Chondre décalé par une micro-faille

Pierre Thomas

ENS Lyon - Laboratoire des Sciences de la Terre

Florence Kalfoun

ENS Lyon / DGESCO

19/06/2006

Résumé

Chondrites et veines de choc macroscopiques et microscopiques.


Figure 1. Gros plans (LPNA et LPA) sur un chondre (diamètre ≈1 mm) décalé de 0,25 mm par une micro-faille (veine de choc)

Gros plans (LPNA et LPA) sur un chondre (diamètre ≈1 mm) décalé de 0,25 mm par une micro-faille (veine de choc)

LPNA : lumière polarisée non analysée ; LPA : lumière polarisée analysée.


Pour finir l'année 2005-2006 en beauté, après les objets décalés (semaines du 24 avril au 12 juin 2006) et après les chondres, voici un chondre décalé par une micro-faille (veine de choc).

Figure 2. Vues d'ensemble (LPNA et en LPA) sur une micro-faille (veine de choc) recoupant la chondrite ACFER329 [type L4-5]

Vues d'ensemble (LPNA et en LPA) sur une micro-faille (veine de choc) recoupant la chondrite ACFER329 [type L4-5]

LPNA : lumière polarisée non analysée ; LPA : lumière polarisée analysée.


Figure 3. Section d'une chondrite montrant des veines de chocs (réseau de fractures sombres) recoupant la chondrite globalement de couleur brune

Section d'une chondrite montrant des veines de chocs (réseau de fractures sombres) recoupant la chondrite globalement de couleur brune

Les graduations de la règle donnant l'échelle sont en cm et mm.


Les chondrites proviennent de la ceinture des astéroïdes. Mais ce ne sont pas de micro-astéroïdes solitaires depuis "toujours" et tombant sur Terre. Ce sont des fragments d'astéroïdes plus gros (dits corps parents des chondrites) que des chocs ont fragmentés. Ces chocs sont dus à des collisions qui sont internes à la ceinture principale et qui ont lieu entre 2 astéroïdes. Ces chocs ont extrait des fragments de ces astéroïdes et les ont placés sur des orbites très elliptiques recoupant celle de la Terre.

Les météorites portent parfois les traces de ces chocs "extracteurs". Ce sont des fractures dites "veines de chocs" au sens large. Il existe plusieurs types de veines de choc, avec ou sans déplacement, avec ou sans fusion.

La lame mince présentée ici (figure 1 et 2) montre une telle veine de choc sans fusion mais avec un déplacement de quelques fractions de millimètre.