Mots clés : méandre, réseau hydrique, ligne de plus grande pente, crue, érosion

Les méandres du Yukon

Pierre Thomas

ENS Lyon - Laboratoire des Sciences de la Terre

Emmanuelle Cecchi

Florence Kalfoun

ENS Lyon / DGESCO

06/10/2003

Résumé

Vue aérienne des méandres du Yukon, Alaska.


Figure 1. Vue aérienne des méandres du Yukon, Alaska

Altitude de la prise de vue : 10 000 m.


Cette vue aérienne prise de 10 000 m montre un très beau système de méandres. Les méandres s'établissent quand un cours d'eau coule sur un pays plat, et où il n'y a pas de "ligne de plus grande pente" bien définie. Une fois les méandres établis, Il y a modification du cours par érosion des rives concaves et alluvionnement des rives convexes. Cette érosion des rives concaves tend à amincir et à percer les pédoncules des méandres, qui deviennent ainsi des bras morts. À chaque grande crue, le fleuve envahit tout son lit majeur (toute la largeur de la photographie). Lors de la décrue qui suit, le fleuve se réinstalle selon un autre cours que le cours précédent, en refaisant méandres, bras morts ..., d'où la complexité du réseau du fleuve Yukon.

Mots clés : méandre, réseau hydrique, ligne de plus grande pente, crue, érosion