Paysages granitiques dans l'Altaï mongol (Mongolie)

Pierre Thomas

ENS Lyon - Laboratoire de Géologie de Lyon

Olivier Dequincey

ENS Lyon / DGESCO

26/03/2012

Résumé

Chaos granitique dans les montagnes mongoles, altération faible et érosion forte.


Figure 1. Paysage granitique caractéristique de l'Altaï mongol vers 3000 m d'altitude

Paysage granitique caractéristique de l'Altaï mongol vers 3000 m d'altitude

Très peu de sol, vastes étendues de granite nu, réseau de diaclases apparent, morphologie du granite parfois en boules arrondies, parfois en blocs anguleux… Les yourtes du premier plan donnent l'échelle.


Figure 2. Paysage granitique caractéristique de l'Altaï mongol vers 3000 m d'altitude

Paysage granitique caractéristique de l'Altaï mongol vers 3000 m d'altitude

Très peu de sol, vastes étendues de granite nu, réseau de diaclases apparent, morphologie du granite parfois en boules arrondies, parfois en blocs anguleux… Les yourtes du premier plan donnent l'échelle.


L'altération des granites se fait très souvent le long d'un réseau de diaclases. Si cette altération se fait en profondeur dans le sol, les parties saines du granite sont réduites à des masses ovoïdes séparées par de fortes épaisseurs de granite altéré le long des diaclases. Une érosion ultérieure pourra dégager ces "boules", ce qui engendrera des chaos comme ceux vus en Australie ou en Bretagne. Mais souvent, une érosion relativement intense dégage les blocs de granite sain avant que l'altération n'ait le temps de faire son œuvre sur une grande épaisseur le long des diaclases. Il reste alors une multitude de parallélépipèdes de granite, qui apparaissent, plus ou moins jointifs, sans déplacement les uns par rapport aux autres. Le réseau de diaclases, vidées de leur arène et élargies par l'érosion, devient alors particulièrement évident. Nous avons déjà vu trois exemples bretons de ces chaos à diaclases apparentes, l'érosion marine (rapide sur ces côtes) ayant empêché une altération importante. Parfois, en pays de montagne, et quand le couvert végétal est faible du fait du climat, de l'altitude…, l'érosion va plus vite que l'altération, et empêche celle-ci de faire pleinement son œuvre. Les diaclases sont à peine élargies par l'altération qu'elles sont évidées par l'érosion. Comme en bord de mer, ce réseau de diaclases devient alors particulièrement évident, et le relief important donne un paysage plus grandiose que celui des côtes bretonnes. Nous allons voir cette semaine trois de ces paysages granitiques quelque part dans l'Altaï mongol, et la semaine prochaine d'autres paysages granitiques dans la haute vallée de l'Indus (Himalaya indien).


Figure 4. Image brute et interprétée de l'intrusion granitique observée dans l'Altaï mongol

Image brute et interprétée de l'intrusion granitique observée dans l'Altaï mongol

Au premier plan de l'image, on arrive bien à distinguer l'encaissant (dont on devine les strates presque verticalisées) du massif granitique (ligne pointillée rouge). Cette limite devient impossible à suivre dans la partie supérieure de l'image.


Figure 5. Paysage granitique caractéristique de l'Altaï mongol vers 3000 m d'altitude

Paysage granitique caractéristique de l'Altaï mongol vers 3000 m d'altitude

Très peu de sol, vastes étendues de granite nu, réseau de diaclases apparent, morphologie du granite parfois en boules arrondies, parfois en blocs anguleux…


Figure 6. Paysage granitique caractéristique de l'Altaï mongol vers 3000 m d'altitude

Paysage granitique caractéristique de l'Altaï mongol vers 3000 m d'altitude

Très peu de sol, vastes étendues de granite nu, réseau de diaclases apparent, morphologie du granite parfois en boules arrondies, parfois en blocs anguleux…


Figure 7. Détail d'un mont granitique caractéristique de l'Altaï mongol vers 3000 m d'altitude

Détail d'un mont granitique caractéristique de l'Altaï mongol vers 3000 m d'altitude

Très peu de sol, vastes étendues de granite nu, réseau de diaclases apparent, morphologie du granite parfois en boules arrondies, parfois en blocs anguleux… Sur cette figure, la proportion de blocs arrondis par rapport aux blocs anguleux est nettement plus forte que sur les figures précédentes. Une histoire d'importance et de vitesse relatives altération/érosion.


Figure 8. Détail d'un mont granitique caractéristique de l'Altaï mongol vers 3000 m d'altitude

Détail d'un mont granitique caractéristique de l'Altaï mongol vers 3000 m d'altitude

Très peu de sol, vastes étendues de granite nu, réseau de diaclases apparent, morphologie du granite parfois en boules arrondies, parfois en blocs anguleux… Sur cette figure, la proportion de blocs arrondis par rapport aux blocs anguleux est nettement plus forte que sur les figures précédentes. Une histoire d'importance et de vitesse relatives altération/érosion.