Astronomie d'observation en classe

Philippe Gillet

ENS Lyon, Laboratoire des Sciences de la Terre

Emmanuelle Cecchi

Benoît Urgelli

ENS Lyon / DGESCO

30/01/2001

Résumé

Utilisation de l'astronomie d'observation dans l'enseignement de planétologie comparée.


Table des matières

La question

« L'astronomie instrumentale est marquée comme hors programme... Pourquoi? »

« On constate que les élèves aiment sortir dehors et sont très intéressés par les taches solaires : pourquoi les frustrer alors que cela permet d'aborder de manière concrète le système solaire et la climatologie ? »

La réponse

La première réponse à votre question est de dire qu'en huit semaines, il est difficile de consacrer du temps à ces observations intéressantes. En revanche, rien ne vous empêche d'utiliser l'astronomie d'observation comme point d'entrée du chapitre de planétologie comparée , en vous focalisant sur les objets du système solaire.

Dans le cadre de ce programme, l'astronomie d'observation est un outil, pas un thème scientifique et il faut l'utiliser en tant que tel.

On peut également introduire l'astronomie d'observation dans les thèmes au choix , par exemple lors de la construction d'une maquette du système solaire.

On peut aussi envisager de faire de l' astronomie solaire . Notez que les années 2000 et 2001 devraient très bien se prêter à l'observation des tâches solaires, alors que 2005 et 2006 seront probablement moins intéressantes. ATTENTION : il faudra être très prudent si vous réalisez des observations instrumentales du Soleil avec vos élèves. Nos jeunes ne suivent pas toujours les consignes de précaution qu'on leur demande d'appliquer...

À titre indicatif, notez que l'on peut également envisager des activités TD permettant de mettre en évidence le lien entre température terrestre et taches solaires.

Liens utiles: