Mots clés : conglomérat, érosion
Localiser sur la carte interactive (Latitude : 42.3504, Longitude : -0.7269)

Érosion et sédimentation syntectoniques oligo-miocènes : l'exemple des Mallos de Riglos sur le versant Sud des Pyrénées, Aragon, Espagne

Pierre Thomas

Laboratoire de Géologie de Lyon / ENS Lyon

Olivier Dequincey

ENS Lyon / DGESCO

13/01/2020

Résumé

Érosion de conglomérats oligo-miocènes au front méridional des Pyrénées, à découvrir au bout de la Route Géologique Transpyrénéenne.


Figure 1. Les Mallos de Riglos, versant Sud des Pyrénées, Aragon, Espagne

Les Mallos de Riglos, versant Sud des Pyrénées, Aragon, Espagne

Le terme de mallos, en Aragon, désigne des reliefs en cônes et en tours faits de conglomérats et dominant la plaine située plus au Sud. On voit deux de ces mallos au centre et à droite de l'image, formant l'avant dernier plan de la photo. Ces mallos dominent le village de Riglos qu'on voit à droite de l'image. On devine des strates presque horizontales sur le mallos au-dessus à gauche du village. Ces mallos cachent en partie l'arrière-plan constitué de strates fortement plissées, qui se voient très bien à gauche.


Les mallos sont situés au front Sud des Pyrénées aragonaises et dominent le bassin de l'Èbre. Ce terme de mallos, dans cette région de l'Aragon, désigne des reliefs en cônes et en tours. Ils sont formés de conglomérats principalement oligo-miocènes, conglomérats constitués de blocs et galets parfois de grande taille, galets parfois arrondis mais souvent relativement anguleux. Ces galets sont compris dans une matrice faite de sables et de graviers, matrice très indurée. Ces couches de conglomérats, comme celui des Mées vu la semaine dernière (cf. Les Pénitents des Mées (Alpes de Haute Provence) : des figures d'érosion étonnantes mais classiques dans les conglomérats indurés), se sont déposées au pied des plus méridionales des déformations affectant les Pyrénées en formation. Ces conglomérats ne sont quasiment pas déformés, tout au plus basculés au voisinage des plis au Nord. Ces couches de conglomérats sont la proie de l'érosion actuelle, donnant, comme s'est classique pour les conglomérats, des murs et des pinacles coniques ou en lames. On trouve des mallos de moindre importance à quelques kilomètres à l'Est ou à l'Ouest (les Mallos d'Agüero par exemple, cf. figure 26). Ces mallos se trouvent juste au Sud des plus méridionaux des plis et chevauchements pyrénéens. Nous allons vous montrer (1) des images des plis du compartiment Nord, (2) des détails des conglomérats du compartiment Sud, (3) des images du contact entre ces mallos au Sud et les couches déformées au Nord, (4) une interprétation concernant la structure régionale et son origine, et (5) quelques photographies plus “touristiques”.

Figure 2. Détail des plis visibles sur la gauche de la photo précédente

Détail des plis visibles sur la gauche de la photo précédente

Ces plis sont des plis couchés, et sans connaitre l'âge ou la polarité des couches, on ne peut pas savoir si ces plis sont des anticlinaux ou des synclinaux. D'après l‘interprétation de la figure 17, le pli du second plan en haut à gauche est un anticlinal, celui du haut à droite est un synclinal. À droite au pnemier plan, le début d'un mallos. Le pli couché visible en haut à droite est détaillé sur la figure suivante.


Figure 3. Détail d'un pli couché de la figure précédente

Détail d'un pli couché de la figure précédente

Figure 4. Vue globale (prise depuis le Sud-Ouest) des Mallos de Riglos, versant Sud des Pyrénées, Aragon, Espagne

Vue globale (prise depuis le Sud-Ouest) des Mallos de Riglos, versant Sud des Pyrénées, Aragon, Espagne

Les photos précédentes se situent dans la moitié gauche de cette photo. Les 11 photos suivantes ont été prises sur et autour du mallos principal visible au centre de la photo, au-dessus et à gauche du village de Riglos. Un kilomètre à droite du village, les Mallos Pequenos (les “petits mallos”). À l'arrière, la zone plissée.


Figure 5. Vue du mallos principal prise depuis le Sud

Vue du mallos principal prise depuis le Sud

On voit très bien les strates conglomératiques. Ces strates semblent horizontales à gauche, de plus en plus inclinées vers la droite. À l'arrière, la zone plissée.


Figure 6. Vue du mallos principal prise depuis le Sud-Sud-Est

Vue du mallos principal prise depuis le Sud-Sud-Est

On y voit très bien les strates conglomératiques. Ces strates semblent horizontales à gauche, de plus en plus inclinées vers la droite. À l'arrière, la zone plissée.



Figure 8. Bordure Ouest du mallos principal, avec vue sur un pinacle conglomératique

Bordure Ouest du mallos principal, avec vue sur un pinacle conglomératique

Au premier plan à droite, la paroi du mallos principal.


Figure 9. Parois conglomératiques du mallos principal juste au Nord du village de Riglos, Aragon, Espagne

Parois conglomératiques du mallos principal juste au Nord du village de Riglos, Aragon, Espagne

Le conglomérat est suffisamment induré pour être parcouru de nombreuses voies d'escalade équipées. Les piétons donnent l'échelle.


Figure 10. Détail des parois conglomératiques du mallos principal juste au Nord du village de Riglos

Détail des parois conglomératiques du mallos principal juste au Nord du village de Riglos

Le conglomérat est suffisamment induré pour être parcouru de nombreuses voies d'escalade équipées. Le grimpeur donne l'échelle et montre la taille des galets.


Figure 11. Vue rapprochée des parois conglomératiques du mallos principal juste au Nord du village de Riglos

Vue rapprochée des parois conglomératiques du mallos principal juste au Nord du village de Riglos

Le conglomérat est suffisamment induré pour être parcouru de nombreuses voies d'escalade équipées. Le grimpeur donne l'échelle et montre la taille des galets.


Figure 12. Gros plan sur les éléments du conglomérat, éléments de taille décimétrique, et constitués de blocs parfois arrondis, souvent relativement anguleux

Gros plan sur les éléments du conglomérat, éléments de taille décimétrique, et constitués de blocs parfois arrondis, souvent relativement anguleux

La taille et la forme des éléments du conglomérat montrent un transport faible entre la source et la zone de dépôt.


Figure 13. Vue depuis le Sud-Est prise depuis une hauteur sur le mallos principal, Mallos de Riglos, Aragon, Espagne

Vue depuis le Sud-Est prise depuis une hauteur sur le mallos principal, Mallos de Riglos, Aragon, Espagne

On voit les couches de conglomérats presque horizontales à gauche, inclinées d'une vingtaine de degré (vers la gauche) en haut à droite du mallos. Au-dessus et à droite du mallos, on voit des couches très inclinées (70° de pendage apparent vers la droite).




L'association française GéolVal et les associations espagnoles GeoAmbiente et GeoTransfert ont équipé une route internationale transpyrénéenne de 25 panneaux, situés dans des paysages remarquables, panneaux bilingues expliquant la géologie locale le long de la Route Géologique Transpyrénéenne. Au Sud de cet itinéraire, le long de la route dans la vallée du Rio Gallego, un espace est aménagé en bord de route avec un panneau explicatif, espace qui permet de voir, depuis le Nord-Ouest, ce contact zone plissée au Nord / zone de conglomérats au Sud, et d'en comprendre géométrie, nature et origine.

Ces conglomérats, magnifiquement mis en valeur par l'érosion actuelle, sont dus à des dépôts débutant à la fin de l'Oligocène et principalement au Miocène. Ces dépôts de conglomérats sont contemporains de l'érosion d'un faisceau de plis et de chevauchement. Ces plis et chevauchements en cours de formation engendrent un relief qui s'érode au fur et à mesure de sa croissance. Les plus précoces de ces couches de conglomérats sont basculées par la tectonique au pied des plis et des chevauchements. Ce basculement progressif engendre une sédimentation en éventail.


Figure 17. Interprétation du paysage de la photo précédente telle qu'elle est présentée sur le panneau de la Route Géologique Transpyrénéenne au Nord-Ouest des Mallos de Riglos

Interprétation du paysage de la photo précédente telle qu'elle est présentée sur le panneau de la Route Géologique Transpyrénéenne au Nord-Ouest des Mallos de Riglos

J'ai rajouté la légende en haut à droite pour qu'elle soit présente sur cet extrait du panneau, qui correspond presque au cadre de la photo précédente. L'interprétation de la nature du contact (discordance reprise par les derniers évènements tectoniques) a dû nécessiter des études de terrains poussées.



Figure 19. L'origine des conglomérats des Mallos de Riglos et de leur relation avec les plis sud-pyrénéens telle qu'elle est présentée sur le panneau de la Route Géologique Transpyrénéenne

L'origine des conglomérats des Mallos de Riglos et de leur relation avec les plis sud-pyrénéens telle qu'elle est présentée sur le panneau de la Route Géologique Transpyrénéenne

La légende se trouve sur la photo précédente.

Voir aussi le livret géologique bilingue (espagnol – français) avec panneaux, exercices, glossaire.



Figure 21. Extrait de la carte géologique de France au 1/1 000 000 (les Mallos de Riglos, bien qu'en Espagne, sont suffisamment proches de la frontière pour être sur cette carte du BRGM) montrant la position des Mallos de Riglos (cercle rouge)

Extrait de la carte géologique de France au 1/1 000 000 (les Mallos de Riglos, bien qu'en Espagne, sont suffisamment proches de la frontière pour être sur cette carte du BRGM) montrant la position des Mallos de Riglos (cercle rouge)

On voit que le Miocène (m) est en général discordant sur l'Éocène et le Paléocène (e) et les terrains plus vieux. À une vingtaine de km à l'ESE des Mallos de Riglos, on voit qu'un des chevauchements régionaux chevauche le Miocène. La majorité des raccourcissements a eu lieu avant le Miocène, mais ceux-ci ont encore duré légèrement après le début du Miocène. On voit que la tectonique pyrénéenne a été plus tardive au front Sud des Pyrénées espagnoles qu'à son front français, au Nord où elle se termine au début de l'Oligocène.


Figure 22. Coupe globale des Pyrénées le long de la Route Géologique Transpyrénéenne, coupe qu'on peut trouver sur le site web de cette route

Coupe globale des Pyrénées le long de la Route Géologique Transpyrénéenne, coupe qu'on peut trouver sur le site web de cette route

Les Mallos de Riglos (encadré en rouge) sont tout au Sud de cette coupe.


Figure 23. Vue aérienne des deux tiers Est des Pyrénées

Vue aérienne des deux tiers Est des Pyrénées

Les chevauchements les plus au Nord et au Sud sont figurés en violet et en rouge. Le trait blanc localise (approximativement) la coupe de la figure 22.


Figure 24. Carte géologique de la France localisant les Mallos de Riglos au front Sud des Pyrénées aragonaises

Carte géologique de la France localisant les Mallos de Riglos au front Sud des Pyrénées aragonaises

Le trait noir localise la coupe de la figure 22.

Localisation par fichier kmz des Mallos de Riglos, et des Mallos de Agüero.



Figure 26. Les Mallos de Agüero, à 10 km à l'Est de Riglos, Aragon, Espagne

Les Mallos de Agüero, à 10 km à l'Est de Riglos, Aragon, Espagne

Les mallos du Sud des Pyrénées sont très prisés des vautours, en particulier des vautours fauves (Gyps fulvus) et des vautours percnoptères (Neophron percnopterus). En plus d'admirer plis, conglomérats…, une balade dans les mallos d'Aragon permet aussi de voir de beaux oiseaux.

Localiser sur la carte interactive (Latitude : 42.3504, Longitude : -0.7269)
Mots clés : conglomérat, érosion