Ammonites, gastéropodes et stromatolithes (oncolites) dans les lieux publics

Pierre Thomas

Laboratoire de Géologie de Lyon / ENS Lyon

Olivier Dequincey

ENS Lyon / DGESCO

16/06/2014

Résumé

Des fossiles sous nos pas.




Se promener dans la nature et admirer des fossiles d'œufs de dinosaures (cf. Œufs de dinosaure dans le Rognacien [...] de Provence et du Languedoc ) ou de balanes fixées sur des huîtres (cf. Les balanes miocènes du Languedoc et de la Provence, île Sainte Lucie (Aude) ) n'est pas toujours facile mais on y arrive ; y trouver des fossiles en émeraude (cf. Escargot crétacé en émeraude, mine du secteur de Gachala, Colombie ) est quasiment impossible. Mais se promener en ville pour trouver des fossiles pas si courants que ça, comme de grosses ammonites ou de gastéropodes stromatolithisés est chose relativement aisée : il suffit de regarder où l'on met les pieds. En effet, de très nombreuses places ou esplanades urbaines, des planchers de centres commerciaux et autres temples de la consommation, des halls d'hôtels, et bien d'autres lieux public très fréquentés et intensément piétinés sont dallés de roches polies, allant des serpentinites aux granites rapakivi ou à des calcaires. Et, dans ce dernier cas, on peut souvent y trouver de très nombreux fossiles, parfois fort beaux. Nous vous montrons cette semaine des exemples de fossiles photographiés dans trois lieux publics : l'esplanade du Trocadéro à Paris (figures ci-dessus), le hall d'un hôtel dans le Val de Loire, et le sol d'un grand magasin de vêtements dans le centre commercial de la Part-Dieu à Lyon. Le seul ennui, c'est que la provenance de ces fossiles, parfois remarquables, est inconnue (ou du moins très difficile à retrouver), et que l'âge des fossiles n'est pas toujours facile à retrouver pour un non-paléontologue qui ne reconnaît pas les espèces d'un simple coup d'œil sur une simple coupe bi-dimensionnelle.




Figure 6. Détail d'une dalle à fossiles de gastéropodes


Figure 7. Fossiles de gastéropodes dans une dalle de hall d'hôtel


Figure 8. Détail d'une dalle à fossiles de gastéropodes


Figure 9. Fossiles de gastéropodes dans une dalle de hall d'hôtel


Pour beaucoup de personnes, les stromatolithes sont quasi-exclusives de l'Archéen et très rares dans la nature actuelle où on n'en trouverait que dans la Baie des Requins ( Shark Bay , en Australie, le seul site que connaissent les médias) ou dans quelques rares autres lieux exotiques aux eaux très chaudes. Rien n'est plus faux, puisqu'on trouve des stromatolithes à toutes les époques (cf. Les stromatolithes ), et que les stromatolithes actuelles se développent très bien en des lieux aussi variés que des lacs de Patagonie du Sud (cf. Stromatolithes actuels en Patagonie du Sud ) ou des ruisseaux du Tarn et Garonne (cf . Cascade pétrifiante, travertins et stromatolithes actuels de Saint Pierre-Livron, Caylus, Tarn et Garonne ). Les stromatolithes sont des concrétions (en général calcaires), laminées, déposées par des êtres unicellulaires, très souvent des cyanobactéries. Il existe tout une classification de ces concrétions de même origine, allant des oolites (taille millimétrique) aux stomatolithes sensu stricto (taille décimétrique à pluri-métrique) en passant par les pisolites (taille infra-centimétrique) et les oncolites (taille centimétrique à pluri-centimétrique (cf. figure 9 de Schistosité moulant des stromatolites (oncolites) à la base de la nappe des Corbières, Pont de Ripaud (Aude) ). Les stromatolithes de grande taille croissent sur substrat dur (le socle rocheux, un tronc d'arbre…). Oolites, pisolites et oncolites « poussent » sur un grain de sable, un micro fragment de coquille, voire une coquille entière. En faisant mes courses dans un grand magasin de vêtements du centre commercial de la Part-Dieu à Lyon, j'ai tout de suite remarqué que certaines dalles du sol étaient pétries d'oncolites, et en cherchant entre pantalons et chemises, on peut voir que certaines d'entre elles se sont développées sur une coquille de gastéropodes. Clients et vendeuses étaient fort intrigués de me voir photographier le sol.

Figure 10. Allée dallée dans un grand magasin de vêtements dans le centre commercial de la Part-Dieu à Lyon

C'est dans ces dalles qu'on trouve des oncolites (mini stromatolithes), recouvrant parfois une coquille de gastéropode.


Figure 11. Une dalle très riche en oncolites (mini stromatolithes) dans un magasin du centre commercial de la Part-Dieu à Lyon

La pointe de ma chaussure donne l'échelle. Un gastéropode stromatolithisé se trouve presque au centre de la photo.


Figure 12. Détail d'oncolites (stromatolithes centimétriques), sur une dalle d'un magasin du centre commercial de la Part-Dieu à Lyon

Les oncolites sont des concrétions calcaires formées de couches de carbonates concentriques ayant crû (sous l'action d'êtres unicellulaires photosynthétiques) autour d'un support (petit gravier, fragment de coquille …).

Une de ces oncolites est formée de couches de quelques millimètres de calcaire recouvrant une coquille de gastéropode ayant servi de substrat à leur croissance.