La discordance hercynienne (Trias / Cambrien) au fond du lit de la Mare, Pont de Saint Men, Hérault

Pierre Thomas

Laboratoire de Géologie de Lyon / ENS Lyon

Olivier Dequincey

ENS Lyon / DGESCO

21/03/2011

Résumé

La discordance hercynienne à l'affleurement.


Figure 1. Discordance Trias / Cambrien (discordance hercynienne) au fond du lit de la Mare, Pont de Saint Men, bord de la route D 922, Le Pradal, Hérault

Discordance Trias / Cambrien (discordance hercynienne) au fond du lit de la Mare, Pont de Saint Men, bord de la route D 922, Le Pradal, Hérault

Les roches sédimentaires du Trias (grès) sont inclinées d'une trentaine de degrés vers le Sud. Ces couches triasiques reposent sur des grès cambriens, qui sont eux inclinés d'une cinquantaine de degrés vers le Nord. La surface séparant ces deux unités correspond à la surface de discordance (maintenant basculée de 30° vers le Sud) entre la couverture mésozoïque et le socle hercynien, ici constitué de sédiments cambriens plissés et tectonisés.


Les deux dernières semaines, nous avons étudié l'extrados de l'anticlinal et les failles du Pont de St Men, au bord de la route D 922 dans l'Hérault. Cette route D 922 longe la rive gauche de la Mare, petite rivière languedocienne, qu'elle domine d'une dizaine de mètres. À la verticale exacte de cet anticlinal faillé, la Mare recoupe la discordance hercynienne. Les photographies 2 à 5 montrent cette discordance en rive droite ; les photographies 6 à 8 la montrent en rive gauche.

Figure 2. Le lit de la Mare, Pont de Saint Men, bord de la route D 922, Le Pradal, Hérault

Le lit de la Mare, Pont de Saint Men, bord de la route D 922, Le Pradal, Hérault

Cette photo est prise du bord de la route, au niveau de l'anticlinal faillé vu ces dernières semaines. La discordance hercynienne est visible juste au-dessus à gauche de la cascade.







Figure 8. Gros plan sur la discordance hercynienne au Pont de Saint Men, rive gauche de la Mare, bord de la route D 922, Le Pradal, Hérault

Gros plan sur la discordance hercynienne au Pont de Saint Men, rive gauche de la Mare, bord de la route D 922, Le Pradal, Hérault

La surface de discordance, ondulée et sub-horizontale, traverse la photo juste au milieu, indiquée par le doigt. Les couches inférieures, cambriennes, sont inclinée de 50° vers la gauche (le Nord). Les couches supérieures (triasiques) présentent une vague stratification interne également pentée vers le Nord (une dizaine de degrés). Il s'agit d'un pendage sédimentaire (phénomène de progradation).


 

Figure 9. Résumé très schématique de l'histoire de la région expliquant la discordance hercynienne au Pont de Saint Men, Le Pradal, Hérault

Résumé très schématique de l'histoire de la région expliquant la discordance hercynienne au Pont de Saint Men, Le Pradal, Hérault

Les couches brunes représentent les sédiments paléozoïques ; les couches noires les sédiments mésozoïques. Le niveau bleu représente la mer. L'histoire de la région peut se décomposer en 5 étapes.

(1) Sédimentation marine paléozoïque. (2) Tectonique hercynienne, au Carbonifère moyen dans ce secteur du Massif Central, et qui ne se traduit que par des plis sans (ou à très faible) métamorphisme dans ce secteur. (3) Érosion et pénéplanation de la chaîne hercynienne au Carbonifère supérieur et au Permien. (4) Sédimentation d'abord continentale (Trias inférieur et moyen) puis marine durant le mésozoïque. (5) Flexion du secteur en un anticlinal, vraisemblablement due à la compression dite pyrénéenne à l'Éocène supérieur. Cette flexion est accompagnée de fracturation d'extrados. Cette tectonique est suivie d'une érosion qui donne au secteur sa configuration actuelle.

Sur le schéma 5, le trait pointillé rouge représente la route D 922 ; le trait pointillé bleu correspond à la Mare ; le rectangle vert correspond approximativement au cadrage de la figure 1.


Figure 10. Vue BRGM / Google Earth de la discordance hercynienne dans la région du Pradal, Hérault

Vue BRGM / Google Earth de la discordance hercynienne dans la région du Pradal, Hérault

Les roches sédimentaires paléozoïques ayant subi la tectonique hercynienne sont représentées en brun. Les sédiments mésozoïques recouvrant ce Paléozoïque en discordance sont représentés en gris-bleu, rose, orange, violet, bleu… La discordance hercynienne du Pont de Saint Men est localisée par la punaise rouge.


Figure 11. Schéma structural, sur fond Google Earth, montrant le socle paléozoïque et la discordance hercynienne dans le massif Central

Schéma structural, sur fond Google Earth, montrant le socle paléozoïque et la discordance hercynienne dans le massif Central

Sur cette vue on a reporté : (1) les terrains paléozoïques (sédimentaires, métamorphiques ou magmatiques) du Massif Central, terrains affectés ou conséquences de l'orogenèse hercynienne, terrains paléozoïques figurés en pointillés roses ; (2) la discordance des terrains post-hercyniens sur cette chaîne hercynienne érodée, discordance figurée par le trait bleu.

La discordance hercynienne du Pont de Saint Men est localisée par la punaise rouge. Nous avons déjà vu cette discordance hercynienne à Minerve (punaise verte), où des terrains éocènes recouvrent (en discordance) le Paléozoïque plissé.