Localiser sur la carte interactive (Latitude : 48.8673, Longitude : -3.2362)

Chaos granitiques bretons à boules en place et à réseaux de diaclases encore visibles

Pierre Thomas

ENS Lyon - Laboratoire de Géologie de Lyon

Olivier Dequincey

ENS Lyon / DGESCO

19/03/2012

Résumé

Chaos granitiques issus d'une faible altération et d'un forte érosion.


Figure 1. Les rochers et la chapelle de Kerfissien (Finistère)

Dans ce chaos, l'altération n'a pas été très intense : elle s'est faite seulement le long des diaclases, sur une faible épaisseur. L'altération faible a laissé aux blocs une forme plus ou moins parallélépipédique. Ces blocs n'ont quasiment pas bougé les uns par rapport aux autres, et le réseau de diaclases, vidées de leur arène par l'érosion, devient alors particulièrement évident.


Nous avons déjà vu des chaos granitiques à boules bien arrondies, non jointives avec leurs voisines, comme le chaos granitique de Devils Marbles ou les chaos dans le granite rose de Ploumanac'h. Ces boules avaient pu basculer, rouler, se déplacer... Le réseau de diaclases qui avait participé à leur genèse n'était plus visible. Mais souvent, l'altération n'a pas été aussi intense, et, entre les diaclases altérées sur une faible épaisseur, l'altération a épargné des blocs plus ou moins parallélépipédiques. Si l'érosion enlève la partie altérée du granite, ces parallélépipèdes apparaissent, plus ou moins jointifs, sans déplacement les uns par rapport aux autres, et le réseau de diaclases, vidées de leur arène et élargies par l'érosion, devient alors particulièrement évident. Cette situation est fréquente quand l'érosion est assez rapide, et ne laisse pas beaucoup de temps à l'altération de se développer dans les sols. Il s'agit d'une situation fréquente en montagne ou en bord de mer. Nous vous montrons cette semaine 3 sites bretons où ce phénomène, dû à l'érosion marine, est particulièrement visible : Kerfissien (Finistère), Porz Rolland près de Ploumanac'h (Côtes d'Armor) et deux secteurs de la Pointe du Château près de Plougrescant (Côtes d'Armor). Lors de deux prochaines semaines, nous verrons d'autres paysages similaires, plus lointains, et formés par une forte érosion due aux reliefs importants (Mongolie et Himalaya), mais plus grandioses que leurs équivalents bretons.

Figure 2. Les rochers et la chapelle de Kerfissien (Finistère) avec un peu de recul

Dans ce chaos, l'altération n'a pas été très intense, elle n'a eu lieu que le long des diaclases, sur une faible épaisseur. Cette faible altération a laissé aux blocs une forme plus ou moins parallélépipédique. Ces blocs n'ont quasiment pas bougé les uns par rapport aux autres, et le réseau de diaclases, élargies par l'érosion, devient alors particulièrement évident.


Figure 3. Les rochers et la chapelle de Kerfissien (Finistère) avec un peu de recul

Dans ce chaos, l'altération n'a pas été très intense, elle n'a eu lieu que le long des diaclases, sur une faible épaisseur. Cette faible altération a laissé aux blocs une forme plus ou moins parallélépipédique. Ces blocs n'ont quasiment pas bougé les uns par rapport aux autres, et le réseau de diaclases, élargies par l'érosion, devient alors particulièrement évident.


Figure 4. La chapelle sur les rochers de Kerfissien (Finistère)

Dans ce chaos, l'altération n'a pas été très intense, elle n'a eu lieu que le long des diaclases, sur une faible épaisseur. Cette faible altération a laissé aux blocs une forme plus ou moins parallélépipédique. Ces blocs n'ont quasiment pas bougé les uns par rapport aux autres, et le réseau de diaclases, élargies par l'érosion, devient alors particulièrement évident.


Figure 5. La chapelle sur les rochers de Kerfissien (Finistère)

Dans ce chaos, l'altération n'a pas été très intense, elle n'a eu lieu que le long des diaclases, sur une faible épaisseur. Cette faible altération a laissé aux blocs une forme plus ou moins parallélépipédique. Ces blocs n'ont quasiment pas bougé les uns par rapport aux autres, et le réseau de diaclases, élargies par l'érosion, devient alors particulièrement évident.


Figure 6. Localisation des rochers de Kerfissien (cercle rouge), près de Plouescat (Finistère)


 

Figure 7. Rochers de Porz Rolland près de Ploumanac'h (Côtes d'Armor)

L'altération, relativement faible, a élargi les diaclases, mais a laissé aux blocs de granite leur forme parallélépipédique, blocs qui ne se sont quasiment pas déplacé les uns par rapport au autres. La géométrie du réseau de diaclase devient alors particulièrement visible.


Figure 8. Rochers de Porz Rolland près de Ploumanac'h (Côtes d'Armor)

L'altération, relativement faible, a élargi les diaclases, mais a laissé aux blocs de granite leur forme parallélépipédique, blocs qui ne se sont quasiment pas déplacé les uns par rapport au autres. La géométrie du réseau de diaclase devient alors particulièrement visible.


Figure 9. Rochers de Porz Rolland près de Ploumanac'h (Côtes d'Armor)

L'altération, relativement faible, a élargi les diaclases, mais a laissé aux blocs de granite leur forme parallélépipédique, blocs qui ne se sont quasiment pas déplacé les uns par rapport au autres. La géométrie du réseau de diaclase devient alors particulièrement visible.



Figure 11. Rochers de la Pointe du Château (au niveau du site du Gouffre) près de Plougrescant (Côtes d'Armor)

L'altération, relativement faible, a élargi les diaclases, mais a laissé aux blocs de granite leur forme parallélépipédique, blocs qui ne se sont quasiment pas déplacé les uns par rapport au autres. La géométrie du réseau de diaclase devient alors particulièrement visible.


Figure 12. Rochers de la Pointe du Château (au niveau du site du Gouffre) près de Plougrescant (Côtes d'Armor)

L'altération, relativement faible, a élargi les diaclases, mais a laissé aux blocs de granite leur forme parallélépipédique, blocs qui ne se sont quasiment pas déplacé les uns par rapport au autres. La géométrie du réseau de diaclase devient alors particulièrement visible. La petite maison entre les deux chaos donne un cachet particulièrement « breton » à ce site.



 

Localiser sur la carte interactive (Latitude : 48.8673, Longitude : -3.2362)