8 juin 2004, passage de Vénus devant le disque solaire

Florence Kalfoun

ENS Lyon / DGESCO

Emmanuelle Cecchi

Florence Kalfoun

ENS Lyon / DGESCO

08/06/2004

Résumé

Transit de Vénus : dispositif d'observation et photographies du transit du 8 juin 2004 vu de Lyon.


Attention, il ne faut pas observer directement le soleil sans protection adéquate . Il est nécessaire :

  • d' utiliser des verres de soudeur ou des lunettes de protection spéciales (lunettes opaques à la lumière normale, à usage unique, du type de celles utilisées pour l'éclipse du 11 aôut 1999) en vente en pharmacie ou en magasins spécialisés. Les simples lunettes de soleil ou les films radiologiques sont des protections insuffisantes.
  • de limiter le temps d'observation et de faire des pauses durant l'observation.

Pour plus de précisions, se reporter aux risques et précautions à prendre pour une observation sans risque.

Observer le passage de Vénus devant le disque solaire est un évènement rare. La dernier passage de Vénus a eu lieu en 1882. En France, le transit de Vénus sera observable entre 7h20 et 13h25 si les conditions météorologiques sont favorables.

Pour préparer et profiter au maximum de cet évènement astronomique rare, le site Planet-Terre vous propose

Figure 1. Dispositif installé par le Club d'Astronomie de l'ENS Lyon, permettant une observation collective du transit de Vénus par projection sur un écran

Dispositif installé par le Club d'Astronomie de l'ENS Lyon, permettant une observation collective du transit de Vénus par projection sur un écran

À droite la lunette, à gauche l'écran.


Figure 2. Observation du Soleil et du passage de Vénus projetés sur l'écran du dispositif mis en place

Observation du Soleil et du passage de Vénus projetés sur l'écran du dispositif mis en place

Cette image est donc inversée par rapport à ce que l'on observe directement avec des jumelles. Vénus est la tache sombre au bas du Soleil. Photographie prise vers 9h 10.


Figure 3. Observation du Soleil et du passage de Vénus projetés sur une feuille intercalée entre l'écran et la lunette

Observation du Soleil et du passage de Vénus projetés sur une feuille intercalée entre l'écran et la lunette

Vénus est la tache sombre au bas du Soleil. Photographie prise vers 9h 10. Le fait que le Soleil n'apparaisse pas tout à fait circulaire est un artéfact dû aux conditions de prise de vue (appareil photo et feuille pas tout à fait perpendiculaires à l'axe de la projection)



Figure 5. Observation du passage de Vénus devant le Soleil et de tâches solaires projetés sur l'écran

Observation du passage de Vénus devant le Soleil et de tâches solaires projetés sur l'écran

Image de la Figure 4 dont le contraste a été modifié. Avec une bonne vue, il est également possible d'observer des tâches solaires peu nombreuses en ce 8 juin 2004. Sur les photographies du Soleil faites pour voir les taches, le contraste est réglé pour que les taches soient noires. En réalité, les tâches sont certes moins lumineuses que le reste du Soleil (1700°C de moins que le reste du soleil), mais ne sont pas noires. On peut comparer ainsi le vrai noir (Venus) du "légèrement moins lumineux" (les tâches). Voir : Tâches solaires observées le 8 juin 2004 par Soho (site de l'ESA)


 

Figure 6. Sortie de Vénus du disque solaire

Sortie de Vénus du disque solaire

Photographie de l'écran de projection prise vers 13h20. L'image est donc inversée par rapport à ce que l'on observe directement.


Figure 7. Observation directe de la sortie de Vénus du disque solaire

Observation directe de la sortie de Vénus du disque solaire

Cette photographie est obtenue :

  • en retournant par rapport à un axe vertical la photographie de l'écran de projection prise vers 13h20.
  • En transformant en noir et blanc la photographie initiale et en augmentant son contraste

Quelques photographies prises à l'École Normale Supérieure de Lyon