La mission martienne Perseverance (NASA)

Recherche de traces de vie, préparation d'une exploration humaine… et transport d'un “message”.

La mission Perseverance, longtemps appelée “Mars 2020” avant d'être officiellement nommée suite à un concours, prévoit l'envoi d'un nouveau rover d'exploration sur la planète Mars. Le lancement est programmé dans la fenêtre de tir allant du 17 juillet au 5 aout 2020, l'arrivée sur le sol martien est prévue en février 2021 dans le cratère Jezero, pour une mission d'au moins une année martienne (presque 2 années terrestres).

La mission de Perseverance comporte des recherches qui permettrons d'améliorer la connaissance concernant :

— l'existence ancienne ou actuelle de vie sur Mars ;

— la météorologie et le climat ;

— la géologie de surface ;

— les conditions d'accueil de mission d'exploration humaine.

Plus précisément, les quatres objectifs de cette mission sont :

— l'identification d'environnements anciens ayant pu héberger la vie microbienne ;

— la recherche de traces de vie dans ces environnements “habitables” par l'étude d'échantillons de roches ;

— la collecte, le prélèvement de roches et d'échantillons de roches et leur stockage en vue d'une future mission permettant leur retour vers la Terre pour analyse poussée ;

— l'essai de production d'oxygène à partir de l'atmosphere martienne en vue de futures missions habitées.

Cette mission est aussi l'occasion pour la NASA de renouer avec la “tradition” d'envoi de messages vers l'espace. En effet, le rover emportera 3 plaquettes de silicone micro-sérigraphiée portant d'une part les noms de 10 932 295 personnes ayant répondu à cette proposition de la NASA, et d'autre part les textes des 155 finalistes ayant proposé un nom à ce rover (et le gagnant fut ”Perseverance”).

Le premier “message” fut la plaque des sondes Pioneer 10 et Pioneer 11 (plaque excellemment commentée par A. Astier dans son Exoconférence) lancées respectivement en 1972 et 1973, continuant leur voyage interstellaire vers Aldébaran dans la constellation du Taureau (Pioneer 10, dernier contact janvier 2003) et la constellation de l'Aigle (Pioneer 11, dernier contact en novembre 1995).

Les sondes Voyager 1 et Voyager 2, lancées en 1977 pour l'exploration du système solaire externe (Jupiter, Saturne puis Titan pour Voyager, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune pour Voyager 2) avant de continuer un voyage interstellaire, emportèrent chacune un disque de cuivre recouvert d'or (nommé Golden Record) gravé à la manière d'un disque vinyle, de 12 pouces (~30 cm), contenant des images et des sons censés représenter la diversité de la vie et des cultures terrestres.

O.D. – 27/03/2020