Un des plus beaux karsts tropicaux du monde, le lapiaz des Tsingy de Bemaraha, Madagascar

Pierre Thomas

Laboratoire de Géologie de Lyon / ENS Lyon

Damien Mollex

Département des Sciences de la Terre / ENS Lyon

Olivier Dequincey

ENS Lyon / DGESCO

05/02/2018

Résumé

Des paysages karstiques à couper le souffle : rigoles de dissolution, pinacles, canyons, taffonis... et coraux.


Figure 1. Un paysage caractéristique des Tsingy de Bemaraha (Madagascar) : pinacles et dentelles de pierres aiguisées comme des couteaux, crevasses et canyons profonds...

Un des plus beaux lapiaz tropicaux du monde, qui n'est peut-être égalé que par celui de Shilin en Chine du Sud. On devine encore la stratification horizontale malgré la dissolution. Un niveau particulièrement érodable (marne, argile… ?) situé à quelques mètres sous le sommet des pinacles a presque complètement disparu.


Figure 2. Un paysage caractéristique des Tsingy de Bemaraha (Madagascar)

Un des plus beaux lapiaz tropicaux du monde, qui n'est peut-être égalé que par celui de Shilin en Chine du Sud. Le personnage au premier plan permet d'avoir une idée de l'ampleur de l'érosion-dissolution karstique : il y a entre 20 et 30 m de dénivelé entre le fond des "canyons" et le sommet des pinacles. On devine encore la stratification horizontale malgré la dissolution. Un niveau particulièrement érodable (marne, argile… ?) situé à quelques mètres sous le sommet des pinacles a presque complètement disparu.


Nous avons vu la semaine dernière un exemple caractéristique de morphologie karstique (un lapiaz) en pays tempéré froid (cf. Le Désert de Platé (Haute Savoie), un lapiaz face au Mont Blanc et riche en fossiles ). Nous vous montrons cette semaine l'un des plus beaux lapiaz tropicaux du monde, qui n'est égalé que par celui de Shilin en Chine du Sud. Très forte pluviométrie pendant la saison humide, haute température qui favorise la croissance et la respiration (productrice de CO2) des voiles bactériens croissant à la surface de la roche...

Ce karst se trouve dans un calcaire datant du Jurassique moyen.

Pour bien comprendre l'origine de cette morphologie des lapiaz, on peut se reporter aux articles sur les lapiaz français, moins spectaculaires que celui de Madagascar, mais plus faciles d'accès, par exemple avec des élèves. Citons le petit lapiaz de Loulle (cf. Un exemple de petit lapiaz : le lapiaz de Loulle (Jura) ), et les deux plus beaux et grands lapiaz français : la Pierre St Martin (cf. Le lapiaz de la Pierre Saint Martin (Pyrénées Atlantiques), l'un des plus grands lapiaz de France ) et le Désert de Platé (cf. Le Désert de Platé (Haute Savoie), un lapiaz face au Mont Blanc et riche en fossiles ).

Le karst des Tsingy de Bemahara, à Madagascar, a été classé au Patrimoine de l'humanité en 1990 et est devenu Parc national en 1997. Et, en plus de son intérêt géomorphologique, ce karst abrite une riche faune et une riche flore.

Les images qui suivent ne seront qu'une galerie de photographies rapidement commentées pour illustrer la beauté, la grandeur et la finesse des "sculptures" des Tsingy.

Figure 3. Paysage caractéristique des Tsingy de Bemaraha (Madagascar)

Quelques niveaux horizontaux plus érodés sont très bien visibles (strates plus marneuses ?).


Figure 4. Pinacles et sculptures des Tsingy Bemaraha (Madagascar)



Figure 6. Zoom sur les sculptures karstiques affutées et les canyons des Tsingy de Bemaraha (Madagascar)

Un arbre donne une idée de l'échelle.



Figure 10. Érosion alvéolaire du calcaire (taffonis), une morphologie différente des "habituelles" rigoles de dissolution, Tsingy de Bemaraha

L'influence du vent crée des taffonis qui se superposent à la karstification, "nids" à bactéries favorisant la dissolution des carbonates... ?


Figure 11. Érosion alvéolaire du calcaire (taffonis), une morphologie différente des "habituelles" rigoles de dissolution, Tsingy de Bemaraha

L'influence du vent crée des taffonis qui se superposent à la karstification, "nids" à bactéries favorisant la dissolution des carbonates... ?



Figure 13. Un sentier a été aménagé dans une petite portion des Tsingy de Bemaraha (Madagascar), avec des échelles, des ponts...

Ces aménagements donnent l'échelle et une idée de l'ampleur du phénomène karstique.

On retrouve la même couche horizontale très érodable et presque totalement disparue de part et d'autre du pont.


Figure 14. Un sentier a été aménagé dans une petite portion des Tsingy de Bemaraha (Madagascar), avec des échelles, des ponts...

Ces aménagements donnent l'échelle et une idée de l'ampleur du phénomène karstique.

On retrouve la même couche horizontale très érodable et presque totalement disparue de part et d'autre du pont.



Figure 16. Admirer le paysage de ces Tsingy ne dispense pas de regarder les roches... à coraux fossiles

On peut trouver au détour du sentier touristique de très beaux coraux fossiles, qu'un spécialiste identifierait comme datant du Jurassique moyen. Érosion karstique, paléogéographie au Jurassique… Les Tsingy de Bemaraha méritent bien une visite si vous allez à Madagascar.


Figure 17. Admirer le paysage de ces Tsingy ne dispense pas de regarder les roches... à coraux fossiles

On peut trouver au détour du sentier touristique de très beaux coraux fossiles, qu'un spécialiste identifierait comme datant du Jurassique moyen. Érosion karstique, paléogéographie au Jurassique… Les Tsingy de Bemaraha méritent bien une visite si vous allez à Madagascar.


Figure 18. Admirer le paysage de ces Tsingy de Bemaraha (Madagascar) ne dispense pas de regarder les roches... à coraux fossiles

On peut trouver au détour du sentier touristique de très beaux coraux fossiles, qu'un spécialiste identifierait comme datant du Jurassique moyen. Érosion karstique, paléogéographie au Jurassique… Les Tsingy de Bemaraha méritent bien une visite si vous allez à Madagascar.


Figure 19. Vue générale des terrains encadrant les Tsingy de Bemaraha, Madagascar

On reconnait des terrains rouges, de probables altérites latéritiques se formant aux dépens de l'altération de terrains non calcaires.


Figure 20. Vue aérienne d'une partie des Tsingy de Bemaraha, Madagascar

La géométrie rectiligne des "crevasses" montre que celles–ci se sont faites par élargissement "karstique" de diaclases préexistantes dues à une tectonique antérieure.


Figure 21. Localisation des Tsingy de Bemaraha sur l'ile de Madagascar

Localisation avec le fichier kmz Tsingy de Bemaraha.