Une chondrite extraordinaire

Pierre Thomas

ENS Lyon - Laboratoire des Sciences de la Terre

Emmanuelle Cecchi

Florence Kalfoun

ENS Lyon / DGESCO

31/05/2004

Résumé

Météorite, la chondrite extraordinaire de Gujba (Nigéria).


Figure 1. Section polie d'une chondrite extarordinaire, la chondrite de Gujba

Des globules de fer et des cristaux isolés de silicates sont entourés d'une matrice silicatée. Tous nos remerciements à Éric Twelker pour avoir donné cette chondrite au laboratoire des Sciences de la Terre de l'ENS de Lyon.


La semaine dernière, nous vous avons montré une " chondrite ordinaire". Il en existe d'autres, beaucoup plus rares, dont la chimie est globalement voisine de celle des chondrites ordinaires, mais avec des différences significatives, et dont la structure est toute différente. Les deux photographies de cette semaine montrent les deux faces d'une tranche effectuée dans la chondrite de Gujba. On y voit des globules de fer, ainsi que quelques cristaux isolés de silicates, pris dans une matrice silicatée. L'origine d'une telle météorite n'est pas comprise. Cela montre qu'on est très loin d'avoir tout compris dans les mécanismes de condensation et d'accrétion dans le système solaire primitif.

Figure 2. L'autre face de la tranche effectuée de la chondrite de Gujba

Des globules de fer et des cristaux isolés de silicates sont entourés d'une matrice silicatée. Tous nos remerciements à Éric Twelker pour avoir donné cette chondrite au laboratoire des Sciences de la Terre de l'ENS de Lyon.