Mots clés : discordance, granite hercynien, Pyrénées

La discordance Crétacé supérieur / granite hercynien de la région du Pic de Ger, Pyrénées Atlantiques

Pierre Thomas

Laboratoire de Géologie de Lyon / ENS Lyon

Olivier Dequincey

ENS Lyon / DGESCO

15/09/2014

Résumé

Une discordance, Crétacé / Carbonifère, bien visible dans le paysage de la vallée du gave d'Ossau (Pyrénées Atlantiques).


Figure 1. La discordance Crétacé supérieur / granite hercynien de la région du Pic de Ger, vue depuis la vallée du gave d'Ossau (Pyrénées Atlantiques)

La moitié inférieure de l'image correspond à un granite hercynien tardif (Carbonifère). Ce granite présente un débit vertical (diaclases et/ou schistosité frustre). La moitié supérieure de l'image est constitué de Crétacé supérieur, avec une barre rocheuse inférieure faite de carbonates datant du Cénomanien au Coniacien (C1-3) surmontés par des alternances de carbonates plus ou moins marneux (alternance de petites falaises et de talus herbus) du Santonien (C4). La moitié inférieure de ce Crétacé supérieur (C1-3 et base du C4) est presque horizontale, non déformée et "collée" au granite sur la surface de discordance. La partie supérieure du C4 est par contre très tectonisée, avec plis et chevauchements peu visibles sur la photo. La seule chose visible, c'est que l'alternance régulière des strates sub-horizontales a disparu.


L'histoire de la France métropolitaine est profondément marquée par l'orogenèse hercynienne (Silurien supérieur à Carbonifère moyen) qui affecte toute la France, de Dunkerque à Bonifacio, et de Brest à Strasbourg. Ceux qui s'imaginent situés en dehors de la chaîne hercynienne, les Parisiens par exemple, n'en sont jamais très loin : pour les Parisiens, en gardant cet exemple, la chaîne hercynienne n'est qu' 3 km... sous leur pieds. Cette chaîne s'est effondrée et a été érodée : au début du Trias, ce n'était plus qu'une pénéplaine basse. Presque partout (sauf dans certains secteurs limités de ce qui est aujourd'hui le Massif Central ou le Massif Armoricain) cette pénéplaine s'est fait transgresser par des lacs puis par la mer et est aujourd'hui recouverte en discordance par des sédiments. Cette discordance est particulièrement visible sur les bordures des Vosges, du Massif Armoricain et du Massif Central. Mais ces régions ne présentant pas de très grands reliefs, cette discordance ne se voit bien que localement, dans des carrières ou dans des paysages d'ampleur limitée. Voir, par exemple, la discordance Permien/Cambrien ( Discordance hercynienne, Permien inférieur (Autunien) sur Cambrien, et âge de l'orogenèse hercynienne, Loiras, Le Bosc (Hérault) ), Trias/Cambrien ( La discordance hercynienne (Trias / Cambrien) au fond du lit de la Mare, Pont de Saint Men, Hérault ), Jurassique/granite ( La discordance hercynienne affectée par des failles normales, bord de la RN 88 entre Le Puy et Mende (Lozère) ), Crétacé/Carbonifère ( Discordance hercynienne dans la salle de la Verna, gouffre de la Pierre Saint Martin (Arette - Aramits - Sainte Engrâce, Pyrénées Atlantiques) ) et Éocène/Cambrien ( Discordance Éocène / Cambrien au Sud de la Montagne Noire, Minerve (Hérault) ).

Dans les Pyrénées, les mouvements au Crétacé terminal et du Paléocène à l'Éocène ont pu surélever cette discordance, qui a alors pu être bien dégagée par l'érosion. Nous vous montrons aujourd'hui le massif du Pic de Ger vu depuis la vallée du Gave d'Ossau (Pyrénées Atlantiques) où cette discordance hercynienne (Crétacé supérieur/granite hercynien) est parfaitement visible à flanc de vallée sur plus de 4 km de long. Il y a peu d'endroit en France où l'on peut suivre une discordance aussi nette dans le paysage sur une distance aussi grande.

Figure 2. Détail sur la discordance Crétacé supérieur / granite hercynien de la région du Pic de Ger, vue depuis la vallée du gave d'Ossau, Pyrénées Atlantiques

La moitié inférieure de l'image correspond à un granite hercynien tardif (Carbonifère). Ce granite présente un débit vertical (diaclases et/ou schistosité frustre). La moitié supérieure de l'image est constitué de Crétacé supérieur, avec une barre rocheuse inférieure faite de carbonates datant du Cénomanien au Coniacien (C1-3) surmontés par des alternances de carbonates plus ou moins marneux (alternance de petites falaises et de talus herbus) du Santonien (C4). Aussi bien la discordance que le Crétacé (visible sur cette photo) qui la surmonte sont restés presque horizontaux malgré les mouvements pyrénéens.


Figure 3. Partie orientale du versant Sud-Ouest du massif du Pic de Ger (Pyrénées Atlantiques) montrant la discordance Crétacé supérieur / granite hercynien

La moitié inférieure de l'image correspond à un granite hercynien tardif (Carbonifère). Ce granite présente un débit vertical (diaclases et/ou schistosité frustre). La moitié supérieure de l'image est constitué de Crétacé supérieur, avec une barre rocheuse inférieure faite de carbonates datant du Cénomanien au Coniacien (C1-3) surmontés par des alternances de carbonates plus ou moins marneux (alternance de petites falaises et de talus herbus) du Santonien (C4). La moitié inférieure de ce Crétacé supérieur (C1-3 et base du C4) est presque horizontale, non déformée et "collée" au granite sur la surface de discordance. La partie supérieure du C4 est par contre très tectonisée, avec plis et chevauchements peu visibles sur la photo. La seule chose visible, c'est que l'alternance régulière des strates sub-horizontales a disparu.


Figure 4. Le versant Sud-Ouest du massif du Pic de Ger (Pyrénées Atlantiques) montrant la discordance Crétacé supérieur / granite hercynien

La discordance, très nette dans le paysage, peut se suivre sur plus de 4 km du NO (à gauche) au SE (à droite).




l'outil Google Earth "image" amis aussi "cartes géologiques du BRGM" permet de bien suivre cette discordance. On s'aperçoit alors qu'elle n'est pas parfaitement horizontale, mais légèrement basculée vers le Nord-Ouest. Les cartes géologiques montrent bien la déformation (failles inverses notamment) affectant le sommet du massif, mais sans affecter la discordance sur le flanc de la vallée du gave d'Ossau.

Figure 7. Vue du versant Sud-Ouest du massif du Pic de Ger

La discordance marquée par le passage vert foncé (granite) / vert clair (talus herbus du Crétatcé est particulièrement évidente.


Figure 8. Vue "géologique" du versant Sud-Ouest du massif du Pic de Ger

La discordance séparant le Crétacé (vert) du granite hercynien (rose) est particulièrement évidente.


Figure 9. Vue éloignée du versant Sud-Ouest du massif du Pic de Ger


Figure 10. Vue "géologique" éloignée du versant Sud-Ouest du massif du Pic de Ger


Figure 11. Localisation de la vallée du gave d'Ossau et du Pic de Ger (cercle noir) sur la carte géologique de France au 1/1.000.000

On voit très bien un liseré vert clair (Crétacé supérieur) quasi horizontal et recouvrant le granite en discordance. On voit aussi que les 4/5 Nord du massif du Pic de Ger sont affectés par la tectonique pyrénéenne, qui n'a que légèrement basculé granite et discordance.


Figure 12. Localisation sur carte routière de la vallée du gave d'Ossau (cercle violet)



Mots clés : discordance, granite hercynien, Pyrénées