Peut-on simuler en classe la destruction de l'ozone par les CFC ?

Gérard Mégie

Service d'Aéronomie CNRS, Université Pierre et Marie Curie, Jussieu

Benoît Urgelli

ENS Lyon / DGESCO

13/02/2001

Résumé

Non-faisabilité d'une expérience au lycée simulant la destruction de l'ozone dans la stratosphère.


Table des matières

Question

Sujet  : Manip Ozone Date  : Ven, 24 Nov 2000 13:08:18 De  : AM.

« Je recherche une expérience simple à faire en lycée sur le thème de l'effet des composés halogénes de type bromés ou chlorés (CFC, halons, bromures, chlorures de carbone,...) sur la destruction de l'ozone. Auriez-vous des idées concrètes ? »

Réponse

L'idée de faire une expérience simple sur le thème de l'effet des composés halogénés de type bromés ou chlorés (CFC, halons, bromures, chlorures de carbone,...) sur la destruction de l'ozone ne peut pas être concrétisée. Et ce au moins pour trois raisons.

  • Les CFC et autres halons étant très stables, leur décomposition met en jeu soit des très hautes températures soit un rayonnement de courte longueur d'onde (inférieur à 200 nm) difficile à obtenir en laboratoire... De plus les processus de destruction restent lents.
  • La simulation des mécanismes chimiques dans la stratosphère (aux conditions réelles de pression très basse qui y règnent) ne peut se faire dans une enceinte fermée de laboratoire.
  • La manipulation de composés comme le chlore, le brome et l'ozone (explosion) n'est absolument pas conforme aux règles de sécurité.

Donc pas vraiment de possibilités concrètes.