Les orgues basaltiques de Panska Skala (République Tchèque)

Pierre Thomas

ENS Lyon - Laboratoire des Sciences de la Terre

Emmanuelle Cecchi

Benoît Urgelli

ENS Lyon / DGESCO

19/05/2003

Résumé

Rétraction thermique et orgues basaltiques.


Figure 1. Orgues basaltiques à Panska Skala (100 km au Nord de Prague, République Tchèque)

Orgues basaltiques à Panska Skala (100 km au Nord de Prague, République Tchèque)

Une coulée basaltique se solidifie vers 1000-1100°C. Une fois solide, elle va encore perdre plus de 1000°C, et donc se contracter ; en particulier, elle va perdre de la surface.

Elle se refroidit surtout au contact avec l'atmosphère et un peu par son contact avec le sol. Sur ces 2 plans de refroidissement vont donc naître des fissures de rétraction, qui seront statistiquement hexagonales (voir explication et analogie avec les hexagones de fentes de dessiccation). Ces fentes vont progresser vers le coeur de la coulée au fur et à mesure du refroidissement et de la rétraction. Ainsi naîtront les prismes qui souvent débitent les coulées en "orgues".

Commentaire vidéo d'Hervé Bertrand sur la coulée prismée de la carrière d'Yssingeaux, dans le Velay.

Notons que les orgues existent dans tous les types de laves (basalte, rhyolite, trachyte, phonolite, andésite ... et même ignimbrite). Le volcanisme tchèque est contemporain et sans doute cogénétique de celui du Massif central. Son origine est sujet aux mêmes débats scientifiques.

Voir aussi : la formation des orgues volcaniques

Figure 2. Détail des orgues basaltiques de Panska Skala (République Tchèque)

Détail des orgues basaltiques de Panska Skala (République Tchèque)