. Cosmochemical fractionation by collisional erosion during the Earth's accretion, Nature Communications, 6, 8295 - DOI:10.1038/ncomms9295.

Le communiqué sur le site du CNRS : Un scénario pour réconcilier la Terre et ses origines.