Mots clés : stromatolithe, cyanobactérie, stipe, tronc, palmier, moulage, stromatolite

Des concrétions stromatolithiques exceptionnelles : des stipes de palmier « stromatolithisés », Gannat (Allier)

Pierre Thomas

ENS Lyon - Laboratoire des Sciences de la Terre

Olivier Dequincey

ENS Lyon / DGESCO

02/07/2007

Résumé

Moulage de stipes (pseudo-troncs) de palmier par une formation stromatolithique.


Figure 1. Terminaison de stipe (pseudo-tronc) de palmier stromatolithisé, Gannat (Allier)

Terminaison de stipe (pseudo-tronc) de palmier stromatolithisé, Gannat (Allier)

Tout le monde connaît les stromatolithes : elles viennent de faire l'objet d'un article synthétique, et font faire l'objet dans les semaines qui viennent d'un dossier spécial sous forme de banque d'images. Les stromatolithes au sens strict forment des « boules ». Au sens plus large, elles forment des encroûtements, des tapis … Les concrétionnements calcaires peuvent mouler un support, sur lequel ont crû les cyanobactéries.

Figure 2. Détail de stipe de palmier stromatolithisé, Gannat (Allier)

Détail de stipe de palmier stromatolithisé, Gannat (Allier)

On voit très bien les lamines calcaires entourant le « tronc » et le départ des tiges des feuilles.


Figure 3. Deux terminaisons de stipes de palmier sur une boule stromatolithihque, Gannat (Allier)

Deux terminaisons de stipes de palmier sur une boule stromatolithihque, Gannat (Allier)

Deux terminaisons de stipes de palmier ont été moulées par les lamines cyanobactériennes.


Figure 4. Vue plus éloignée des stipes de palmier stromatolithisé, Gannat (Allier)

Vue plus éloignée des stipes de palmier stromatolithisé, Gannat (Allier)

Figure 5. Vue générale de la « boule stromatolithique » à stipes de palmier, Gannat (Allier)

Vue générale de la « boule stromatolithique » à stipes de palmier, Gannat (Allier)

Le ciel est un montage photographique pour faire paraître le site « naturel et sauvage », ce qu'il n'est pas en réalité (voir image 12).


Ici, les cyanobactéries ont crû sur deux stipes de palmiers dépourvus de branches, et ont déposé autour de ces stipes plusieurs décimètres de calcaire. La matière organique des palmiers a maintenant disparu, et il ne reste plus que deux cavités, moulages en creux des terminaisons de stipes. On peut imaginer deux palmiers croissant au bord du Lac de Limagne à la fin de l'Oligocène. Une montée du niveau des eaux du lac (égale ou légèrement supérieure à la hauteur des palmiers) à tué ces derniers ; leurs stipes ont servi de support aux cyanobactéries, et ils se sont fait stromatolithiser.

Figure 6. Terminaison d'un stipe de palmier, avec départ des feuilles

Terminaison d'un stipe de palmier, avec départ des feuilles

Figure 7. Terminaison d'un stipe de palmier, ici élagué

Terminaison d'un stipe de palmier, ici élagué

Ce stipe de palmier a été « élagué » par montage photographique. On reconnaît bien, en relief, ce que les images 1 à 5 montrent en creux.


Les carrières de Gannat sont actuellement en activité mais leur accès est interdit. Quand l'exploitation est arrêtée, il est parfois possible, en passant par l'association Rhinopolis de visiter ces carrières.

Figure 8. Le site de la carrière du Mont Libre de Gannat (Allier)

Le site de la carrière du Mont Libre de Gannat (Allier)

La carrière du Mont Libre (croix bleue) exploite activement (pour la chaux) une couche de calcaire oligocène terminal constitué essentiellement de calcaire stromatolithique et d'où provient la « boule » présentée ici. La croix rouge représente le site de l'image 12.


Figure 9. Cadre géologique de la carrière du Mont Libre de Gannat (Allier)

Cadre géologique de la carrière du Mont Libre de Gannat (Allier)

La carrière du Mont Libre (croix bleue) exploite activement (pour la chaux) une couche de calcaire oligocène terminal constitué essentiellement de calcaire stromatolithique et d'où provient la « boule » présentée ici. La croix rouge représente le site de l'image 12.


Mais l'accès difficile aux carrières n'empêche en rien de voir des stromatolithes à Gannat. Le musée municipal de Gannat et le musée de l'association Rhinopolis en montrent de fort belles.

Il y en a des dizaines dans une prairie au carrefour menant à l'autoroute. Toutes les rocailles et aménagements paysagers (publics et privés) de la ville et des environs nécessitant de gros « cailloux » sont fait de stromatolithes.

Figure 10. Aménagement paysager à base de stromatolithes à l'entrée de l'autoroute, Gannat (Allier)

Aménagement paysager à base de stromatolithes à l'entrée de l'autoroute, Gannat (Allier)

La construction « en tranchée » (visible à l'arrière plan) de l'autoroute a recoupé les niveaux stromatolithiques. Cela a dégagé des centaines de « boules », dont plus d'une vingtaine sont maintenant disposées dans les pelouses à l'entrée de l'autoroute.



Au carrefour situé à la bifurcation des routes de Vichy et de Clermont-Ferrand, la municipalité a aménagé un rond point. Elle y a mis quelques boules stromatolithiques, et a même taillé des végétaux en forme de dinosaure. Il faut dire que Gannat, grâce à Rhinopolis et à un futur musée de paléontologie en projet, est une municipalité sensibilisée aux choses de la géologie. Notre boule aux deux palmiers se trouve sur ce rond point.


Mots clés : stromatolithe, cyanobactérie, stipe, tronc, palmier, moulage, stromatolite