Mots clés : diamant, mine, pipe, kimberlite, permafrost, Sibérie

La mine diamantifère de Mir Mirny, Sibérie (63°N, 116°E)

Pierre Thomas

ENS Lyon - Laboratoire des Sciences de la Terre

Emmanuelle Cecchi

Benoît Urgelli

ENS Lyon / DGESCO

09/06/2003

Résumé

Pipe de kimberlite diamantifère et mine à ciel ouvert.


Figure 1. Vue de la mine diamantifère de Mir Mirny, Sibérie

Vue de la mine diamantifère de Mir Mirny, Sibérie

Pipe de kimberlite contenant des diamants de grande profondeur. L'échelle est donnée par les bâtiments résidentiels en haut à droite de l'image.


Le pipe de Mir (cheminée verticale cylindrique remplie de roches volcaniques) était la première très grande mine de diamants en Russie, découverte dans des années 50 et exploitée depuis 1959 (plusieurs millions de carats par an).

Ce pipe, d'âge Dévonien, est une intrusion composite (voir les variations de teinte en bas de la paroi) de kimberlite, une roche magmatique ultrabasique, mise en place dans une cheminée volcanique, et qui contient des enclaves de roches du manteau. On y trouve également des diamants qui viennent d'une profondeur d'environ 150 km ou plus.

Bien que le pipe, en dessous de quelques mètres de la surface, soit dans la zone de permafrost, l'eau du fond de la nappe phréatique ne gèle pas en été, à cause de sa salinité élevée.

Voir aussi La Recherche, n°271, Décembre 1994, volume 25. Article de Philippe Gillet et Violaine Sautter sur les diamants.

Mots clés : diamant, mine, pipe, kimberlite, permafrost, Sibérie