Mots clés : anticlinal, synclinal, relief conforme, Pyrénées

Un anticlinal abritant une crèche-bergerie : la grotte d'Harpéa, Estérençuby (Pyrénées Atlantiques)

Pierre Thomas

Laboratoire de Géologie de Lyon / ENS Lyon

Olivier Dequincey

ENS Lyon / DGESCO

15/12/2014

Résumé

Anticlinal, synclinal, relief conforme et abri géologique en cœur d'anticlinal.


Figure 1. La grotte d'Harpéa, Estérençuby (Pyrénées Atlantiques), refuge en cœur d'anticlinal

Cette grotte occupe le cœur d'un anticlinal formé par des alternances marno-calcaires du Paléocène terminal / Éocène basal. Cette grotte sert d'enclos estival, de bergerie pour abriter les bêtes. Une sorte de crèche dans un anticlinal !


Assez traditionnellement, la dernière image de la semaine qui précède les vacances dites de Noël, montre une scène géologique faisant penser à Noël. Pour 2013, c'était une Vierge au nummulithes également au Pays Basque, pour 2009, c'était une Madone des oursins, pour 2008, une Madone à la météorite… Pour 2014 se sera une « crèche anticlinale ».

Il s'agit d'un anticlinal hectométrique, affectant une série marno-calcaire allant du Crétacé supérieur à l'Éocène inférieur. Il s'agit donc de la même série affectée de la même tectonique dont on a vu les couches verticales à Zumaia, et les couches très plissées de Saint Jean de Luz. Le cœur de ce pli (qui devait être particulièrement marneux) a été évidé, en partie naturellement et sans doute aussi en partie par les hommes. Les bergers locaux ont aménagé cette grotte en enclos et en bergerie. Cela fait une belle « crèche géologique ».

Figure 2. En s'approchant de la grotte d'Harpéa, Estérençuby (Pyrénées Atlantiques)

On voit que l'anticlinal où est située cette grotte forme un relief ; en haut à droite de ce versant de montagne, on distingue bien un autre anticlinal (en relief) et un synclinal formant un creux. On a là un relief conforme (cf. L'anticlinal conforme de l'Écoutoux et le synclinal perché du Chamechaude, massif de la Chartreuse,Isère).


Figure 3. En s'approchant encore de la grotte d'Harpéa, Estérençuby (Pyrénées Atlantiques)

On voit que l'anticlinal où est située cette grotte forme un relief ; en haut à droite de ce versant de montagne, on distingue bien un autre anticlinal (en relief) et un synclinal formant un creux. On a là un relief conforme (cf. L'anticlinal conforme de l'Écoutoux et le synclinal perché du Chamechaude, massif de la Chartreuse,Isère).


Figure 4. Anticlinal et synclinal visibles "en arrière" de la grotte d'Harpéa, vers le Sud

Un bel exemple de relief conforme.


Figure 5. En arrivant à la grotte d'Harpéa, Estérençuby (Pyrénées Atlantiques)


Figure 6. En arrivant à la grotte d'Harpéa, Estérençuby (Pyrénées Atlantiques)



Figure 8. Détail sur les alternances marnes-calcaires de l'entrée de la grotte d'Harpéa

En haut à gauche, on voit que les niveaux marneux sont schistosés, alors que les strates calcaires ne le sont pas. Une preuve de l'influence de la compétence des roches sur son type de déformation, toutes autres choses étant égales par ailleurs.


Figure 9. Zoom sur les alternances marno-calcaires de l'entrée de la grotte d'Harpéa, Estérençuby (Pyrénées Atlantiques)

On voit très bien que les deux niveaux marneux (un niveau épais en haut à gauche, un niveau mince légèrement sous la diagonale bas-gauche / haut droite) sont schistosés, alors que les niveaux calcaires ne le sont pas. Une preuve de l'influence de la compétence des roches sur son type de déformation, toutes autres choses étant égales par ailleurs.


Figure 10. En quittant la grotte d'Harpéa vers la frontière espagnole


Figure 11. En quittant la grotte d'Harpéa vers la frontière espagnole


Figure 12. En quittant la grotte d'Harpéa vers la frontière espagnole


La géologie du secteur est assez complexe. La série stratigraphique est constituée d'un socle hercynien. Ici, ce socle hercynien est constitué de roches sédimentaires dévoniennes et carbonifères ayant subi la tectonique hercynienne. Ce socle sédimentaire plissé est recouvert en discordance par une série sédimentaire essentiellement constituée de Crétacé, de Paléocène et d'Éocène inférieur. La discordance Crétacé / socle hercynien est la même que la discordance du Pic de Ger distante de 60 km. La série cénozoïque est la même que celle de Zumaia et de toute la côte basque distante de 55 km. L'ensemble de la série paléozoïque + mésozoïque + cénozoïque est affecté par la tectonique pyrénéenne. Cette tectonique pyrénéenne a débité la série en écailles chevauchant vers le Sud. Ces écailles sont affectées de plissements internes, dont celui abritant la grotte d'Harpéa.

Figure 13. Extrait de la carte géologique de Saint Jean Pied de Port (vue verticale) montrant la géologie du secteur de la grotte d'Harpéa (Pyrénées Atlantiques)

Les couleurs marron et violacé correspondent au Paléozoïque, les couleurs vertes au Crétacé et les couleurs rouges-orangées au Cénozoïque. Les chevauchements majoritairement dirigés vers le Sud se voient bien. Les zones non couvertes par la carte géologique correspondent à la partie espagnole de la région.


Mots clés : anticlinal, synclinal, relief conforme, Pyrénées