Mots clés : géologie de la France, carte géologique

À cloche-pied sur le décrochement Sud-Armoricain

Pierre Thomas

Laboratoire de Sciences de la Terre / ENS Lyon

Olivier Dequincey

ENS Lyon / DGESCO

25/08/2008

Résumé

La géologie de la France en exposition.


Figure 1. Un jeune garçon saute à cloche-pied sur la Zone Broyée Sud-Armoricaine

Un jeune garçon saute à cloche-pied sur la Zone Broyée Sud-Armoricaine

Carte géologique de la France au Jardin des PLantes à partir de la carte au 1/50 000


L'année 2008 a été déclarée année internationale de la planète Terre par l'Unesco. À cette occasion, le Muséum National d'Histoire Naturelle, en association avec le BRGM et d'autres organismes, organise une exposition temporaire (gratuite) dans le Jardin des Plantes (de Paris), près de la Grande Galerie de l'Évolution. Cette exposition s'achèvera fin novembre 2008.

Le clou le plus original de cette exposition est une mosaïque des 1060 cartes géologiques au 1/50 000 de la France métropolitaine. Cette giga-carte au 1/50 000 mesure environ 28 m de coté (37 cartes de la pointe bretonne à l'Alsace, chacune de 75 cm de côté). Tout un chacun a le loisir de marcher dessus (elle est recouverte de plexiglas), de chercher sa ville, son lieu de vacances… Les plus géologues recherchent telle structure, telle faille, tel granite…

Si vous êtres amenés à « passer à Paris » d'ici novembre 2008, n'hésitez pas !

Figure 2. La pointe de la Bretagne en 34 cartes géologiques au 1/50 000

La pointe de la Bretagne en 34 cartes géologiques au 1/50 000

Le pied en haut à droite donne l'échelle. Les limites gris foncé représentent les joints des différentes plaques de plexiglas recouvrant les cartes géologiques, dont on devine les limites sous forme de fins traits blancs. Tous les Bretons du Finistère pourront retrouver les éléments géologiques qui leur sont familiers.


Figure 3. Mosaïque des 1060 cartes géologiques de France, vue générale

Mosaïque des 1060 cartes géologiques de France, vue générale

Voici quelques vues de cette mosaïque. En tant qu'auvergnat, je me suis focalisé sur le Nord du Massif Central.

Figure 4. Vue du Nord du Massif Central prise de « quelque part à la verticale de la Lozère »

Vue du Nord du Massif Central prise de « quelque part à la verticale de la Lozère »

On reconnaît bien la Limagne (au centre), et plus au Nord les auréoles sédimentaires du Bassin Parisien.


Figure 5. Vue générale sur le Centre Nord du Massif Central

Vue générale sur le Centre Nord du Massif Central

De gauche à droite (au niveau du centre de la carte) : (1) les plateaux du Limousin, (2) la grande faille dite du Sillon Houiller, (3) le plateau portant la Chaîne des Puys, (4) la Limagne bordée par ses failles, (5) les monts du Forez, (6) le graben de la Loire.

La carte plus sombre au centre correspond à la carte de Veyre-Monton, qui n'existe pas encore au 1/50 000, et qui a été remplacée par un agrandissement du vieux 1/80 000.


Cette giga-mosaïque révèle que la couverture géologique de la France au 1/50 000 n'est pas encore terminée, et qu'il manque encore quelques % de ces 1060 cartes. Pour « boucher ces trous », les concepteurs de l'exposition ont fait des agrandissements (au 1/50 000) des vieilles cartes au 1/80 000 qui couvraient toute la France pendant la première moitié du 20ème siècle. Si cette juxtaposition est de facto parfois discrète, elle est parfois criarde, quand les couleurs des 2 éditions (1/50 000 et 1/80 000) ne correspondent pas. C'est en particulier le cas de l'un des plus fameux ensembles géologiques de France, la Chaîne des Puys, dont seule la moitié Nord est couverte par une carte au 1/50 000, mais dont la moitié Sud (Veyre-Monton) n'est pas encore publiée. Espérons que ces « trous » seront rapidement « bouchés ».

Figure 6. Gros plan sur la mosaïque au niveau de la Chaîne des Puys

Gros plan sur la mosaïque au niveau de la Chaîne des Puys

Le caractère encore incomplet de la couverture de la France métropolitaine saute au yeux, avec l'emploi nécessaire du vieux 1/80 000, aux couleurs très foncées dans cette région, pour le Sud de la Chaîne des Puys.


Un deuxième clou de cette manifestation est le gigantesque agrandissement de la carte géologique au 1/1 000 000, qui recouvre toute la façade de la Grande Galerie de l'Évolution.

Figure 7. Agrandissement de la carte géologique de France au 1/1 000 000 sur la façade de la Grande Galerie de l'Évolution

Agrandissement de la carte géologique de France au 1/1 000 000 sur la façade de la Grande Galerie de l'Évolution

Les personnages donnent l'échelle.


Figure 8. Agrandissement de la carte géologique de France au 1/1 000 000 sur la façade de la Grande Galerie de l'Évolution

Agrandissement de la carte géologique de France au 1/1 000 000 sur la façade de la Grande Galerie de l'Évolution

Les personnages donnent l'échelle.


Le troisième clou est appelé « l'allée du temps ». Sur les 450 m séparant l'entrée du jardin des Plantes (côté Seine) de la Grande Galerie a été figurée la flèche du temps, depuis la formation de la Terre jusqu'à nos jours : 1 mètre représente donc 10 millions d'années. Sur chaque arbre bordant cette allée sont indiqués les millions d'années qui nous séparent du temps présent. Les principaux événements de l'histoire de la Terre sont représentés par de grandes « bornes » où est décrit cet événement. En se promenant le long de cette allée, on prend conscience que les temps dits « géologiques » (du début de l'ère primaire jusqu'à nos jours) ne représente que 11% de l'histoire de la Terre. Les 2 événements peut-être les plus étudiés dans les programmes des lycées (formation des Alpes, extinction des dinosaures) sont contenus dans les 10 derniers mètres. Cette allée fait prendre conscience de la « myopie » de la géologie traditionnelle.

Figure 9. L'allée du temps, au Jardin des Plantes, quelque part dans l'Archéen

L'allée du temps, au Jardin des Plantes, quelque part dans l'Archéen

Sur chaque arbre est attaché un petit panneau indiquant le nombre de millions d'années nous séparant du temps présent. 13,5m, soit 135 millions d'années séparent les 2 premières bornes visibles. Une grande borne occupe le milieu de l'allée, une cinquantaine de mètres plus loin : un événement important.


Figure 10. La grosse borne des 3500 millions d'années, vue générale

La grosse borne des 3500 millions d'années, vue générale

L'événement est l'apparition des premières traces de vie.


Figure 11. La grosse borne des 3500 millions d'années, détail de l'explication

La grosse borne des 3500 millions d'années, détail de l'explication

L'événement est l'apparition des premières traces de vie.


 

En plus de ces trois clous, il y a aussi une exposition de photographies géologiques, ainsi que 8 grosses roches représentatives du sous-sol français.

Bonne visite !

Mots clés : géologie de la France, carte géologique