Les chaos de granite rose de Ploumanac'h et de Trégastel (Côtes d'Armor)

Pierre Thomas

ENS Lyon - Laboratoire de Géologie de Lyon

Olivier Dequincey

ENS Lyon / DGESCO

06/02/2012

Résumé

Granites et érosion : chaos granitiques bretons.


Figure 1. Rocher isolé de granite rose, port de Trégastel, Côtes d'Armor

Chaos granitique avec un gros rocher rose sommital.


Figure 2. Chaos de granite rose, port de Trégastel, Côtes d'Armor

Chaos granitique avec un gros rocher rose sommital.


Nous avons vu la semaine dernière des chaos granitiques que nous étions allé chercher presque aux antipodes, en Australie. Nous avions également discuté de leur mode de genèse, mode de genèse rappelé par la figure ci-dessous.

Figure 3. Genèse d'un chaos granitique

(1) Situation avant l'altération. Le granite, avec son réseau de diaclases, à quelques mètres ou dizaines de mètres sous la surface.

(2) Dans les sols. Par rapport au schéma (1), il y a eu quelques mètres ou dizaines de mètres d'érosion, puis arrêt de cette érosion et installation d'une pédogénèse en surface et altération le long des diaclases. Cette altération laisse des « boules » intactes au sein d'une arène granitique.

Les schémas (3) et (4) montrent une reprise de l'érosion et un déblaiement des parties meubles, ce qui entraîne la naissance des chaos avec amoncellement de boules granitiques.


Mais point n'est besoin d'aller aussi loin que l'Australie pour voir des chaos granitiques. De tels chaos abondent dans le Linmousin, le Massif Central, le Morvan, les Pyrénées, les Vosges... Pour le plaisir des yeux, nous allons montrer, cette semaine, 14 images des boules et chaos de Bretagne, plus précisément sur la "côte de granite rose" qu'on peut voir là où le granite de Ploumanac'h affleure sur la côte, entre Trégastel et Ploumanac'h.

Figure 4. Au centre, la "palette du peintre", île Renote (Trégastel)

Au centre, la "palette du peintre", île Renote (Trégastel)

Cet ensemble de blocs granitiques plats et superposés est appelé la « palette du peintre », à cause du trou que l'on devine en haut à droite du bloc supérieur.


Figure 5. La "palette du peintre", chaos granitique rose de l'île Renote (Trégastel)

Cet ensemble de blocs granitiques plats et superposés est appelé la « palette du peintre », à cause du trou que l'on devine en haut à droite du bloc supérieur.


Figure 6. Zone de contact entre les deux rochers supérieurs de la "palette du peintre", chaos granitique rose de l'île Renote (Trégastel)

Le rocher inférieur est recouvert de lichens ce qui lui donne une teinte grise. La face inférieure du rocher du haut, n'est pas recouverte de lichen, et la teinte rose-orangée du granite de Ploumanac'h est bien visible. Il s'agit vraisemblablement d'une ancienne diaclase (sub-horizontale) très peu altérée sur quelques décimètres carrés alors que l'altération avait arénisé tout le reste de cette diaclase sur plusieurs centimètres ou décimètres d'épaisseur. L'érosion mécanique de ce granite arénisé a épargné ces quelques dm2 non altérés et donne à ces rochers leur morphologie actuelle


Figure 7. Autre chaos rocheux sur l''île Renote (Trégastel, Côtes d'Armor)


Figure 8. Chaos granitique sur la côte de granite rose, entre Trégastel et Ploumanc'h


Figure 9. Chaos granitique sur la côte de granite rose, entre Trégastel et Ploumanc'h


Figure 10. Chaos granitique sur la côte de granite rose, entre Trégastel et Ploumanc'h


Figure 11. Chaos granitique sur la côte de granite rose, entre Trégastel et Ploumanc'h


Figure 12. Chaos granitique sur la côte de granite rose, entre Trégastel et Ploumanc'h


Figure 13. Chaos granitique sur la côte de granite rose, entre Trégastel et Ploumanc'h


Figure 14. Chaos granitique sur la côte de granite rose, entre Trégastel et Ploumanc'h


Figure 15. Chaos granitique sur la côte de granite rose, entre Trégastel et Ploumanc'h


Figure 16. Partie orientale de la « côte de granite rose », entre Trégastel et Ploumanac'h

Les chaos ont été photographiés sur la côte entre Trégastel (punaise de gauche) et Ploumanac'h (punaise de droite).


Figure 17. Localisation de la partie orientale de la « côte de granite rose », entre Trégastel et Ploumanac'h

Les chaos ont été photographiés sur la côte entre Trégastel (punaise de gauche) et Ploumanac'h (punaise de droite).