Mots clés : faille, décrochement dextre, plaque Pacifique, plaque Nord-américaine, San Andrea, décalage, réseau hydrographique

La faille de San Andrea vue d'avion au-dessus du Carrizo Plain National Monument (Californie, USA)

Pierre Thomas

Laboratoire de Sciences de la Terre / ENS Lyon

Olivier Dequincey

ENS Lyon / DGESCO

30/06/2008

Résumé

La faille de San Andrea vue d'avion.


Figure 1. Vue aérienne de la faille de San Andrea dans le Carrizo Plain National Monument (Californie, USA), 400 km au Nord-Ouest de Los Angeles

Vue aérienne de la faille de San Andrea dans le Carrizo Plain National Monument (Californie, USA), 400 km au Nord-Ouest de Los Angeles

La faille traverse la photo de gauche à droite. La photo est prise en direction du Sud-Ouest. Au premier plan, la plaque nord-américaine. Au deuxième plan, la plaque Pacifique.


Bientôt les vacances. Beaucoup d'entre nous iront « quelque part » et, ce faisant, ils traverseront sans doute une région intéressante. C'est le cas bien sûr quand on voyage en avion, car c'est l'occasion de faire des photographies aériennes parfois fort pédagogiques. Il est bon alors d'étudier à l'avance le trajet de l'avion, de lister les curiosités potentielles… Et, en fonction du trajet, de ces curiosités, de l'heure du vol (pour ne pas être face au soleil), on demande lors de l'embarquement une place à droite ou à gauche de l'avion. Suivant l'exemple de centaines de collègues lors d'un congrès APBG, je suis allé à Hawaii en été 2007, avec une escale technique (obligatoire) en Californie. Or quand on va à Hawaii via la Californie, le trajet aérien recoupe forcément la faille de San Andrea. Après avoir appliqué le raisonnement ci-dessus, avoir estimé l'heure approximative du survol de la faille, et avoir espéré très fort un ciel clair, j'ai été récompensé. Pendant environ 2 minutes, on voyait très bien la faille, que l'on recoupait avec un angle suffisamment faible pour que le survol ne soit pas trop rapide. J'ai eu le temps de prendre 7 clichés pendant ces 2 minutes.

Voici, dans l'ordre chronologique (figures 1 à 7) ces photographies. Arrivant du Nord-Est, dans tous les cas, le premier plan correspond à la plaque "Amérique du Nord", et le deuxième plan à la plaque "Pacifique". La plaque Pacifique se déplace vers la droite par rapport à la plaque nord-américaine (décrochement dextre).

Figure 2. La faille de San Andrea dans le Carrizo Plain National Monument (Californie, USA)

La faille de San Andrea dans le Carrizo Plain National Monument (Californie, USA)

La faille traverse la photo de gauche à droite. La photo est prise en direction du Sud-Ouest. Au premier plan, la plaque nord-américaine. Au deuxième plan, la plaque Pacifique. Il s'agit d'un gros plan correspondant à la gauche de la figure 1. Juste au centre de la photo, on voit très bien le lit d'un ruisseau décalé de façon dextre. Deux autres ruisseaux à cours décalés se voient sur la gauche du ruisseau central. Le décalage horizontal, mesuré avec Google Earth (voir figure 9) permettent de mesurer des décalages de 200 à 1000 m selon les ruisseaux. Connaissant la vitesse moyenne de déplacement de la faille (4 cm/an), on peut estimer les âges de chacun de ces 3 réseaux hydrographiques (25 000 ans pour le réseau décalé de 1000 m par exemple).


Figure 3. La faille de San Andrea dans le Carrizo Plain National Monument (Californie, USA)

La faille de San Andrea dans le Carrizo Plain National Monument (Californie, USA)

Vue aérienne, quelques kilomètres au SE des 2 photos précédentes. Les ruisseaux décalés se trouvent maintenant sur la droite.


Figure 4. La faille de San Andrea dans le Carrizo Plain National Monument (Californie, USA)

La faille de San Andrea dans le Carrizo Plain National Monument (Californie, USA)

Au niveau du même secteur que la photo précédente, mais vue sous un angle légèrement différent (l'avion continuait sa progression). Noter le réseau hydrographique recoupé par la faille au centre de la photo.


Figure 5. La faille de San Andrea dans le Carrizo Plain National Monument (Californie, USA)

La faille de San Andrea dans le Carrizo Plain National Monument (Californie, USA)

Zoom sur le réseau hydrographique du centre de la figure 4.


Figure 6. La faille de San Andrea dans le Carrizo Plain National Monument (Californie, USA)

La faille de San Andrea dans le Carrizo Plain National Monument (Californie, USA)

Cette photo, prise « en enfilade », permet de retrouver les secteurs des images précédentes.


Figure 7. La faille de San Andrea dans le Carrizo Plain National Monument (Californie, USA)

La faille de San Andrea dans le Carrizo Plain National Monument (Californie, USA)

Quelques kilomètres au SE des photos précédentes.


Tout le monde n'a pas la possibilité ou l'opportunité d'aller à Los Angeles. Google Earth permet d'avoir (presque) la même vision que depuis le hublot d'un Airbus. Je me suis amusé à retrouver les secteurs survolés, et à orienter-incliner-zoomer les images Google Earth pour avoir des vues les plus proches possibles des 7 photos aériennes.

Figure 8. Vue de la faille de San Andrea (Californie, USA)

Vue de la faille de San Andrea (Californie, USA)

Équivalent Google Earth de la figure 1.


Figure 9. Vue de la faille de San Andrea (Californie, USA)

Vue de la faille de San Andrea (Californie, USA)

Équivalent Google Earth de la figure 2.


Figure 10. Vue de la faille de San Andrea (Californie, USA)

Vue de la faille de San Andrea (Californie, USA)

Équivalent Google Earth de la figure 3.


Figure 11. Vue de la faille de San Andrea (Californie, USA)

Vue de la faille de San Andrea (Californie, USA)

Équivalent Google Earth de la figure 4.


Figure 12. Vue de la faille de San Andrea (Californie, USA)

Vue de la faille de San Andrea (Californie, USA)

Équivalent Google Earth de la figure 5.


Figure 13. Vue de la faille de San Andrea (Californie, USA)

Vue de la faille de San Andrea (Californie, USA)

Équivalent Google Earth de la figure 6.


Figure 14. Vue de la faille de San Andrea (Californie, USA)

Vue de la faille de San Andrea (Californie, USA)

Équivalent Google Earth de la figure 7.


Mots clés : faille, décrochement dextre, plaque Pacifique, plaque Nord-américaine, San Andrea, décalage, réseau hydrographique