Des stalactites originales : quand des racines d'arbres pénètrent dans des grottes

Pierre Thomas

Laboratoire de Géologie de Lyon / ENS Lyon

Olivier Dequincey

ENS Lyon / DGESCO

13/06/2011

Résumé

Chevelus racinaires dans des grottes. Exemples de la grotte du Bosc à Saint-Antonin Noble-Val (Tarn et Garonne) et du Thurston Lava Tube , Hawaï.


Figure 1. Détail d'une partie du plafond de la grotte du Bosc, Saint-Antonin Noble-Val, Tarn et Garonne

Détail d'une partie du plafond de la grotte du Bosc, Saint-Antonin Noble-Val, Tarn et Garonne

À côté des stalactites « normaux » constitués de calcite (CaCO3), on voit un chevelu brun qui sort du plafond : des racines d'un arbre poussant à la surface (20 m plus haut), racines qui traversent le calcaire en empruntant des diaclases et qui arrivent dans la grotte. En arrivant dans la cavité remplie d'un air saturé en humidité, les racines développent un chevelu caractéristique.


Tout le monde connaît les stalactites en calcite, comme on en voit dans toutes les grottes, par exemple la grotte du Bosc. Nous avons vu ces deux dernières semaines dernières des stalactites en carbonates de cuivre et des stalactites en basalte. Les années précédentes, nous avons vu des stalactites de bitume. Voici des « pseudo-stalactites » originales, puisqu'elles sont en fait des racines provenant d'arbres poussant quelques mètres ou dizaines de mètres plus haut. Ces racines traversent les roches entre la surface et la grotte en empruntant des diaclases et arrivent dans la cavité de la grotte, cavité remplie d'un air saturé en humidité où les racines développent un chevelu caractéristique. Nous vous présentons cette semaine une série de photographies, dont l'image ci-dessus, prises dans la grotte du Bosc, Saint-Antonin Noble-Val (Tarn et Garonne), et une autre série prise dans le tunnel de lave de Thurston (Thurston Lava Tube, Hawaï).

Figure 2. Vue générale du plafond de la grotte du Bosc, Saint-Antonin Noble-Val, Tarn et Garonne

Vue générale du plafond de la grotte du Bosc, Saint-Antonin Noble-Val, Tarn et Garonne

À côté des stalactites « normaux » constitués de calcite (CaCO3), on voit un chevelu racinaire brun qui sort du plafond. En arrivant dans la cavité remplie d'un air saturé en humidité, les racines développent un chevelu caractéristique.

La figure 1 correspond au centre de cette vue.


Figure 3. Vue verticale du centre de la figure 1, montrant divers aspects des chevelus racinaires, grotte du Bosc, Saint-Antonin Noble-Val, Tarn et Garonne

Vue verticale du centre de la figure 1, montrant divers aspects des chevelus racinaires, grotte du Bosc, Saint-Antonin Noble-Val, Tarn et Garonne

À côté des stalactites « normaux » constitués de calcite (CaCO3), on voit un chevelu racinaire brun qui sort du plafond. En arrivant dans la cavité remplie d'un air saturé en humidité, les racines développent un chevelu caractéristique.

Cette figure correspond au centre de la vue générale.


Figure 4. Un deuxième secteur du plafond de la grotte du Bosc, Saint-Antonin Noble-Val, Tarn et Garonne

Un deuxième secteur du plafond de la grotte du Bosc, Saint-Antonin Noble-Val, Tarn et Garonne

À côté des stalactites « normaux » constitués de calcite (CaCO3), on voit un chevelu racinaire brun qui sort du plafond. En arrivant dans la cavité remplie d'un air saturé en humidité, les racines développent un chevelu caractéristique.

Figure correspondant à la partie droite de la vue générale.


Figure 5. Un deuxième secteur du plafond de la grotte du Bosc, Saint-Antonin Noble-Val, Tarn et Garonne

Un deuxième secteur du plafond de la grotte du Bosc, Saint-Antonin Noble-Val, Tarn et Garonne

À côté des stalactites « normaux » constitués de calcite (CaCO3), on voit un chevelu racinaire brun qui sort du plafond. En arrivant dans la cavité remplie d'un air saturé en humidité, les racines développent un chevelu caractéristique.

Figure correspondant à la partie droite de la vue générale.


Figure 6. Un deuxième secteur du plafond de la grotte du Bosc, Saint-Antonin Noble-Val, Tarn et Garonne

Un deuxième secteur du plafond de la grotte du Bosc, Saint-Antonin Noble-Val, Tarn et Garonne

À côté des stalactites « normaux » constitués de calcite (CaCO3), on voit un chevelu racinaire brun qui sort du plafond. En arrivant dans la cavité remplie d'un air saturé en humidité, les racines développent un chevelu caractéristique.

Figure correspondant à la partie droite de la vue générale.


 

Figure 7. Un troisième secteur du plafond de la grotte du Bosc, Saint-Antonin Noble-Val, Tarn et Garonne

Un troisième secteur du plafond de la grotte du Bosc, Saint-Antonin Noble-Val, Tarn et Garonne

À côté des stalactites « normaux » constitués de calcite (CaCO3), on voit un chevelu racinaire brun qui sort du plafond. En arrivant dans la cavité remplie d'un air saturé en humidité, les racines développent un chevelu caractéristique.


Figure 8. Un troisième secteur du plafond de la grotte du Bosc, Saint-Antonin Noble-Val, Tarn et Garonne

Un troisième secteur du plafond de la grotte du Bosc, Saint-Antonin Noble-Val, Tarn et Garonne

À côté des stalactites « normaux » constitués de calcite (CaCO3), on voit un chevelu racinaire brun qui sort du plafond. En arrivant dans la cavité remplie d'un air saturé en humidité, les racines développent un chevelu caractéristique.


Figure 9. Paysage typique de la région de Saint-Antonin Noble-Val, Tarn et Garonne

Paysage typique de la région de Saint-Antonin Noble-Val, Tarn et Garonne

L'Aveyron et ses affluents ont creusé des gorges qui entaillent les terrains du Lias (au fond de la vallée) et du Jurassique moyen. C'est le Bajocien qui forme les sommets des plateaux. C'est dans ces calcaires bajociens que sont situées les grottes du Bosc. Les racines de certains des arbres qui poussent sur le plateau calcaire pénètrent dans les grottes.



Figure 11. Entré du tunnel de lave de Thurston (Thurston Lava Tube), Hawaï

Entré du tunnel de lave de Thurston (Thurston Lava Tube), Hawaï

Ce tunnel de lave (cf formation d'un tunnel de lave et intérieur d'un tunnel de lave) est situé en zone chaude et humide, et une forêt de type intertropicale se développe à la surface de la coulée.


 

Figure 12. Racines débouchant dans le tunnel de lave de Thurston, Thurston Lava Tube), Hawaï

Racines débouchant dans le tunnel de lave de Thurston, Thurston Lava Tube), Hawaï

On voit très bien que, dans ce secteur du tunnel, la majorité des racines sont alignées et sortent par une fissure.


Figure 13. Racines débouchant dans le tunnel de lave de Thurston, Thurston Lava Tube), Hawaï

Racines débouchant dans le tunnel de lave de Thurston, Thurston Lava Tube), Hawaï

Détail de la figure précédente.


Figure 14. Racines débouchant dans le tunnel de lave de Thurston, Thurston Lava Tube), Hawaï

Racines débouchant dans le tunnel de lave de Thurston, Thurston Lava Tube), Hawaï

Autre secteur du tunnel de lave.


Figure 15. Racines débouchant dans le tunnel de lave de Thurston, Thurston Lava Tube), Hawaï

Racines débouchant dans le tunnel de lave de Thurston, Thurston Lava Tube), Hawaï

Détail de la figure précédente.


Figure 16. Localisation du Thurston Lava Tube, Grande Île, Hawaï

Localisation du Thurston Lava Tube, Grande Île, Hawaï