Rayonnement des planètes

Gilles Delaygue

Centre Européen de Recherche et d'Enseignement des Géosciences de l'Environnement, Aix en Provence.

Benoît Urgelli

Laboratoire de Sciences de la Terre, ENS lyon.

Benoît Urgelli

ENS Lyon / DGESCO

04/02/2005

Résumé

Simulations numériques permettant la comparaison du rayonnement pour une planète froide, une planète chaude et une étoile.


Accès à l'applette Corps Noir (Black Body) sur le site Solar System Collaboratory de l'université du Colorado, USA. (Cette applette ne fonctionnera tout à fait correctement que sous MS Windows (95, 98, or NT 4.0) avec Netscape Navigator 4.5+ ou MS Internet Explorer 4.0+).

Il s'agit de percevoir les longueurs d'onde des rayonnements de planètes froides (Cool planets), des planètes chaudes (Hot planets) et des étoiles (Stars). Observez les changements de l'échelle horizontal des longueurs d'onde (Wavelength mm) lorsque on sélectionne un corps différent.

Sélectionnez le bouton Etoiles (Stars) :

Le rayonnement solaire incident (arc-en-ciel vers un demi micromètre dans le cas Stars) est de nature visible.

Sélectionnez à présent Planètes chaudes (Hot planets) :

ou Planètes froides (Cool planets) :

On constate qu'une planète émet un rayonnement infrarouge donc de longueur d'onde très différente (quelques micromètres) de celui d'une étoile.