Les eaux bleues et les "Sables d'Or" de Tavers (Loiret)

Pierre Thomas

ENS Lyon - Laboratoire des Sciences de la Terre

Florence Kalfoun

ENS Lyon / DGESCO

18/04/2005

Résumé

Eaux bleues d'origine karstique associées à des remous de sable.


Figure 1. Vue rapprochée des "Sables d'or" de Tavers (Loiret)


La semaine précédente, nous vous avons montré deux émergences de sources karstiques débouchant au fond d'une vasque pleine d'eaux bleues. Cette semaine, nous vous présentons un dispositif analogue, avec une différence notable cependant.

Il s'agit de l'émergence en bord de Loire des eaux de la nappe de Beauce. La nappe de Beauce remplit les fissures et cavités karstiques du calcaire miocène de Beauce (en jaune, m1b sur la carte géologique de la figure 5), calcaire recouvert par la pellicule d'altération notée CR m1 (en ocre), par des formations de loess (LP, en beige très clair) ou de solifluxion (FC), et enfin par les alluvions modernes de la Loire (Fy, Fz). La nappe de la Beauce est une nappe à surface libre sous le plateau de Beauce mais captive sous la vallée de la Loire. Cette nappe captive alimente plusieurs sources dans la vallée de la Loire, dont la source des Eaux Bleues, à Tavers, village situé entre Orléans et Blois.

Outre la très belle couleur bleue des eaux de cette source (que l'on voit en particulier sur la figure 4), la source de Tavers a une autre particularité. Comme pour les deux sources montrées la semaine dernière, les eaux ressortent du réseau karstique par un siphon. Mais le calcaire de Beauce est recouvert par des sables de Loire. À la sortie du calcaire, les eaux remontantes (sous pression) doivent encore traverser une certaine épaisseur de sable, sable que la pression et le courant brassent et remuent sans arrêt. On voit donc au dessus des points de sortie, des remous agitant en permanence ce sable. Alors que le fond du mini-lac où arrivent ces eaux est sombre, car riche en débris végétaux et autres matières organiques, le sable brassé en permanence à la verticale des émergences est très propre, avec la belle couleur dorée des sables de Loire, d'où le nom des "Sables d'Or" donné localement à ce site.

Figure 2. Les "Sables d'or" de Tavers


Figure 3. Le site des "Sables d'or"


Figure 4. Les Eaux Bleues de Tavers


Figure 5. Extrait de la carte géologique de Beaugency

Extrait de la carte géologique BRGM au 1/50 000 de Beaugency, montrant le cadre géologique des "Sables d'or" (croix bleue).


Ces "bouillonnements" ne sont pas sans rappeler ce qu'on voit dans certaines régions volcaniques comme l'Islande, l'Italie ou Yellowstone (voir figure 6), ou dans des régions riches en hydrocarbures comme le Moyen Orient, la région de la Caspienne, Trinidad (figure 7). Comme quoi il n'est pas nécessaire d'aller très loin pour voir des phénomènes géologiques "inédits".

Rendez-vous dans quinze jours pour la prochaine photographie de la semaine.