Mots clés : dyke, basalte, prismation

La prismation interne des dykes : exemple des dykes de l'île de Sao Vincente, Cap Vert

Pierre Thomas

ENS Lyon - Laboratoire de Géologie de Lyon

Olivier Dequincey

ENS Lyon / DGESCO

20/05/2013

Résumé

Dykes basaltiques du Cap Vert à prismation continue, perpendiculaire aux bordures.


Figure 1. Prismation horizontale dans un dyke basaltique de l’île de Sao Vincente, Cap Vert

Prismation horizontale dans un dyke basaltique de l’île de Sao Vincente, Cap Vert

Ce dyke d'une soixantaine de cm de large est intrusif dans un empilement de coulée et de pyroclastites. Il présente un magnifique débit en prismes horizontaux.


Nous avons vu il y a deux semaines des dykes alimentant la Meseta del Lago Buenos Aires . Certains de ces dykes présentaient une vague prismation interne (cf. fig. 5 et 11, par exemple). Nous allons voir aujourd'hui une prismation interne beaucoup plus belle et dont la géométrie est caractéristique de la prismation des dykes : une prismation horizontale.

L'origine de la prismation dans les laves est bien connue : après la solidification complète d'une lave (de 1100 à 1200°C pour les basaltes, 750 à 800°C pour une rhyolite), le refroidissement continue. Ce refroidissement entraîne une rétraction thermique, une diminution de volume, ce qui se traduit par la genèse de fractures. Ces fractures débutent par les "bords" de la masse de lave : haut et bas d'une coulée, borduress d'un dyke… Ces fractures progressent vers le cœur de la masse de lave au fur et à mesure du refroidissement, des bords froids jusqu'au cœur chaud. Elles croissent perpendiculairement aux surfaces de refroidissement (et au surfaces d'égale température dans le cœur de la masse). Les prismes sont dont en général verticaux dans une coulée (perpendiculaires au sommet et à la base de la coulée, cf. Quand les nodules sont fracturés par la prismation des basaltes ), forment des « rosaces » dans les « cheminées » et autres pipes cylindriques (cf. Mini et maxi rosaces d'orgues basaltiques ), et sont globalement horizontaux dans les dykes à parois verticales. Dans les coulées, le refroidissement ne progressant pas à la même vitesse à partir du haut et du bas, la prismation est "hétérogène" (cf. La formation des orgues volcaniques ). Dans les dykes, la vitesse de refroidissement étant en général identique des deux côtés du filon, la prismation est souvent beaucoup plus homogène, avec des prismes plus ou moins "uniques" (ou continus) traversant tout le dyke d'un bord à l'autre.

Nous vous montrons cette semaines 13 images de dykes plus ou moins prismés, images toutes prises à l'extrémité occidentale de l'île Sao Vincente, l'une des îles de l'archipel du Cap Vert, archipel volcanique dû à un point chaud.

Figure 2. Zoom sur le dyke de la figure 1

Zoom sur le dyke de la figure 1

Figure 3. Zoom rapproché sur le dyke de la figure 1

Zoom rapproché sur le dyke de la figure 1

Figure 4. Vue éloignée sur le dyke de la figure 1

Vue éloignée sur le dyke de la figure 1

Les personnages donnent l'échelle.


Figure 5. Cadre géologique des dykes de Sao Vincente, Cap Vert

Cadre géologique des dykes de Sao Vincente, Cap Vert

 Dykes d'une soixantaine de centimètres de large intrusifs dans un empilement de coulées et de pyroclastites.


Figure 6. Cadre géologique des dykes de Sao Vincente, Cap Vert

Cadre géologique des dykes de Sao Vincente, Cap Vert

 Dykes d'une soixantaine de centimètres de large intrusifs dans un empilement de coulées et de pyroclastites.


Figure 7. Vue d'ensemble sur des dykes du même secteur de Sao Vincente, Cap Vert

Vue d'ensemble sur des dykes du même secteur de Sao Vincente, Cap Vert

Certains de ces dykes sont très bien prismés, d'autres moins bien.


Figure 8. Vue d'ensemble sur des dykes du même secteur de Sao Vincente, Cap Vert

Vue d'ensemble sur des dykes du même secteur de Sao Vincente, Cap Vert

Certains de ces dykes sont très bien prismés, d'autres moins bien.


Figure 9. Vue d'ensemble d'un dyke à la prismation presque absente, Sao Vincente, Cap Vert

Vue d'ensemble d'un dyke à la prismation presque absente, Sao Vincente, Cap Vert

Figure 10. Zoom sur la partie supérieure de ce dyke à la prismation presque absente

Zoom sur la partie supérieure de ce dyke à la prismation presque absente

Figure 11. Zoom sur la partie inférieure de ce dyke à la prismation presque absente

Zoom sur la partie inférieure de ce dyke à la prismation presque absente

Figure 12. Dykes parfois bien prismés, parfois beaucoup moins bien, arrivant dans la mer

Dykes parfois bien prismés, parfois beaucoup moins bien, arrivant dans la mer

Figure 13. Dykes parfois bien prismés, parfois beaucoup moins bien, arrivant dans la mer

Dykes parfois bien prismés, parfois beaucoup moins bien, arrivant dans la mer

Figure 14. Vue sur le cap le plus occidental de l'île de Sao Vincente, Cap Vert

Vue sur le cap le plus occidental de l'île de Sao Vincente, Cap Vert

L'abondance des dykes se devine même à cette échelle.

La punaise jaune localise le chemin au bord duquel ont été prises les photos ci-dessus.


Figure 15. Position de l’île Sao Vincente dans l'archipel du Cap Vert

Position de l’île Sao Vincente dans l'archipel du Cap Vert

Figure 16. Position de l'archipel du Cap Vert dans l'océan Atlantique

Position de l'archipel du Cap Vert dans l'océan Atlantique

Mots clés : dyke, basalte, prismation