Éclipse annulaire de Soleil

Pierre Thomas

ENS Lyon - Laboratoire des Sciences de la Terre

Emmanuelle Cecchi

Florence Kalfoun

ENS Lyon / DGESCO

26/04/2004

Résumé

Éclipse solaire annulaire du 31 mai 2003 au nord d'Husavik (Islande) et annonce d'une éclipse de Lune.


Figure 1. L'éclipse annulaire du 31 mai 2003 au Nord d'Husavik, Islande


Le but de cette photographie de la semaine est de vous rappeler qu'il y aura une éclipse totale de Lune le 4 mai prochain.

L'entrée de la Lune dans l'ombre de la Terre (le début du phénomène visible) aura lieu à 20h 49 ; la totalité aura lieu de 21h53 à 23h09, la sortie de la Lune de l'ombre de la Terre aura lieu à 0h13. Or la Lune se lève en France (métropolitaine) entre 20h30 et 21h30 selon le lieu d'observation. Les habitants de l'Est assisteront au lever d'une Lune entière, qui commencera à s'éclipser 20mn plus tard. Les habitants de l'Ouest verront se lever une Lune déjà partiellement éclipsée. Tous verront la phase de totalité, avec une Lune basse sur l'horizon il est vrai, et tous verront la fin de l'éclipse. Il faudra profiter de cette éclipse de Lune qui aura lieu à une heure "décente". En effet, la prochaine éclipse de Lune aura lieu vers 4h du matin le 28 octobre 2004, heure et saison nettement moins agréables que les soirées de mai.

À part les éclipse de Lune, il existe bien sûr les éclipses de Soleil, qui sont partielles, totales, ou annulaires. Une éclipse annulaire a lieu quand la Lune passe exactement entre le Soleil et la Terre, mais à un moment où la Terre est "proche" du Soleil (qui paraît donc gros), et la Lune loin de la Terre (Lune qui paraît donc petite). Dans ces circonstances, le diamètre apparent de la Lune est inférieur au diamètre apparent du Soleil, qui apparaît donc sous forme d'un fin anneau autour de la Lune.

Les trois photographies ci-dessous ont été prises le 31 mai 2003 vers 4h du matin en Islande lors d'un voyage de l'association Française d'Astronomie. Le Soleil était très bas sur l'horizon, et il y avait un léger couvert nuageux, ce qui permettait d'observer le phénomène à travers brume et nuages sans filtre particulier (et sans danger pour les yeux). La figure 2 ci-dessous a été prise avec 1/20 de seconde de pose, avec un objectif standard (200 mm). Elle montre le début du phénomène ; l'éclipse n'est que partielle ; on voit un croissant de Soleil rougeoyer à travers les nuages et se refléter sur l'océan glacial arctique ; les figures 3 et 4 ont été prises ½ heure plus tard, pendant la phase d'annularité, avec un télé-objectif de 1000. La figure 2 a été prise avec un temps de pose de 1/2 de s., ce qui permet d'encore deviner le couvert nuageux (qui cache le bas de l'anneau solaire) malgré la forte baisse de la luminosité. La figure 3 a été prise avec une pose plus courte, et on ne voit plus que l'anneau du Soleil.

Les deux prochaines éclipses "de soleil " intéressantes visibles de France auront lieu les lundi 3 octobre 2005 et mercredi 29 mars 2006. Elles ne seront toutes deux que partielles en France, mais la 1ère sera annulaire en Espagne, et la 2ème sera totale en Libye. Vous pouvez commencer à demander "congé" à votre chef d'établissement pour aller sur place à ces dates là.

Pour en savoir plus : voir le site de l'institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides

Figure 2. Début d'une éclipse annulaire de Soleil

L'éclipse n'est que partielle (objectif 200 mm, 1/20 de s de pose).


Figure 3. Phase d'annularité de l'éclipse de Soleil

Objectif 1000 mm, 1/2s de temps de pose.


Figure 4. Phase d'annularité de l'éclipse de Soleil

Objectif 1000 mm, temps de pose inférieur à 1/2s.