Localiser sur la carte interactive (Latitude : 42.1523, Longitude : -0.8180)

Los Aguarales de Valpalmas, des mini-badlands dans des sédiments fluvio-lacustres holocènes, Aragon, Espagne

Pierre Thomas

Laboratoire de Géologie de Lyon / ENS Lyon

Olivier Dequincey

ENS Lyon / DGESCO

03/02/2020

Résumé

Érosion de type badlands d'une formation argilo-gréseuse récente de faible épaisseur : falaises, colonnes et pinacles miniatures.


Figure 1. Los Aguarales de Valpalmas, mini badlands situés sur la commune de Valpalmas, province de Saragosse, Aragon, Espagne

Los Aguarales de Valpalmas, mini badlands situés sur la commune de Valpalmas, province de Saragosse, Aragon, Espagne

On a là une morphologie caractéristique de badlands, figure d'érosion classique dans les argiles, comme aux Bardenas Reales (cf. Le Far-West américain ? Non, les Bardenas Reales, des badlands au pied des Pyrénées, en Navarre espagnole) distant d'une cinquantaine de km à l'Ouest, mais avec une différence majeure : la taille (le personnage et les clôtures donnent l'échelle). La hauteur des “falaises” argileuses peut atteindre 150 m dans les Bardenas, à peine 20 m dans les Aguarales. Les “colonnes” et les pinacles dépassent 30 m dans les Bardenas, à peine 3 m dans les Aguarales.

Localisation par fichier kmz des Aguarales de Valpalmas.


Figure 2. Los Aguarales de Valpalmas, mini badlands, province de Saragosse, Aragon, Espagne

Los Aguarales de Valpalmas, mini badlands, province de Saragosse, Aragon, Espagne

On a là une morphologie caractéristique de badlands, figure d'érosion classique dans les argiles, comme aux Bardenas Reales (cf. Le Far-West américain ? Non, les Bardenas Reales, des badlands au pied des Pyrénées, en Navarre espagnole) distant d'une cinquantaine de km à l'Ouest, mais avec une différence majeure : la taille (le personnage et les clôtures donnent l'échelle). La hauteur des “falaises” argileuses peut atteindre 150 m dans les Bardenas, à peine 20 m dans les Aguarales. Les “colonnes” et les pinacles dépassent 30 m dans les Bardenas, à peine 3 m dans les Aguarales.


En Espagne, des curiosités géologiques même de petite dimension et ne drainant pas des milliers de touristes sont bien signalées et aménagées, avec des sentiers sécurisés, des panneaux explicatifs… Un modèle pour de nombreuses collectivités en France ! Un touriste allant des Bardenas Reales (cf. Le Far-West américain ? Non, les Bardenas Reales, des badlands au pied des Pyrénées, en Navarre espagnole) aux Mallos de Riglos (cf. Érosion et sédimentation syntectoniques oligo-miocènes : l'exemple des Mallos de Riglos sur le versant Sud des Pyrénées, Aragon, Espagne) verra des panneaux au bord des routes l'invitant à aller voir et à se promener dans ce paysage hors du commun, une miniature de paysage du Far-West. Nous allons vous montrer 3 couples d'images (une assez globale et une de détail) de 3 secteurs de ces Aguarales, pour montrer la morphologie et la finesse de ces figures d'érosion (figures 3 à 8). Puis nous vous montrerons des vues d'ensemble permettant de poser le problème de l'origine et de l'âge de ces argiles et de leur érosion (figures 9 à 14). Enfin nous verrons quelques détails sur certains bancs, permettant d'aborder des problèmes de diagenèses et de sédimentation (figure 15 à 22).

Les Aguarales de Valpalmas correspondent à de petites figures d'érosion entaillant une petite plaine argileuse, plaine entourée de collines où affleurent des roches dures (apparemment des grès). Cette érosion est due au ruissellement (et à l'écoulement d'un ruisseau temporaire) lors des orages ou des pluies d'hiver. Une vue d'ensemble montre que les Aguarales entaillent des couches argileuses (avec quelques rares niveaux ou lentilles de grès) bien horizontales, directement surmontées du sol actuel. Ces couches argileuses semblent remplir une petite dépression de quelques centaines de mètres dans sa plus grande dimension, dépression creusée au sein de grès qui semblent (vus de loin) globalement horizontaux.

Figure 9. Vue d'ensemble sur les Aguarales de Valpalmas, province de Saragosse, Aragon, Espagne

Vue d'ensemble sur les Aguarales de Valpalmas, province de Saragosse, Aragon, Espagne

On voit bien que ces figures d'érosion entaillent des argiles à stratification horizontale, argiles constituant une petite plaine dont la surface est plane et horizontale. Cette plaine semble combler une dépressions au sein de collines gréseuses.


Figure 10. Zoom sur le centre droit de la figure précédente, Los Aguarales de Valpalmas

Zoom sur le centre droit de la figure précédente, Los Aguarales de Valpalmas

On voit bien que ces figures d'érosion entaillent des argiles à stratification horizontale, argiles constituant une petite plaine dont la surface est plane et horizontale. Dans les figures de ravinement, en particulier en haut du versant gauche, on remarque la présence de pentes plus raides (soulignées par les ombres). Ces pentes raides correspondent à des niveaux plus gréseux et plus résistants à l'érosion.





Figure 14. Panneau situé sur un petit parking expliquant la formation des Aguarales de Valpalmas

Panneau situé sur un petit parking expliquant la formation des Aguarales de Valpalmas

Étape 1. À l'Oligocène terminal et au Miocène se déposent dans un lac des sédiments gréso-argileux issus de l'érosion des Pyrénées. Des vallées se creusent dans ces grès à partir de 10 Ma.

Étape 2. Il y a 10 000 ans, une de ces petites vallées se fait remplir par des argiles, sans doute à la suite de la formation d'un barrage naturel provisoire en aval (glissement de terrain par exemple).

Étapes 3 et 4. Reprise très récente de l'érosion (peut être à la suite d'une variation de la végétation conséquence d'une variation climatique comme l'entrée dans le Petit Âge Glaciaire). Cette reprise d'érosion entaille la vingtaine de mètres d'argiles déposées il y a 10 000 ans.


Quand on parcourt les Aguarales, on admire les ciselures de l'érosion dans les argiles, mais on note aussi la présence de couches et de lentilles de grès, favorisant d'autres types de morphologie (abris sous roches, « cheminées de fée ») et permettant de voir des stratifications obliques internes à ces grès.

La présence de grès durs au sein de sédiments très jeunes (10 000 ans selon le panneau explicatif) montre que la diagenèse transformant un sédiment meuble (du sable) en une roche dure (du grès) peut aller très vite et n'a pas nécessité des millions d'années. Cette diagenèse précoce pourrait être due à des circulations d'eau dans les niveaux de sables (perméables) au sein d'argiles (imperméables). Ces circulations d'eaux ont pu cimenter (ciment calcaire, voire siliceux) entre eux les grains de sable.



Figure 17. Détail de la couche de grès vue sur les deux photos précédentes, Los Aguarales de Valpalmas

Détail de la couche de grès vue sur les deux photos précédentes, Los Aguarales de Valpalmas

Noter les stratifications obliques dans les couches de la base du niveau gréseux.



Figure 19. Vue d'ensemble sur une cheminée de fée chapeautée par un niveau de grès, Los Aguarales de Valpalmas

Vue d'ensemble sur une cheminée de fée chapeautée par un niveau de grès, Los Aguarales de Valpalmas

On peut noter, et c'est assez rare, que l'érosion a épargné quelques décimètres d'argile (tendre) par-dessus la couche de grès (résistante). Le contact argile/grès semble recouper en biseau le niveau de grès.


Figure 20. Vue de détail sur une cheminée de fée chapeautée par un niveau de grès, Los Aguarales de Valpalmas

Vue de détail sur une cheminée de fée chapeautée par un niveau de grès, Los Aguarales de Valpalmas

On peut noter, et c'est assez rare, que l'érosion a épargné quelques décimètres d'argile (tendre) par-dessus la couche de grès (résistante). Le contact argile/grès semble recouper en biseau le niveau de grès.


Figure 24. Vue aérienne montrant la position des Aguarales de Valpalmas (punaise jaune)

Vue aérienne montrant la position des Aguarales de Valpalmas (punaise jaune)

Los Aguarales de Valpalmas son liées à de l'érosion actuelle dans des sédiments très jeunes (10 000 ans) remplissant localement une vallée creusée dans les grès miocènes issus de l'érosion des Pyrénées (visibles à l'arrière-plan). La punaise verte au pied des Pyrénées localise les Mallos de Riglos (cf. Érosion et sédimentation syntectoniques oligo-miocènes : l'exemple des Mallos de Riglos sur le versant Sud des Pyrénées, Aragon, Espagne).


Figure 25. Localisation des Aguarales de Valpalmas (punaise rouge) sur la carte géologique de la France au 1/1 000 000

Localisation des Aguarales de Valpalmas (punaise rouge) sur la carte géologique de la France au 1/1 000 000

Les Mallos de Riglos et les Bardenas Reales sont indiqués par des punaises vert clair et vert foncé.

Localisation par fichier kmz des Aguarales de Valpalmas, des Mallos de Riglos et des Bardenas Reales.


Localiser sur la carte interactive (Latitude : 42.1523, Longitude : -0.8180)