Titan, satellite de Saturne

Pierre Thomas

ENS Lyon, Laboratoire des Sciences de la Terre

Emmanuelle Cecchi

Benoît Urgelli

ENS Lyon / DGESCO

13/07/2000

Résumé

Géologie de Titan et intérêt de son étude pour comprendre l'organo-synthèse.


Table des matières

La question

« Nous sommes à la recherche d'infos sur Titan, en particulier sa lithosphère: cratères météoritiques? Volcanisme ? Figures tectoniques? »

« Quelles sont les dernières données concernant une éventuelle présence de vie sur Titan? »

La réponse

En ce qui concerne la lithosphère, les cratères et les éventuels volcans de Titan, on ne peut rien dire puisque ce satellite est entièrement recouvert de nuages. Ce qu'on sait, c'est que c'est un satellite de glace, dont un équivalent serait peut être Ganymède ou Triton.

Figure 1. Titan


D'autre part, le champ de stabilité de l'éthane, et des observations radar et infrarouge faites depuis la Terre suggèrent que des océans d'hydrocarbures liquides recouvrent par endroits la croûte de glace.

Ce satellite de Saturne intéresse les scientifiques car il a une atmosphère dense (pression au sol de 1,6 atm.), très majoritairement constituée d'azote, avec des traces de méthane et d'autres molécules organiques. Dans cette atmosphère, sous l'action des U.V. solaires, toute une chimie organique complexe et une organosynthèse se développent.

L'étude de cette organosynthèse est fondamentale (mission Cassini-Huygens, arrivée en 2004) et devrait apporter des éléments de réponses à la question "où et comment peuvent se synthétiser des molécules organiques complexes". Mais Titan n'est en aucun cas l'équivalent d'une Terre primitive, à cause de deux différences essentielles: la température (il y fait environ -180°C), et le fait que c'est un satellite de glace et non de silicates et de fer.

Cassini a été lancée le 15 octobre 1997 et devrait atteindre Saturne en juillet 2004. Elle lâchera donc la sonde Huygens cette même année.

Les figures 2 et 3 sont des oeuvres artistiques représentant la descente et l'atterrissage de la sonde Huygens de l'ESA à travers l'atmosphère de Titan, après son largage par la navette Cassini de la NASA.


Figure 3. Représentation artistique de Huygens posé au sol sur Titan


Il n'y a donc aucune donnée concernant de la vie sur Titan. Tout ce que l'on peut dire, c'est qu'il se passe des réactions complexes de chimie organique dans l'atmosphère et dans les (éventuels) océans d'hydrocarbures en surface. Mais chimie organique complexe ne veut pas dire vie !

Titan serait donc, avec la Terre, le seul corps du système solaire présentant actuellement un liquide à la surface.

Voir aussi

La fiche d'identité de Titan, sixième satellite de glace de Saturne.