La « Madone des pillows », Marciana Marina, île d'Elbe (Italie)

Pierre Thomas

ENS Lyon - Laboratoire des Sciences de la Terre

Olivier Dequincey

ENS Lyon / DGESCO

17/12/2007

Résumé

Morphologie volcanique : laves en coussins (pillow lava) et granite intrusif.


Figure 1. La « Madone des pillows », Marciana Marina, île d'Elbe (Italie)


Depuis le début de l'année scolaire, nous vous présentons des images d'affleurements basaltiques. Mais voici Noël, et Noël est l'époque des crèches, des Vierges à l'enfant … Voici une Vierge géologique, basaltique, volcanique même, que l'on pourrait appeler la « Madone des pillows » comme le propose Jean Pierre Bouillin.

L'île d'Elbe est plus connue pour le passage forcé qu'y a fait Napoléon que pour sa géologie, ce qui est dommage car la géologie de l'île est très intéressante et parce que cette île n'est pas loin de la France.

On y voit, au niveau de la mer et en se promenant sur la côte, un résumé de l'histoire d'une chaîne de montagne. On trouve, entre autres beautés, de magnifiques ophiolites (mésozoïques) obduites à l'Oligocène sur la marge apulo-africaine, sans avoir été métamorphisées. L'ensemble marge + ophiolite est intrudé par des massifs de granites mio-pliocènes, les plus jeunes d'Europe.

Toutes les photos présentées cette semaine ont été prises du bord de route, à 500 m à l'Est de Marciana Marina. Les 4 premières ont été prises en direction du NE ; les 4 suivantes en direction du NO.

Figure 2. La « Madone des pillows », Marciana Marina, île d'Elbe (Italie)

Vue avec un peu de recul.


Figure 3. La « Madone des pillows », Marciana Marina, île d'Elbe (Italie)

La Madone dans son environnement.



Figure 5. La « Madone des pillows », vue prise en direction de Marciana Marina, île d'Elbe (Italie)

Au premier plan, la côte est constituée de pillows. Au milieu de la photo, on voit très bien le contact entre les pillows ophiolitiques et une roche très claire, le granite miocène terminal. Il s'agit plus vraisemblablement d'un gros filon périphérique que du massif principal que l'on voit affleurer au-delà du village.




Figure 8. Gros plan sur le contact granite / pillows, non loin de la Madone, Marciana Marina, île d'Elbe (Italie)

Il y a juxtaposition d'une roche typiquement continentale (le granite) et d'une roche typiquement océanique (les pillows).


Figure 9. Localisation de l'île d'Elbe, Italie

La flèche rouge localise l'île d'Elbe.


Figure 10. Vue verticale de l'île d'Elbe (Italie), localisant Marciana Marina


Figure 11. Vue 3D de l'île d'Elbe (Italie), localisant Marciana Marina


Figure 12. Vue sur Marciana Marina, île d'Elbe (Italie), localisant la Madone et le contact granite - pillows

Madone des Pillows : flèche rouge ; contact granite/pillows : flèche verte. Tout le massif montagneux au-delà de la ville correspond au corps principal de l'intrusion granitique. À l'horizon, à droite, le Cap Corse.