Microplis dans un schiste

Pierre Thomas

ENS Lyon - Laboratoire des Sciences de la Terre

Emmanuelle Cecchi

Benoît Urgelli

ENS Lyon / DGESCO

17/03/2003

Résumé

Microplis dans un galet de schiste zébré de la Rivière de Morlaix (29).


Figure 1. Microplis dans un schiste zébré

Microplis dans un schiste zébré

Coupe dans un schiste zébré. En sombre: niveaux argileux, en clair: niveaux gréseux


Il s'agit d'une coupe faite dans un galet échantillonné dans la Rivière de Morlaix (29). Ce galet provient d'une formation constituée d'alternances argilo-gréseuses, connue localement sous le nom de "schistes zébrés".

Les niveaux argileux sont sombres, les niveaux gréseux clairs. Cette formation, que l'on peut assimiler à un flysch, est daté du Carbonifère inférieur (h1Z sur la carte géologique de Morlaix). Ces alternances argilo-gréseuses ont été tectono-métamorphisées en faciès schistes vert (présence de séricite et chlorite).

La tectonique forme des figures remarquables. La manifestation la plus visible de la tectonique est représentée par les plissements des niveaux gréseux. Les plis sont :

  • anisopaques : l'épaisseur d'un même niveau plissé varie,
  • disharmoniques : les niveaux gréseux et argileux contiguës sont plissés de manière différente,
  • dissymétriques : pour les plis antiformes, les flancs gauches sont longs et les flancs droits courts.

On remarque que ces niveaux gréseux sont micro-fracturés. Les niveaux argileux montrent une schistosité, à peu près parallèles aux plans axiaux des plis des niveaux gréseux.

La tectonique a donc eu lieu à une profondeur suffisante (pression et température suffisantes) pour schistoser les niveaux argileux particulièrement incompétents, mais insuffisante pour schistoser les niveaux gréseux plus compétents.

L'incompétence des niveaux argileux explique la disharmonie. La dissymétrie des plis indique une composante de cisaillement dans la déformation : le haut de l'échantillon se dirigeait vers la droite (dans la position actuelle de l'échantillon).