Effondrement du cratère Dolomieu, caldeira sommitale du Piton de la Fournaise (île de La Réunion)

Pierre Thomas

ENS Lyon - Laboratoire des Sciences de la Terre

Olivier Dequincey

ENS Lyon / DGESCO

07/05/2007

Résumé

Effondrement de la caldeira sommitale du Piton de la Fournaise, 6-7 avril 2007.


Figure 1. Le cratère Dolomieu (caldeira sommitale du Piton de la Fournaise, île de La Réunion) avant et après l'effondrement du 6-7 avril 2007

Le cratère Dolomieu (caldeira sommitale du Piton de la Fournaise, île de La Réunion) avant et après l'effondrement du 6-7 avril 2007

Diamètre de la caldeira : environ 1000m. La photo du haut a été prise le 5 avril à 6h 15 du matin ; celle du bas le 7 avril, à la même heure. Attention, les 2 photos n'ont pas la même orientation. Celle du haut est prise vers le Sud-Ouest ; celle du bas vers le Nord-Nord-Est. Une flèche jaune indique le petit cratère dit de La Soufrière, qui sert ainsi de point de repère.


Nous interrompons notre série « structures compressives » (qui reprendra le 14 mai) pour « fêter l'anniversaire » (1 mois) de l'éruption d'avril 2007 du Piton de la Fournaise, île de la Réunion.

Le Piton de la Fournaise entre très fréquemment en éruption. Mais l'éruption d'avril 2007 a été exceptionnelle. En effet la caldeira sommitale, appelée le Cratère Dolomieu, s'est effondré de 300 m dans la nuit du 6 au 7 avril 2007. Il est très rare d'assister en « quasi direct » à la formation ou à l'approfondissement d'une caldeira.

Les deux photos ont été prises d'ULM par Lucette Ferlicot (professeur à Saint Benoît). Celle du haut a été prise le 5 avril tôt le matin (6h 15), après le début de l'éruption, mais qui avait alors un caractère « normal » : coulées dans l'Enclos Fouqué et le Grand Brûlé.

La photo du bas a été prise le 7 avril, à la même heure, juste après l'effondrement donc. Vue l'heure très matinale, cette photo est l'une des toutes premières prise de la nouvelle caldeira. Le changement de morphologie du Dolomieu est saisissant !

Attention, les deux photos n'ont pas la même orientation. Celle du haut est prise vers le Sud-Ouest ; celle du bas vers le Nord-Nord-Est. Une flèche jaune indique le petit cratère dit de La Soufrière, qui sert ainsi de point de repère.

Figure 2. Détail des mini-coulées sur la nouvelle paroi du Cratère Dolomieu, 7 avril 2007

Détail des mini-coulées sur la nouvelle paroi du Cratère Dolomieu, 7 avril 2007

Détail de ce qui est visible en haut à droite de la photo de la caldeira du 7 avril 2007


L'image 2 (prise quelques minutes après la photo 2 de l'image 1) est un détail de ce qui est visible en haut à droite sur la photo du bas de l'image 1 : des mini-coulées s'écoulant sur la nouvelle paroi du Cratère Dolomieu. En effet, l'effondrement du 6-7 avril a entraîné la rupture de petites poches magmatiques internes, situées à moins de 100 m sous la surface sommitale.

Les images 3 et 4 correspondent à une photo aérienne IGN du secteur du Dolomieu, et à la carte topographique correspondante ... avant le 7 avril 2007.

Figure 3. Photographie aérienne (IGN) du Dolomieu, avant l'éruption d'avril 2007

Photographie aérienne (IGN) du Dolomieu, avant l'éruption d'avril 2007

La flèche jaune indique la Soufrière.


Figure 4. Carte topographique (IGN) du Dolomieu, avant l'éruption d'avril 2007

Carte topographique (IGN) du Dolomieu, avant l'éruption d'avril 2007

Figure 5. Image Google Earth du secteur du Piton de la Fournaise

Image Google Earth du secteur du Piton de la Fournaise

La flèche jaune localise le Dolomieu, au sommet du Piton. La flèche rouge localise le bord de la grande structure d'effondrement (contenant le Piton de la Fournaise) : l'Enclos Fouqué et le Grand Brûlé.


L'image 5 est une vue oblique de l'édifice volcanique.

Dans les semaines qui viennent, nous allons écrire, avec l'aide de collègues locaux, tout un article abondamment illustré sur cette éruption exceptionnelle.