Mots clés : stromatolithe, encroûtement, dôme, lac endoréique, Torres del Paine, stromatolite

Stromatolithes actuels en Patagonie du Sud

Pierre Thomas

ENS Lyon - Laboratoire de Géologie de Lyon

Olivier Dequincey

ENS Lyon / DGESCO

01/10/2012

Résumé

La Laguna Amarga , Patagonie du Sud (Chili), un lac endoréique avec stromatolithes actuels en dômes et en encroûtements.


Figure 1. La Laguna Amarga (Patagonie chilienne) et ses stromatolithes actuels

La Laguna Amarga (Patagonie chilienne) et ses stromatolithes actuels

Les stromatolithes "poussent" sous l'eau sur la plage pendant l'hiver, mais sont bien visibles (car émergés) en plein été, époque où le lac est bas. Au premier plan, des stromatolithes en dômes, de 10 à 30 cm de rayon. Au deuxième plan, une "croûte carbonatée" formant un tapis stromatolithique, engendré par des voiles bactériens. Entre cette croûte stromatolithique et les eaux du lac (au niveau d'un madrier de bois en train de se faire "stromatolithiser"), on retrouve des stromatolithes en dômes.


Nous avons déjà vu, avec la cascade pétrifiante de Saint Pierre-Livron, que les stromatolithes, dans les régions karstiques, pouvaient n'être que les termes extrêmes d'un continuum allant des simples travertins aux concrétions d'origine purement biologique. Ces concrétions sont dues au déplacement de l'équilibre des carbonates.

2 HCO3 - + Ca2+ en solution ↔ CO2 dégagé dans l'atmosphère ou absorbé par la photosynthèse + CaCO3 + H2O

De telles concrétions d'origine purement biologique existent aussi dans des mers et lacs actuels ou anciens, ce sont les stromatolithes "standards", ceux que tout le monde connait (orthographiés aussi "stromatolite"). On connait bien les stromatolithes archéens. Les Français connaissent des stromatolithes phanérozoïques, comme ceux de l'Oligocène de Limagne ou quelques autres. Quant aux stromatolithes actuels, beaucoup ne connaissent que ceux d' Hamelin Pool , dans la Baie des requins ( Shark Bay ), en Australie. D'ailleurs, quand on recherche « stromatolithe » sur Google image, la quasi-totalité des photos de stromatolithes actuels viennent d' Hamelin Pool . Hamelin Pool , Oligocène de Limagne… sont (étaient) sous un climat chaud, et beaucoup croient que les stromatolithes sont exclusifs de ce type de climat.

Vous pouvez trouver, sur Planet-Terre, une synthèse sur les stromatolithes, ainsi que divers articles sur des stromatolithes anciens avec de nombreuses photos (stipes de palmiers "stromatolithisés", festival de stromatolithes à la mine de bitume de Dallet…).

Pour vous montrer que les stromatolithes "standards" ne croissent pas qu'en Australie ou dans d'autres "pays chauds", nous vous montrons aujourd'hui les stromatolithes de la Laguna Amarga (= lagune amère) en Patagonie du Sud, là où le climat n'est pas particulièrement chaud (euphémisme), à moins de 15 km des glaciers les plus proches. La Laguna Amarga est située en périphérie du parc national de Torres del Paine , plus connu pour ses vigognes, ses falaises et intrusions granitiques (laccolite) que pour ses stromatolithes. La Laguna Amarga est un petit lac endoréique (sans exutoire), que remplissent les ruisseaux dus aux abondantes pluies et neiges d'hiver, mais qui subit une forte évaporation l'été du fait des forts vents assez secs (on est sur le versant Est de la Cordillère des Andes, bien protégé des vents dominant d'Ouest, les cinquantièmes hurlants). Les eaux de ce lac sont donc relativement concentrées en ions, notamment en Ca2+ et HCO3-. C'est dans cette "lagune amère" que ce développent de très beaux stromatolithes, stromatolithes au sens strict formant des dômes, et des tapis stromatolithiques recouvrant des centaines de mètres carrés. Ces stromatolithes se développent immergés en période de hautes eaux du lac ; ils sont émergés et visibles en ce mois de février 2008, plein été dans l'hémisphère Sud, et période de basses eaux du lac.

Figure 2. Stromatolithes en dômes, Laguna Amarga (Patagonie du Sud, Chili)

Stromatolithes en dômes, Laguna Amarga (Patagonie du Sud, Chili)

Zoom de la première image.


Figure 3. Stromatolithes en dômes, Laguna Amarga (Patagonie du Sud, Chili)

Stromatolithes en dômes, Laguna Amarga (Patagonie du Sud, Chili)

Zoom de la première image.


Les stromatolithes de la Laguna Amarga sont très poreux et ils sont très légers pour des concrétions calcaires.

Pendant ce mois de février 2008, comme très souvent en Patagonie, le vent soufflait fort. Le déferlement des vagues sur les stromatolithes émergés avait tendance à en arracher quelques-uns de leur substratum sableux pour les déporter jusqu'au niveau maximal atteint par les vagues, ce qui permettait d'en ramasser, sans abimer cet affleurement remarquable.

Figure 4. Vague déferlant sur les dômes stromatolithiques de la Laguna Amarga (Chili)

Vague déferlant sur les dômes stromatolithiques de la Laguna Amarga (Chili)

Figure 5. Face supérieure (convexe) d'un mini-stromatolithe en dôme arraché par les vagues

Face supérieure (convexe) d'un mini-stromatolithe en dôme arraché par les vagues

Figure 6. Face inférieure (concave) d'un mini-stromatolithe en dôme arraché par les vagues

Face inférieure (concave) d'un mini-stromatolithe en dôme arraché par les vagues

Figure 7. Vue de côté d'un mini-stromatolithe en dôme arraché par les vagues

Vue de côté d'un mini-stromatolithe en dôme arraché par les vagues


Figure 9. Plage à stromatolithes de la Laguna Amarga et vagues déferlantes

Plage à stromatolithes de la Laguna Amarga et vagues déferlantes

Figure 10. Plage à stromatolithes de la Laguna Amarga et vagues déferlantes

Plage à stromatolithes de la Laguna Amarga et vagues déferlantes

Figure 11. Plage de la Laguna Amarga , Patagonie du Sud (Chili)

Plage de la Laguna Amarga, Patagonie du Sud (Chili)

Au premier plan des concrétions stromatolitihques formant une croûte calcaire,au second plan des stromatolithes en forme de dôme. Au fond, le massif de Torres del Paine , célèbre pour ses falaises, son granite et ses glaciers.


Figure 12. Vue globale de la partie Sud-Est de la Laguna Amarga , Patagonie du Sud (Chili)

Vue globale de la partie Sud-Est de la Laguna Amarga, Patagonie du Sud (Chili)

Les parties blanches de la plage (le lac est en période de basses eaux) correspond aux stromatolithes émergés. Toutes les photos ont été prises sur la plage située au premier plan. Au fond, le massif de Torres del Paine , célèbre pour ses falaises, son granite et ses glaciers.


Figure 13. La Laguna Amarga et le massif de Torres del Paine , Patagonie du Sud (Chili)

La Laguna Amarga et le massif de Torres del Paine, Patagonie du Sud (Chili)

Au fond et en reflet , le massif de Torres del Paine , célèbre pour ses falaises, son granite et ses glaciers.


Figure 14. Vue Google earth de la Laguna Amarga (Patagonie chilienne)

Vue Google earth de la Laguna Amarga (Patagonie chilienne)

La plage où ont été prises toutes les photos correspond au liseré blanc au premier plan du lac. Au fond, le massif de Torres del Paine , célèbre pour ses falaises, son granite et ses glaciers.


Figure 15. Panneau d'entrée du Parc National de Torres del Paine (Patagonie chilienne)

Panneau d'entrée du Parc National de Torres del Paine (Patagonie chilienne)

La Laguna Amarga est localisée par la flèche rouge. Dommage (pour sa préservation) qu'elle soit située juste à l'extérieur du parc (limite figurée par un trait noir pointillé).


Figure 16. Localisation de la Laguna Amarga , au pied du versant oriental des Andes de Patagonie

Localisation de la Laguna Amarga, au pied du versant oriental des Andes de Patagonie

Le versant oriental connait un climat plus sec que le versant occidental des Andes de Patagonie. Au centre de l'image, les deux plus grandes calottes glaciaires de la Patagonie du Sud.


Figure 17. Localisation de la Laguna Amarga en Amérique du Sud

Localisation de la Laguna Amarga en Amérique du Sud

Les stromatolithes ne croissent pas qu'en Australie ou sous les climats chauds !


Mots clés : stromatolithe, encroûtement, dôme, lac endoréique, Torres del Paine, stromatolite