Mots clés : granite, diaclase, pseudo-stratification, altération, érosion, Ladakh, Altaï mongol, Mourne Mountains

Quand des réseaux de diaclases parallèles donnent une allure stratifiée à des granites

Pierre Thomas

ENS Lyon - Laboratoire de Géologie de Lyon

Olivier Dequincey

ENS Lyon / DGESCO

07/05/2012

Résumé

Pseudo-stratification dans des granites indiens, mongols et irlandais.



L'altération des granites se fait très souvent le long d'un réseau de diaclases. Souvent, une érosion relativement intense dégage les parties saines du granite avant que l'altération ait le temps de faire son œuvre sur une grande épaisseur le long de ces diaclases. Le réseau de diaclases, vidées de leur arène et élargies par l'érosion, devient alors particulièrement évident. Parfois, le réseau de diaclases se réduit à une famille de fractures parallèles. L'élargissement-dégagement de ces dernières donne une allure stratifiée à ces granites. Il est parfois assez difficile de distinguer ces granites pseudo-stratifiés de grès ou de calcaires à la seule vue du paysage. Nous allons voir cette semaine deux paysages granitiques montrant ce phénomène dans la région de la haute vallée de l'Indus (Himalaya indien), un dans l'Altaï mongol et un en Irlande.

Mots clés : granite, diaclase, pseudo-stratification, altération, érosion, Ladakh, Altaï mongol, Mourne Mountains