Localiser sur la carte interactive (Latitude : 45.9493, Longitude : -1.0859)

La faille et les lumachelles de Port des Barques, Charente-Maritime

Pierre Thomas

Laboratoire de Géologie de Lyon / ENS Lyon

Olivier Dequincey

ENS Lyon / DGESCO

27/05/2019

Résumé

Lumachelles à coquilles d'huitres et faille normale sur une plage.


Figure 1. Faille affectant le Crétacé supérieur (Cénomanien supérieur – Turonien basal) de la falaise de Port des Barques (Charente Maritime), falaise bordée (à gauche) par l'estuaire de la Charente

Le compartiment gauche (au NE) est constitué d'alternances gréso-calcaires très fossilifères. Le compartiment droit (au SO) est constitué de marnes et d'argiles gréseuses. On voit de nombreuses diaclases parallèles à la faille affectant le compartiment de gauche (détail à la figure 4).On devine une stratification dans le compartiment de droite, stratification qui dessine un crochon en s'approchant de la faille (détail aux figures 6 et 7). Le sens du crochon indique que le compartiment de droite est (relativement) descendu par rapport à celui de gauche. Il s'agit donc d'une faille normale.

Localisation par fichier kmz de la falaise de Port de Barques.


Figure 2. Zoom arrière sur la faille affectant le Crétacé supérieur (Cénomanien supérieur – Turonien basal) de la falaise de Port des barques (Charente Maritime), falaise bordée (à gauche) par l'estuaire de la Charente

Le compartiment gauche (au NE) est constitué d'alternances gréso-calcaires très fossilifères. Le compartiment droit (au SO) est constitué de marnes et d'argiles gréseuses. On voit de nombreuses diaclases parallèles à la faille affectant le compartiment de gauche (détail à la figure 4).On devine une stratification dans le compartiment de droite, stratification qui dessine un crochon en s'approchant de la faille (détail aux figures 6 et 7). Le sens du crochon indique que le compartiment de droite est (relativement) descendu par rapport à celui de gauche. Il s'agit donc d'une faille normale.


Figure 3. Zoom large sur la faille affectant le Crétacé supérieur (Cénomanien supérieur – Turonien basal) de la falaise de Port des barques (Charente Maritime), falaise bordée (à gauche) par l'estuaire de la Charente

Le compartiment gauche (au NE) est constitué d'alternances gréso-calcaires très fossilifères. Le compartiment droit (au SO) est constitué de marnes et d'argiles gréseuses. On voit de nombreuses diaclases parallèles à la faille affectant le compartiment de gauche (détail à la figure 4).On devine une stratification dans le compartiment de droite, stratification qui dessine un crochon en s'approchant de la faille (détail aux figures 6 et 7). Le sens du crochon indique que le compartiment de droite est (relativement) descendu par rapport à celui de gauche. Il s'agit donc d'une faille normale.


Dans cinq semaines, ce sera le temps des vacances, et beaucoup iront sur la côte atlantique, en particulier la côte de la région Nouvelle Aquitaine (des Charentes-Maritimes aux Pyrénées-Atlantiques). Pour beaucoup, cette côte est une côte basse, avec dunes, bancs de sable, vasières… et n'est pas propice à faire de la géologie, à part bien sûr de la sédimentologie littorale. Cette idée est une idée fausse car souvent des falaises coupent les strates horizontales du Bassin Aquitain et permettent de faire de belles observations. En témoigne la falaise Port des Barques sur la rive gauche de l'estuaire de la Charente. On peut y voir une belle faille normale, et des niveaux très fossilifères, en particulier très riches en huitres (surtout Exogyra columba) du Crétacé supérieur (Cénomanien terminal / Turonien basal). Dans les images suivantes, nous vous montrons des détails de la faille (figure 4 à 7), puis sur les niveaux fossilifères (figures 8 à 16).

Figure 4. Vue d'ensemble sur la faille qui sépare un compartiment gréso-calcaire résistant à l'érosion d'un compartiment marno-sableux beaucoup moins résistant à l'érosion marine, Port des Barques (Charente Maritime)

À gauche de la faille, on voit une série d'accident tectonique parallèle à la faille. Les huit accidents les plus à gauche sont bien regroupés et ne montrent pas de décalage visible des strates. Ce seraient donc des diaclases et non des failles. L'accident le plus proche de la faille montre un décalage décimétrique des strates. Il s'agit donc d'une faille, faille mineure parallèle à la faille principale.


Figure 5. Détail sur la petite faille située à gauche de la faille principale, Port des Barques (Charente Maritime)

Son jeu décimétrique normal se voit bien au centre de la photo.




Figure 8. Couches sédimentaires constituant le compartiment gauche de la faille

On voit que certains de ces niveaux sont des accumulations (des lumachelles) de coquilles d'huitres (majoritairement des Exogyra columba).


Figure 9. Zoom sur les couches constituant le compartiment gauche de la faille

On voit que certains de ces niveaux sont des accumulations (des lumachelles) de coquilles d'huitres (majoritairement des Exogyra columba).


Figure 10. Lumachelle à Exogyra columba visible au centre de la figure 9, mais situé à plusieurs dizaines de mètres plus à l'Est, Port des Barques (Charente Maritime)

Cette accumulation de coquilles d'huitres avait donc, au Crétacé supérieur, une extension horizontale importante.



Figure 12. Zoom sur la couche de lumachelle de la figure précédente


Figure 13. Zoom sur les niveaux de calcaires gréseux situés sous la lumachelle de la photo précédente

Ces niveaux de calcaire gréseux contiennent aussi des Exogyra columba.


Figure 14. Banc de lumachelle photographiée quelques dizaine de mètres à l'Est

La morphologie des coquilles d' Exogyra columba se voit de mieux en mieux avec le rapprochement.


Figure 15. Vue rapprochée sur le banc de lumachelle photographiée quelques dizaine de mètres à l'Est

La morphologie des coquilles d' Exogyra columba se voit de mieux en mieux avec le rapprochement.


Figure 16. Détail du banc de lumachelle photographiée quelques dizaine de mètres à l'Est, Port des Barques (Charente Maritime)

La morphologie des coquilles d' Exogyra columba se voit de mieux en mieux avec le rapprochement.



Figure 18. Carte géologique de la falaise de Port des Barques (flèche rouge), sur la rive Sud de l'estuaire de la Charente

La faille de Port des barques est indiquée par la flèche rouge. Les auteurs de la carte géologique ont indiqué une faille, mais celle-ci recoupe la côte 150 m plus à l'Ouest que la faille photographiée dans cet article. Une autre faille (invisible en 2017 à cause des aménagements du littoral fait par la commune de Port des Barques), ou une erreur de dessin des auteurs de la carte ?


Figure 19. Localisation de Port des Barques au Nord du Bassin Aquitain


Localiser sur la carte interactive (Latitude : 45.9493, Longitude : -1.0859)